FIBREK ANNONCE L'AMÉLIORATION DE SON RÉSULTAT NET AU PREMIER TRIMESTRE DE 2011

TSX: FBK

www.fibrek.com

FAITS SAILLANTS FINANCIERS DU PREMIER TRIMESTRE

Comparativement au premier trimestre de 2010

  • Les ventes ont diminué de 4,3 %, reflétant une baisse du volume des exportations RBK
  • Le volume de production quotidien a atteint un niveau record à l'usine de Saint-Félicien suivant l'installation de la presse pour la machine à pâte au cours du quatrième trimestre de 2010
  • La marge BAIIA est passée de 11,6 % à 11,9 %, une hausse par rapport à l'exercice précédent
  • Le résultat net a augmenté de 5,1 millions de dollars
  • L'augmentation du prix des vieux papiers a nui aux marges de la pâte RBK

DÉVELOPPEMENTS CORPORATIFS

  • Rachat d'environ 50 % des débentures convertibles en circulation, ce qui a entraîné une réduction de la dette nette de 12,5 millions de dollars
  • Conclusion d'une entente avec un important client américain selon laquelle Fibrek fournira un volume substantiel de pâte RBK en vertu d'un arrangement à prix coûtant majoré, qui augmentera ce type de contrats d'environ 30 % à plus de 50 % de ses ventes en 2013

LONGUEUIL, QC, le 18 mai /CNW Telbec/ - Fibrek Inc. (TSX : FBK), chef de file en matière de production et de commercialisation de pâte kraft vierge et recyclée de haute qualité, a annoncé aujourd'hui les résultats du premier trimestre terminé le 31 mars 2011, conformément aux normes internationales d'information financière (IFRS) nouvellement adoptées. Sauf indication contraire, tous les résultats sont en dollars canadiens.

RÉSULTATS CONSOLIDÉS

(en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par action) Trois mois terminés le 31 mars 2011
(non vérifié)
  2011 2010
Ventes 132 083 138 089
BAIIA(1) 15 779 16 072
Résultat opérationnel 6 668 7 304
Résultat net 3 457 (1 672)
Résultat net par action(2)
De base
Dilué
0,03
0,03
(0,02)
(0,02)

Commentant les résultats du premier trimestre, Pierre Gabriel Côté, président et chef de la direction, a déclaré : « Les prix de la pâte NBSK sur le marché ont continué à augmenter suite aux niveaux élevés enregistrés à la fin de 2010, en hausse de 10 % par rapport au premier trimestre de l'exercice précédent. Ces hausses nous ont permis d'accroître notre marge BAIIA pour la pâte NSBK à près de 21 %, alors qu'elle était à 17 % à l'exercice précédent, en dépit de l'effet négatif du taux de change. Cependant, les gains du secteur de la pâte NBSK ont été annulés par la baisse des résultats dans le secteur de la pâte RBK où les conditions du marché sont demeurées difficiles. Nous prenons diverses mesures pour contrer ces situations, mais plusieurs de ces initiatives ne sont pas à court terme et prendront un certain temps avant de se matérialiser. Entre-temps, nous continuons de réduire le niveau d'endettement de notre structure financière, de renforcer notre bilan et de nous positionner pour tirer profit des occasions futures. »

Transition vers les IFRS
Les états financiers consolidés résumés non vérifiés de Fibrek pour le trimestre terminé le 31 mars 2011 ont été préparés conformément aux IFRS. Les montants se rapportant à l'exercice terminé le 31 décembre 2010 ont été mis à jour pour refléter l'adoption des IFRS. Les détails des différences comptables les plus importantes se trouvent dans notre rapport de gestion du premier trimestre et dans les notes à nos états financiers intermédiaires.

PREMIER TRIMESTRE 2011
Au premier trimestre de 2011, les ventes consolidées ont atteint 132,1 millions de dollars, ce qui représente une baisse de 6,0 millions de dollars comparativement aux ventes de 138,1 millions de dollars enregistrées au premier trimestre de 2010. Cette diminution est surtout attribuable à un volume des ventes plus faible, principalement celui de la pâte RBK, pour 10,5 millions de dollars et un taux de change défavorable pour 7,3 millions de dollars, qui a été partiellement compensée par des prix de la pâte plus élevés et une répartition favorable des ventes pour 11,8 millions de dollars.

Le coût des produits vendus a atteint 103,0 millions de dollars au premier trimestre de 2011, soit une réduction de 5,6 millions de dollars comparativement à la période correspondante de 2010. Cette diminution est principalement due à un volume des ventes plus faible pour 8,2 millions de dollars et à l'incidence du taux de change sur nos coûts d'exploitation américains, partiellement annulée par une hausse des prix du vieux papier, le rendement des vieux papiers et les frais des travaux d'entretien.

Le BAIIA pour le premier trimestre de 2011 a atteint 15,8 millions de dollars (soit 11,9 % des ventes), comparativement à 16,1 millions de dollars (soit 11,6 % des ventes) pour la période correspondante de 2010.

Un résultat net de 3,5 millions de dollars a été enregistré pour le premier trimestre de 2011, comparativement à 1,7 million de dollars négatifs pour la période correspondante de 2010.

Le résultat net par action a totalisé 0,03 $ (de base et dilué) au cours du premier trimestre de 2011, comparativement à 0,02 $ négatif (de base et diluée) pour la période correspondante de 2010. Au premier trimestre de 2011, une moyenne de 130 075 556 actions étaient en circulation comparativement aux 90 472 708 actions en circulation au premier trimestre de 2010.

ANALYSE SECTORIELLE

Résultats des activités liées à la pâte NBSK

(en milliers de dollars canadiens sauf les
montants par action)
Trois mois terminés le 31 mars 2011
(non vérifiés)
  2011 2010
Ventes 72 226 70 239
BAIIA(1) 15 107 12 177
Résultat opérationnel 7 403 4 869

PREMIER TRIMESTRE 2011
Les ventes pour le premier trimestre terminé le 31 mars 2011 ont totalisé 72,2 millions de dollars, comparativement à 70,2 millions de dollars pour la même période en 2010, ce qui constitue une hausse de 2,0 millions de dollars. Cette augmentation est attribuable au prix de la pâte plus élevé pour 6,3 millions de dollars, partiellement annulée par une devise canadienne plus vigoureuse par rapport à la devise américaine pour 4,0 millions de dollars et un volume de ventes plus faible pour 0,3 million de dollars.

Les prix de vente de la pâte commerciale NBSK (livrée en Amérique du Nord) ont augmenté de 90 $ US la tonne ou 10 % en moyenne au cours du premier trimestre de 2011, comparativement au trimestre correspondant de 2010. La hausse des prix du marché de la pâte NBSK, partiellement annulée par la vigueur du dollar canadien par rapport au premier trimestre de 2010, s'est traduite par un prix de vente moyen de 956 $ CA la tonne, soit 40 $ CA la tonne de plus que le prix de vente moyen enregistré au trimestre correspondant de 2010.

Le volume des ventes de pâte NBSK a totalisé 90 199 tonnes durant le premier trimestre de 2011, soit une diminution de 405 tonnes comparativement aux 90 604 tonnes comptabilisées pour la période correspondante de 2010. La relative stabilité du volume des ventes est principalement attribuable aux conditions favorables et constantes du marché.

La production à l'usine de Saint-Félicien pour le premier trimestre terminé le 31 mars 2011 a totalisé 93 595 tonnes, comparativement à 88 515 tonnes pour la même période de 2010. L'augmentation du volume de production est attribuable à une meilleure productivité liée à l'installation d'une presse pour la machine à pâte en novembre 2010.

Résultats des activités liées à la pâte RBK

(en milliers de dollars canadiens, sauf
les montants par action)
Trois mois terminés le 31 mars 2011
(non vérifiés)
  2011 2010
Ventes 59 857 67 850
BAIIA(1) 672 3 895
Résultat opérationnel (735) 2 435

PREMIER TRIMESTRE 2011
Pour le premier trimestre terminé le 31 mars 2011, le secteur de la pâte RBK a enregistré des ventes de 59,9 millions de dollars, comparativement à 67,9 millions de dollars pour la période correspondante en 2010. Cette baisse de 8,0 millions de dollars est principalement attribuable à un volume des ventes moins élevé pour 9,6 millions de dollars et à un taux de change défavorable pour 3,3 millions de dollars, qui ont été compensés en partie par des prix réalisés nets de la pâte plus élevés pour 4,9 millions de dollars.

Le volume des ventes de pâte RBK a totalisé 83 193 tonnes, comparativement à 96 547 tonnes pour la période correspondante de 2010. Cette baisse est principalement attribuable au volume des ventes à l'exportation qui a été moins élevé en 2011. Les prix de vente moyens de la pâte RBK ont augmenté de 8 % comparativement à la période correspondante de 2010, principalement en raison des prix plus élevés du vieux papier. Toutefois, en raison  de la force de la devise canadienne, l'augmentation des ventes par tonne n'a atteint que 2 % pour le trimestre.

La production de pâte aux usines de Fairmont et de Menominee a totalisé 91 651 tonnes pour le trimestre, comparativement à 87 584 tonnes au trimestre correspondant de 2010. L'augmentation du volume de production est attribuable à un temps d'exploitation supérieur en 2011.

FLUX DE TRÉSORERIE ET SITUATION FINANCIÈRE
Les activités d'exploitation ont généré 6,4 millions de dollars de flux de trésorerie pour le premier trimestre de 2011, comparativement à 15,1 millions de dollars pour le premier trimestre de 2010. Le fonds de roulement a nécessité 7,7 millions de dollars du flux de trésorerie, comparativement à l'encaisse de 0,9 million de dollars dégagée au cours du premier trimestre de 2010.

En date du 31 mars 2011, le ratio d'endettement total sur le capital était de 20,4 %, comparativement à 22,2 % au début du trimestre, ce qui illustre clairement l'objectif de Fibrek de réduire son niveau d'endettement. Notre prêt à terme stipule l'exclusion d'une diminution des capitaux propres jusqu'à un maximum de 150 millions de dollars, suivant l'adoption des IFRS. Compte tenu de la diminution des capitaux propres, le ratio d'endettement total sur le capital se serait chiffré à 27,1 % en date du 31 mars 2011.

DÉVELOPPEMENTS CORPORATIFS

Rachat des débentures convertibles
Le 28 février 2011, Fibrek a racheté environ 50 % de ses débentures convertibles à 7 % en circulation arrivant à échéance le 31 décembre 2011, et représentant un montant en capital global de 25,9 millions de dollars. Fibrek a utilisé les liquidités à sa disposition pour racheter ces débentures à un prix de rachat équivalent au montant en capital des débentures, plus l'intérêt couru et impayé sur celles-ci, pour un montant total de 26,2 millions de dollars.

Conclusion d'une entente importante pour la pâte RBK
La Société a conclu une entente avec un important client américain selon laquelle elle fournira un volume substantiel de pâte RBK en vertu d'un arrangement à prix coûtant majoré, qui augmentera ce type de contrats d'environ 30 % à plus de 50 % de ses ventes en 2013.

PERSPECTIVES
« Le marché de la pâte NBSK est demeuré serré au cours du premier trimestre et les conditions du marché restent favorables, alors que les stocks mondiaux de la pâte de résineux sont à 24 jours et que des interruptions des activités approchent avec les travaux d'entretien majeur qui doivent être réalisés au printemps. Un temps d'arrêt imprévu de quatre jours a été nécessaire en avril à notre usine de Saint-Félicien dans le but de réparer une fuite à un tuyau de la bouilloire de récupération. Nous avons saisi cette occasion pour effectuer des travaux d'entretien mineur, ce qui nous a permis d'éviter de procéder à notre fermeture printanière habituelle. 

Les prix culminants des vieux papiers combinés aux prix peu élevés de la pâte kraft de feuillus continuent de nuire au marché de la pâte RBK. Nous continuons de consacrer nos efforts à augmenter les marges du secteur de la pâte RBK par le développement de produits, l'amélioration de la répartition des ventes et l'obtention de plus de contrats à prix coûtant majoré.

La conjoncture dans les marchés des matières premières exerce une pression sur les coûts de nos intrants, cependant, la forte demande pour nos pâtes vierges et recyclées continue de soutenir des prix élevés », a déclaré Pierre Gabriel Côté.

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE
Fibrek tiendra une conférence téléphonique le jeudi 19 mai 2011 à 8 h 30 (heure de l'Est), afin de discuter de ses résultats. Pierre Gabriel Côté, président et chef de la direction, et Patsie Ducharme, vice-présidente et chef de la direction financière, animeront la conférence téléphonique, qui sera suivie d'une période de questions. Les membres de la communauté financière pourront accéder à la conférence téléphonique et poser des questions. Les représentants des médias ne pourront qu'écouter la conférence téléphonique. Pour participer à la conférence téléphonique, les professionnels de l'investissement et les représentants des médias d'affaires doivent composer le 416-644-3425 (pour tous les appels provenant de Toronto et d'outre-mer) ou 1 800 732-1073, code d'accès : 4438827# (pour tous les autres appels provenant de l'Amérique du Nord). Les participants qui ne peuvent pas assister à la conférence en direct peuvent avoir accès à son enregistrement en différé en composant le 1 877 289-8525, code d'accès : 4438827#. La retransmission différée sera disponible à partir du jeudi 19 mai 2011, à 13 h jusqu'au jeudi 26 mai 2011, à 23 h 59.

À propos de Fibrek
Fibrek (TSX : FBK) est un chef de file en matière de production et de commercialisation de pâte kraft vierge et recyclée de haute qualité. La compagnie exploite trois usines situées à Saint-Félicien, au Québec, à Fairmont, en Virginie-Occidentale et à Menominee, au Michigan, et sa capacité annuelle de production combinée totalise 760 000 tonnes. Fibrek emploie environ 500 personnes. L'usine de Saint-Félicien fournit de la pâte kraft blanchie de résineux du Nord (la « pâte NBSK ») à divers secteurs de l'industrie du papier au Canada, aux États-Unis et en Europe, pour utilisation dans des produits spécialisés. Les usines de Fairmont et de Menominee produisent de la pâte kraft blanchie recyclée (la « pâte RBK ») séchée à l'air et approvisionnent principalement des fabricants de papier fin non couché, de papier tissu à usage commercial et industriel et de papier couché aux États-Unis.

Énoncés prospectifs
Ce communiqué contient des « énoncés prospectifs » au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables. Ces énoncés contiennent notamment des énoncés portant sur l'achèvement du projet Hydro-Québec en respectant le budget et l'échéance, le recouvrement prévu des comptes clients, les dépenses en immobilisations prévues, la suffisance estimée des livraisons de fibres de bois, la suffisance prévue des flux de trésorerie pour financer les besoins en matière d'exploitation et les dépenses en immobilisations et pour couvrir les obligations contractuelles, la recouvrabilité des biens immobilisés et d'autres énoncés semblables qui concernent les perspectives, la stratégie d'affaires, les plans, les attentes, les résultats ou les actions futures de Fibrek, ou des hypothèses qui sous-tendent tout ce qui précède. Les termes « pourrait », « devrait », « entend », « planifie », « prévoit », « croit », « estime » et autres expressions similaires caractérisent généralement des énoncés prospectifs. Ces énoncés sont fondés sur l'information dont dispose actuellement la direction de Fibrek (la « direction ») et reflètent les intentions, plans, attentes, convictions et estimations de la direction au sujet de la croissance, des résultats d'exploitation, du rendement et des perspectives et possibilités d'affaires futures de Fibrek, sa capacité d'attirer et de fidéliser la clientèle, ainsi que l'environnement économique dans lequel la Société évolue. Les énoncés prospectifs sont assujettis aux risques connus et inconnus, aux incertitudes et à d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Fibrek diffèrent sensiblement des projections, de la conclusion et des prévisions mentionnées dans les énoncés prospectifs. Ces risques, incertitudes et autres facteurs constituent notamment : la conjoncture économique générale, les prix de la pâte et les volumes des ventes, les fluctuations du taux de change, l'approvisionnement et le coût de la fibre de bois, des vieux papiers et autres matières premières, les cotisations aux régimes de retraite, les marchés concurrentiels, la dépendance envers des clients importants, la capacité accrue de production, les bris d'équipement, les interruptions de la production, les besoins en capitaux, les relations de travail et les autres facteurs mentionnés dans les documents d'information continue de Fibrek disponibles sur SEDAR à www.sedar.com. Il est recommandé au lecteur de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs sont valides à la date du présent communiqué de presse, et, sous réserve des exigences des lois sur les valeurs mobilières applicables, Fibrek se dégage de toute obligation de les mettre à jour ou de les modifier pour refléter de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances.

Note aux lecteurs : Les états financiers consolidés résumés non vérifiés et le rapport de gestion sont disponibles sur le site de la Société à : www.fibrek.com et sur le site SEDAR à : www.sedar.com.

Fibrek Inc.

Faits saillants - Premier trimestre terminé le 31 mars 2011

   
(en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par action) Période de trois mois terminée
  le 31 mars
   
  2011 2010
(non audité) $ $
Ventes 132 083 138 089
Coût des produits vendus 102 970 108 573
Coûts de livraison 10 015 10 252
Frais de vente et d'administration 3 319 3 192
BAIIA(1) 15 779 16 072
Amortissement 9 111 8 768
Résultat opérationnel 6 668 7 304
Charges financières 3 497 4 672
Produits financiers (152) (2)
(Gain) perte sur instruments financiers (1 965) 2 248
Perte (gain) sur la cession d'immobilisations 10 (13)
Perte sur la conversion de devises 1 821 2 071
Résultat net 3 457 (1 672)
Résultat net par action(2)
- De base
- Dilué
0,03
0,03
(0,02)
(0,02)

Situation financière

   
(en milliers de dollars canadiens) En date du
  31 mars 31 décembre
(non audité) 2011 2010
Espèces et quasi-espèces 10 196 16 421
Débiteurs 74 076 68 424
Stocks 78 690 77 187
Immobilisations 373 012 382 609
Total de l'actif consolidé 540 856 555 900
Créditeurs et charges à payer 53 060 56 092
Facilité de crédit renouvelable 13 887 -
Dettes à long terme 82 242 82 798
Capitaux propres 334 883 335 273

(1) Le terme « BAIIA » désigne le résultat avant amortissement, charges financières et impôts ainsi qu'avant les autres revenus et dépenses hors exploitation, tel que les pertes ou les gains provenant d'instruments dérivés, la cession d'immobilisations et la conversion de devises étrangères. Le BAIIA n'est pas une mesure reconnue aux termes des IFRS et ne fait l'objet d'aucune vérification. La direction croit que cette mesure offre aux investisseurs un complément d'information utile sur l'encaisse dégagée avant le service de la dette, les dépenses en immobilisations et les impôts sur les résultats. Toutefois, le BAIIA ne doit pas être pris ni interprété par les investisseurs comme un substitut du résultat net établi conformément aux IFRS à titre d'indication du rendement de Fibrek, ni comme un substitut des flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation, d'investissement et de financement pour l'évaluation des liquidités et des flux de trésorerie. La méthode utilisée par Fibrek pour calculer le BAIIA peut différer de celle utilisée par d'autres émetteurs. Par conséquent, cette mesure pourrait ne pas être comparable à celle qu'utilisent d'autres émetteurs. Le BAIIA indiqué dans ce rapport représente le résultat avant amortissement, charges financières et autres revenus et dépenses hors exploitation, de même que les impôts sur les résultats présentés dans les états financiers.
(2) Le nombre moyen d'actions ordinaires en circulation au cours du premier trimestre de 2011 était de 130 075 556, comparativement à 90 472 708 pour le premier trimestre de 2010, en raison de l'émission d'actions ordinaires complétée en juillet 2010.

 

SOURCE FIBREK INC.

Renseignements :

Investisseurs et analystes :   Patsie Ducharme  (450) 442-8884
  Vice-présidente et chef de la direction financière
   
Médias et autres :   Dany Paradis   (450) 442-8882
  Vice-président, Gestion du changement et chaîne d'approvisionnement

Profil de l'entreprise

FIBREK INC.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.