Financement en itinérance: Le RAPSIM s'inquiète du silence des conservateurs



    MONTREAL, le 11 sept. /CNW Telbec/ - Anxieux quant à la poursuite du
financement fédéral destiné aux sans-abri, plus d'une centaine de membres du
Réseau d'aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM) ont
manifesté aujourd'hui devant les bureaux du Secrétariat national des
sans-abri, situé au complexe Guy-Favreau.
    Seul le Parti Conservateur n'a pas encore annoncé ses intentions quant à
l'avenir de l'IPLI (Initiative de Partenariats de Lutte à l'Itinérance) qui se
termine le 31 mars prochain, soit dans 200 jours. Le PLC, le Bloc et le NPD
appuient la demande que ce programme soit prolongé sur plusieurs années.

    21 millions $ par an pour Montréal

    De concert avec les groupes du Réseau SOLIDARITE itinérance du Québec, le
RAPSIM demande que ce programme soit prolongé pour 5 ans avec un budget de
50 millions $ par année au Québec, dont 21 millions $ par an pour Montréal. Ce
montant correspond au niveau des demandes exprimées par le milieu, alors que
le budget de ce programme n'a même pas été indexé depuis 2001, demeurant à
8 millions par an $.
    Le programme IPLI a été et est fort utile tant pour contribuer à la
réalisation de centaines de logement sociaux que pour permettre aux
organismes, tels la Maison du Père, l'Itinéraire et d'autres, d'améliorer
leurs installations. Il soutient aussi l'intervention menée dans les
ressources d'hébergement, les centres de jour et dans la rue.

    Convaincre les conservateurs

    "Alors que les groupes manquent de moyens pour agir, que les besoins de
logement sont toujours plus grands, la fin de ce programme est impensable",
affirme le coordonnateur du RAPSIM, Pierre Gaudreau. Les trois partis
d'opposition avaient délégué des candidatEs pour appuyer la demande du RAPSIM,
Marc Garneau du PLC, Réal Ménard du Bloc Québécois et Anne Lagacé Dowson du
NPD. La Ville de Montréal a aussi tenu à réitérer son appui à la demande de
reconduction à long terme de l'aide fédérale aux sans-abri.
    Le RAPSIM ne désespère pas de convaincre les conservateurs de renouveler
ce programme. Cette option est en travail au Secrétariat national des
sans-abri et le gouvernement s'est souvent félicité de ce programme, qu'il a
lui même reconduit pour deux ans en décembre 2006. A l'approche de l'hiver, il
est urgent pour les groupes d'aide aux sans-abri que le gouvernement agisse en
ce sens. Il faut éviter une rupture de services et permettre au milieu de
continuer à apporter les réponses aux besoins des 30 000 personnes qui se
retrouvent annuellement dans les rues de Montréal, selon la propre estimation
du gouvernement fédéral.
    Le rassemblement d'aujourd'hui se menait dans le cadre d'un blitz
d'actions initiées cette semaine par le Réseau SOLIDARITE itinérance du
Québec, Des manifestations se tiendront à Gatineau, Sherbrooke, Québec et
plusieurs autres villes. Plus de 200 groupes ont aussi écrit au premier
ministre et aux chefs de partis pour leur demander de s'engager envers IPLI.
    Le RAPSIM, avec ses membres et ses alliés tenteront de faire de
l'itinérance, du logement et de la pauvreté des enjeux de la campagne
électorale et d'obtenir de tous les partis des engagements clairs.




Renseignements :

Renseignements: Pierre Gaudreau, coordonnateur, RAPSIM, (514) 879-1949,
cell.: (514) 603-1949


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.