Fin progressive du financement des partis politiques à Ottawa - Un jour de deuil pour la démocratie canadienne, selon la CSQ

MONTRÉAL, le 6 juin 2011 /CNW Telbec/ - « C'est un triste jour, un jour de deuil pour la démocratie canadienne. La fin progressive du financement public des partis politiques signifie rien de moins que l'abandon de ceux-ci à la mainmise du pouvoir des puissants et des plus riches de la société, au détriment de la majorité des citoyens. Stephen Harper est en train de fragiliser dangereusement la démocratie canadienne et ouvre la voie à un inquiétant retour en arrière, au temps du financement occulte des partis politiques. »

Le président de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), M. Réjean Parent, est profondément indigné de la décision prise par le gouvernement Harper et annoncée aujourd'hui par le ministre des Finances, Jim Flaherty, dans le cadre de son discours du budget, de mettre fin progressivement au financement public des partis politiques d'ici trois ans.

« C'est littéralement un grave déni de la démocratie. Le financement public des partis politiques était la meilleure garantie que nous avions pour nous assurer que nos partis défendent les intérêts de la majorité des citoyens et qu'ils résistent au lobbying d'une petite minorité de droite riche et puissante. Malheureusement, le premier ministre Stephen Harper vient de consacrer la mise à mort de l'indépendance du pouvoir politique face au pouvoir économique au Canada », dénonce M. Réjean Parent.

Stephen Harper sous son pire jour

Pour le président de la CSQ, en agissant ainsi, Stephen Harper se montre sous son pire jour, celui qui fait peur avec raison à 60 % des Canadiens, dont 80 % des Québécois, qui n'ont pas voté pour son parti lors de la dernière élection.

« Stephen Harper rêve depuis longtemps d'avoir un gouvernement majoritaire pour être libre d'agir à sa guise, sans tenir compte de la voix des citoyens qui s'opposent à ses intentions et qui s'expriment à travers l'opposition. Maintenant qu'il y est parvenu, ce n'est malheureusement pas assez à son goût et sa priorité est de prendre les moyens qui s'imposent pour étouffer une fois pour toutes cette opposition en lui retirant tout financement public. C'est extrêmement machiavélique et indigne d'un vrai démocrate, mais c'est tout à l'image de Stephen Harper », déplore M. Parent.

Les tiers partis premières victimes

Le leader syndical précise que les premiers qui feront les frais de cette vendetta politique sont les tiers partis dont les moyens financiers sont limités.

« Le financement public garantissait une meilleure représentation de tous les citoyens au Parlement en favorisant le développement des tiers partis et l'expression de la diversité des opinions politiques. Ce ne sera malheureusement plus le cas maintenant », prédit le président de la CSQ.

Une situation avantageuse pour le Parti conservateur

M. Réjean Parent ajoute que cette situation nouvelle favorisera grandement le Parti conservateur, fortement influencé et soutenu par le lobbying des grandes entreprises de l'Ouest, dont les compagnies pétrolières de l'Alberta, et les riches groupes religieux fondamentalistes de droite.

« Le gouvernement Harper majoritaire a été élu par une minorité de citoyens. Mais cela dérange très peu le premier ministre parce qu'il sait que cette riche minorité appuie très avantageusement son propre parti politique puisqu'ils ont de nombreux intérêts en commun. Les deux favorisent une réduction de l'État qui passe notamment par de généreuses baisses d'impôt accordées aux grandes entreprises. Ce gouvernement abandonne également les individus à eux-mêmes, en établissant un État moins interventionniste et moins solidaire », renchérit le président de la CSQ.

Profil de la CSQ

La CSQ représente plus de 180 000 membres, dont plus de 100 000 font partie du personnel de l'éducation. Elle est l'organisation syndicale la plus importante en éducation au Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

csq.qc.net
twitter.com/CSQ_centrale

SOURCE CSQ

Renseignements :

Marjolaine Perreault
Attachée de presse CSQ
Cellulaire : 514-235-5082
perreault.marjolaine@csq.qc.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.