Fin du conflit au cimetière Notre-Dame-des-Neiges - Les syndiqués obtiennent l'essentiel de leurs demandes



    MONTREAL, le 11 nov. /CNW Telbec/ - Les membres du syndicat des
travailleurs et des travailleuses du cimetière Notre-Dame-des-Neiges ont
adopté à 95 %, soit 89 en faveur et six contre, la recommandation de leur
comité exécutif d'entériner l'entente de principe intervenue entre les parties
syndicale et patronale vendredi dernier.

    Régime de retraite pour tous et croissance de la garantie de semaines de
travail pour les saisonniers

    Les travailleurs du cimetière s'étaient fixés deux grands objectifs :
créer les conditions propices à une retraite décente et assurer au plus grand
nombre possible d'employés une plus grande stabilité de revenus. Le président
du syndicat, Daniel Maillet, estime que ces objectifs sont largement atteints.
"L'entente que nous avons conclue avec notre employeur permettra, à terme, à
nos membres saisonniers de travailler durant un nombre suffisant de semaines
pour obtenir un revenu annuel plus convenable. En obtenant la mise sur pied
d'un véritable régime de retraite et le rachat du service passé, au frais de
l'employeur, pour tous les travailleurs et cela depuis 1995, on assure à tous
nos membres une plus grande tranquillité d'esprit et à nos collègues les plus
vieux une retraite décente. Quant à la réorganisation du travail dont nous
avons convenu, si elle permet une meilleure implication de tous et qu'elle
assure des services améliorés aux familles en deuil, tout le monde en sortira
gagnant", indique Daniel Maillet.

    La semaine de quatre jours

    En plus de l'augmentation graduelle du nombre de semaines de travail
garanties pour les saisonniers (elles passeront de 26 à 31 en 2014) et de la
mise sur pied d'un nouveau régime de retraite, les travailleurs obtiennent la
semaine de travail de quatre jours à raison de neuf heures par jour. Ils
auront à offrir une prestation de travail hebdomadaire de 36 heures, alors
qu'ils seront rémunérés pour 37,5 heures.

    La sous-traitance maîtrisée

    Dans le but de stabiliser leurs emplois, les salariés du cimetière
voulaient se prémunir contre la sous-traitance. Ils obtiennent une clause
donnant aux salariés le droit à la formation et aux heures supplémentaires
avant que ne soit possible l'octroi de travail à l'extérieur.

    Des indemnités de départ conventionnées

    Les travailleurs demandaient un régime conventionné de primes de départ
pour que cesse la distribution arbitraire de ces primes au bon vouloir de
l'employeur. A l'avenir, une formule complémentaire au régime de retraite sera
introduite afin de permettre à un salarié atteignant l'âge de 57 ans et ayant
10 ans de service au 1er janvier 2013 et qui souhaite quitter son emploi, de
recevoir l'équivalent de trois semaines de salaire par année de service
jusqu'à concurrence de 78 semaines.

    Durée de la convention

    La convention collective sera en vigueur jusqu'au 31 décembre 2018. Le
syndicat a consenti à l'employeur une convention de longue durée pour lui
permettre de défrayer les coûts inhérents à la nouvelle convention collective.

    Les augmentations salariales

    Assorties d'une clause d'indexation qui couvrira les années 2011 à 2018,
les augmentations salariales sont réparties de la façon suivante : pour
l'année 2004, 1 % ; pour 2005, 2,5 % ; pour 2006, 2,5 % ; de 2007 à 2010, 2 %
par année ; et de 2011 à 2018, 1 % par année en plus de la clause
d'indexation.
    Après une longue négociation et un lock-out de 17 semaines, les 130
membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs du cimetière
Notre-Dame-des-Neiges de la fabrique de Notre-Dame (CSN) reprendront donc leur
travail à temps plein dès lundi.
    Le président du syndicat a tenu, au nom de ses membres, à adresser un
message aux familles endeuillées. "Si notre satisfaction est grande quant à
l'issue du conflit, nous ne pouvons oublier les familles qui ont subi les
inconvénients du différend qui nous a opposé à notre employeur. Nous
souhaitons vivement que les bonnes conditions de travail que nous avons
obtenues les rassurent quant à l'avenir", conclut Daniel Maillet.




Renseignements :

Renseignements: Roger Deslauriers, Service des communications de la
CSN,(514) 598-2378, cell.: (514) 916-8041; Source: La Confédération des
syndicats nationaux


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.