FIBREK AFFICHE DES VENTES RECORDS ET UN BAIIA SOLIDE POUR 2010

TSX : FBK
www.fibrek.com

Comparativement à 2009 :

  • Les ventes ont augmenté de 43 % pour atteindre un montant record de 556,5 millions de dollars
  • Le BAIIA a connu une hausse de 73,7 millions de dollars par rapport à un BAIIA négatif de 11,9 millions de dollars en 2009; la marge BAIIA représente 11,1 %
  • Le bénéfice net a augmenté de 87,0 millions de dollars par rapport à un bénéfice net négatif de 79,2 millions de dollars en 2009

Comparativement au quatrième trimestre de 2009 :

  • Les ventes ont augmenté de 14 %
  • Le BAIIA a augmenté de 5,7 millions de dollars, malgré des travaux d'entretien majeurs et d'immobilisations effectués aux usines de Saint-Félicien et de Fairmont
  • Le bénéfice net a augmenté de 11,2 millions de dollars

Faits saillants :

  • Conversion en société par actions
  • Solide bilan après le refinancement de la dette à long terme
  • Gain de 5,5 millions de dollars suivant le règlement d'une réclamation avec AbitibiBowater Inc.
  • Nouvelle stratégie d'entreprise approuvée par le conseil d'administration
  • Préparation de la transition à un programme annuel d'entretiens à l'usine de Saint-Félicien, passant ainsi de 14 à 10 jours d'arrêt, à compter de 2011.

LONGUEUIL, QC, le 23 févr. /CNW Telbec/ - Fibrek Inc. (TSX : FBK), un chef de file en matière de production et de commercialisation de pâte kraft vierge et recyclée de haute qualité, a annoncé aujourd'hui les résultats du trimestre et de l'année terminés le 31 décembre 2010. Tous les montants sont présentés en dollars canadiens sauf indication contraire.

RÉSULTATS CONSOLIDÉS

(en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par action)    Trois mois terminés le 31 décembre       Exercice terminé le 31 décembre   
  2010 2009 2010 2009
Ventes 131 454  115 729 556 539 389 299
BAIIA(1) 6 010 359 61 772 (11 889)
(Perte nette) bénéfice net (4 585) (15 744) 7 789 (79 169)
(Perte nette) bénéfice net par action
De base
Dilué
(0,05)
(0,05)
(0,18)
(0,18)
0,07
0,07
(0,88)
(0,88)

À propos de ces résultats, Pierre Gabriel Côté, Président et Chef de la direction, a déclaré : « 2010 a été une année charnière pour notre entreprise. La conversion d'une fiducie de revenu en une société par actions, passant de SFK Pâte à Fibrek, a marqué un nouveau début. Outre les conditions du marché favorables, les nombreuses initiatives entreprises pour transformer notre compagnie ont commencé à porter fruit en 2010. Nous avons ainsi pu réaliser des ventes records cette année et améliorer substantiellement d'autres indicateurs financiers clés. Nous entamons 2011 avec un solide bilan et un nouveau plan stratégique, lequel mettra l'accent cette année sur l'amélioration de notre secteur d'affaires RBK et le développement de produits. »

QUATRIÈME TRIMESTRE DE 2010
Les ventes au quatrième trimestre de 2010 ont totalisé 131,5 millions de dollars, comparativement à 115,7 millions de dollars pour la même période en 2009. L'augmentation des ventes de 15,8 millions de dollars est attribuable à une hausse des prix de vente dans les deux secteurs d'affaires et à un volume des ventes de pâte NBSK plus élevé, ayant été partiellement annulée par une diminution du volume des ventes de pâte RBK et une devise canadienne plus forte par rapport à la devise américaine.

La production des usines au cours du trimestre terminé le 31 décembre 2010 a totalisé 166 117 tonnes, comparativement à 173 594 tonnes pour le quatrième trimestre de 2009. Le changement observé dans le niveau de production est attribuable au nombre moins élevé de jours d'exploitation en 2010, en raison de la fermeture nécessaire pour procéder aux travaux d'entretiens majeurs aux usines de Saint-Félicien et de Fairmont. Au quatrième trimestre de 2010, les coûts d'entretiens majeurs ont aussi été plus élevés que prévu pour l'usine de Saint-Félicien, en raison des travaux supplémentaires effectués pour passer de 14 à 10 jours d'arrêt, à compter de 2011.

Le BAIIA était de 6,0 millions de dollars comparativement à 0,4 million de dollars pour le quatrième trimestre de 2009.

Les frais financiers sont passés de 4,8 millions de dollars au quatrième trimestre de 2009 à 3,6 millions de dollars au quatrième trimestre de 2010. Cette diminution de 1,2 million de dollars est principalement attribuable à une baisse du niveau de la dette provenant de la réduction du montant tiré sur la facilité de crédit renouvelable et de la diminution de la dette à long terme, en raison de l'émission de droits de souscription conclue en juillet 2010 et de la diminution des taux d'intérêt suite à des transactions de refinancement complétées au même moment.

Une perte nette de 4,6 millions de dollars a été enregistrée au quatrième trimestre de 2010, comparativement à une perte nette de 15,7 millions de dollars pour la même période en 2009. La perte nette par action a totalisé 0,05 $ (de base et diluée) au cours du quatrième trimestre de 2010, comparativement à une perte nette par action de 0,18 $ (de base et diluée) pour la période équivalente de 2009.

TOTALITÉ DE L'EXERCICE 2010
En 2010, les ventes consolidées ont atteint 556,5 millions de dollars, soit une augmentation de 167,2 millions de dollars comparativement aux ventes de 389,3 millions de dollars en 2009. Cette augmentation est principalement attribuable aux prix de la pâte plus élevés et à une répartition favorable des ventes pour 131,5 millions de dollars, de même qu'à un volume de ventes plus élevé pour 95,9 millions de dollars, étant partiellement annulée par des taux de change défavorables pour 60,2 millions de dollars.

Le coût des produits vendus a atteint 439,5 millions de dollars en 2010, soit une augmentation de 90,4 millions de dollars, comparativement à la même période de 2009. Cette augmentation est principalement attribuable à une hausse du volume des ventes de 75,7 millions de dollars et à une hausse des coûts des intrants, tels que les vieux papiers, ayant été partiellement compensée par l'incidence du taux de change sur nos coûts d'exploitation américains. 

Le BAIIA a été solide en 2010 pour atteindre 61,8 millions de dollars (ou 11,1 % des ventes), comparativement au BAIIA négatif de 11,9 millions de dollars pour la même période en 2009.

Les frais financiers sont passés de 17,8 millions de dollars en 2009 à 17,2 millions de dollars en 2010. Cette diminution de 0,6 million de dollars est principalement attribuable à une baisse du niveau de la dette provenant de la réduction du montant tiré sur la facilité de crédit renouvelable, de la diminution de la dette à long terme en raison de l'émission de droits de souscription conclue en juillet 2010 et de la diminution des taux d'intérêt suite à des transactions de refinancement réalisées au cours du deuxième semestre de l'exercice.

Un bénéfice net de 7,8 millions de dollars a été enregistré en 2010, contre une perte nette de 79,2 millions de dollars pour la période correspondante de 2009. Le bénéfice net par action a totalisé 0,07 $ (de base et diluée) en 2010, comparativement à une perte nette par action de 0,88 $ (de base et diluée) pour la même période en 2009.

ANALYSE SECTORIELLE

Résultats des activités liées à la pâte NBSK

(en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par action)   Trois mois terminés le 31 décembre     Exercice terminé le 31 décembre  
  2010 2009 2010 2009
Ventes 72 042 59 401 284 815 206 090
BAIIA(1) 3 112 936 49 276 (12 176)
(Perte d'exploitation) Bénéfice (4 439) (6 838) 19 344 (42 999)

QUATRIÈME TRIMESTRE DE 2010 : NBSK
Au cours du quatrième trimestre de 2010, les ventes de pâte NBSK ont atteint 72,0 millions de dollars, comparativement à 59,4 millions de dollars pour la même période en 2009. Le volume des ventes a atteint 89 268 tonnes, soit 6 871 tonnes de plus qu'au trimestre correspondant de 2009.

Selon Resource Information Systems Inc. (« RISI »), le prix de vente de la pâte commerciale NBSK (pour la pâte livrée en Amérique du Nord) a augmenté de 147 $ US la tonne, soit 18 % en moyenne comparativement au quatrième trimestre de 2009. Cependant, la hausse d'une année à l'autre de la valeur de la devise canadienne par rapport au dollar américain, combinée à des conditions du marché défavorables, a mené à un prix de vente moyen de 807 $ au quatrième trimestre de 2010, comparativement à 721 $ au quatrième trimestre de 2009.

Au cours de l'arrêt temporaire nécessaire à la réalisation des travaux d'entretien majeurs en novembre 2010, une presse pour la machine à pâte a été installée pour augmenter la production et l'efficacité énergétique à l'usine de Saint-Félicien. Bien que l'installation et le démarrage ont exigé plus de temps que prévu (3,5 jours de plus que prévu), les premiers indicateurs de productivité révèlent déjà des résultats positifs. De plus, ce projet s'avère efficace sur le plan énergétique puisque la pâte contient moins d'eau avant l'étape de séchage. Ce projet devrait répondre aux critères de financement selon le Programme d'écologisation des pâtes et papiers (PEPP). Ainsi, environ 5 millions de dollars provenant de la subvention de 20,9 millions de dollars accordée à Fibrek en vertu du PEPP, devraient être attribués au projet relatif à la presse pour la machine à pâte. Le solde sera attribué à notre projet de 9,5 MW d'électricité à notre usine de cogénération.

TOTALITÉ DE L'EXERCICE 2010 : NBSK
Les ventes pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010 ont totalisé 284,8 millions de dollars, comparativement à 206,1 millions de dollars pour la période correspondante de 2009, ce qui représente une augmentation de 78,7 millions de dollars. Cette augmentation est attribuable à une hausse des prix de la pâte pour 81,1 millions de dollars et à une hausse du volume des ventes pour 28,4 millions de dollars, ayant été partiellement annulée par une devise canadienne plus forte en comparaison avec la devise américaine pour 30,8 millions de dollars.

Le volume des ventes de pâte NBSK a totalisé 343 627 tonnes en 2010, soit une augmentation de 34 328 tonnes comparativement aux 309 299 tonnes comptabilisées pour la même période en 2009. L'augmentation du volume des ventes a été principalement attribuable à la forte reprise de 2010, malgré une augmentation des stocks mondiaux.

Selon le RISI, le prix de vente de la pâte commerciale NBSK (livrée en Amérique du Nord) a augmenté de 242 $ US la tonne, soit de 34 % en moyenne au cours de 2010, comparativement à 2009. L'augmentation du prix de vente moyen de la pâte commerciale NBSK a été partiellement annulée par une devise canadienne plus forte comparativement à 2009, ce qui a mené à un prix de vente moyen de 989 $ CA la tonne, soit 169 $ CA la tonne de plus que le prix de vente moyen enregistré en 2009.

Au cours de 2010, 14 % des ventes de pâte NBSK ont été réalisées au Canada, 62 % aux États-Unis, 21 % en Europe et 3 % dans d'autres régions. Pour la même période de l'exercice précédent, ces pourcentages étaient de 21 %, 49 %, 26 % et 4 %, respectivement.

Résultats des activités liées à la pâte RBK

(en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par action)   Trois mois terminés le 31 décembre     Exercice terminé le 31 décembre  
  2010 2009 2010 2009
Ventes 59 412 56 328 271 724 183 209
BAIIA(1) 2 898 (577) 12 496 287
Bénéfice d'exploitation (Perte) 774 (2 892) 3 789 (9 585)

QUATRIÈME TRIMESTRE DE 2010 : RBK
Les ventes de pâte RBK ont atteint 59,4 millions de dollars au cours du quatrième trimestre de 2010, comparativement à des ventes de 56,3 millions de dollars pour la période correspondante de 2009. Le volume des ventes a totalisé 79 881 tonnes au cours du quatrième trimestre de 2010, comparativement à 90 589 tonnes pour la période correspondante de 2009.

TOTALITÉ DE L'EXERCICE 2010 : RBK
Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010, le secteur de la pâte RBK a enregistré des ventes records de 271,7 millions de dollars, comparativement à 183,2 millions pour la même période en 2009. Cette augmentation de 88,5 millions de dollars est principalement attribuable à des prix réalisés nets de la pâte plus élevés pour 52,7 millions de dollars et à un volume des ventes plus élevé pour  65,2 millions de dollars, en partie annulée par un taux de change défavorable pour 29,4 millions de dollars.

Le volume des ventes de pâte RBK a atteint 368 538 tonnes en 2010, comparativement à 280 168 en 2009. En 2009, le crédit fiscal accordé sur la liqueur résiduaire aux producteurs américains de pâte vierge a eu une incidence sur la demande de pâte RBK. Les prix de vente moyens de la pâte RBK ont augmenté de 25 % (ou 13 %, lorsque converti en dollars canadiens) comparativement à la période correspondante en 2009.

Au cours de 2010, 80 % des ventes de pâte RBK ont été réalisées aux États-Unis, 10 % en Europe et 10 % dans d'autres pays. Au cours de la même période de l'exercice précédent, ces pourcentages étaient de 80 % aux États-Unis, 12 % en Europe et 8 % dans d'autres pays.

DÉVELOPPEMENTS CORPORATIFS

Rachat partiel des débentures
Au cours de l'année dernière, Fibrek a amélioré considérablement son bénéfice et ses flux de trésorerie d'exploitation. Fibrek a décidé d'utiliser ses liquidités disponibles pour racheter une partie de ses débentures subordonnées non garanties convertibles expirant le 31 décembre 2011 (les « débentures ») afin de réduire les intérêts débiteurs et la dette. Lors de la date de rachat, prévue pour le 28 février 2011, Fibrek rachètera des débentures d'un montant en principal global de 25 874 000 $. Grâce à ce rachat, Fibrek prévoit économiser environ 1,5 million de dollars en frais d'intérêts en 2011 et réduire son ratio de dette sur le capital total d'environ 3 %.

Gain provenant du règlement d'une réclamation
Comme Fibrek l'avait annoncé le 13 janvier 2011, la Société a reçu 236 226 actions d'AbitibiBowater Inc. à titre de compensation pour une réclamation de créance ordinaire résultant de la répudiation en 2009 par Compagnie Abitibi Consolidated du Canada d'un contrat d'approvisionnement en copeaux de bois. Par conséquent, la Compagnie a enregistré un gain de 5,5 millions de dollars en 2010 suivant le règlement de la réclamation. Ces actions ont été vendues à la Bourse de Toronto (TSX) le 3 février 2011 au prix de 26,75 $ par action, pour un gain supplémentaire de 0,8 million de dollars qui sera enregistré au cours du premier trimestre de 2011.

Projet de l'usine de cogénération
En vertu d'un contrat de vente de 9,5 MW d'électricité conclu avec Hydro-Québec en 2010, l'usine de Saint-Félicien ajoutera un troisième turbogénérateur à son usine de cogénération. Les travaux d'ingénierie préliminaires sont terminés. À l'heure actuelle, le coût du projet est estimé à environ 37 millions de dollars avec un BAIIA prévu d'environ 6 millions de dollars par année, à compter de janvier 2013. Les travaux détaillés d'ingénierie avancent selon les prévisions et la mise en exploitation est prévue en décembre 2012. Ce projet d'investissements est admissible au Programme d'écologisation des pâtes et papiers (PEPP). Le projet de l'usine de cogénération bénéficiera d'environ 15,9 millions de dollars provenant d'une subvention de 20,9 millions de dollars allouée à Fibrek en vertu du PEPP, alors que le solde de 5 millions de dollars sera alloué à la presse de la machine à pâte installée à l'usine de Saint-Félicien.

Nouvelle stratégie d'entreprise
Au cours du quatrième trimestre de 2010, le conseil d'administration de Fibrek a approuvé la nouvelle stratégie d'entreprise de la Société. Fibrek a choisi d'allier la pensée stratégique et l'optimisation de ses activités tactiques afin d'améliorer la satisfaction de sa clientèle grâce à une culture d'entreprise axée sur « l'excellence opérationnelle », appuyée par des employés dévoués. Nous croyons qu'une telle optique se traduira par une valeur accrue pour nos actionnaires.

Sur le plan stratégique, Fibrek cherchera des occasions profitables de croissance et de diversification (en accordant la priorité aux secteurs des papiers tissus et de l'énergie), gardera à l'œil la réduction de la dette et maximisera le rendement financier. Du point de vue de l'exploitation, le plan stratégique est axé sur les améliorations en matière d'efficience, le contrôle des coûts, l'optimisation de la gestion de la chaîne d'approvisionnement (incluant une stratégie commerciale d'approvisionnement en vieux papiers), l'innovation, un service à la clientèle de qualité supérieure et l'engagement des employés par le perfectionnement des compétences et du savoir.

« Conformément à notre nouvelle stratégie d'entreprise, nous avons déjà entrepris plusieurs mesures montrant des résultats positifs. Nous avons augmenté la production et l'efficacité énergétique à l'usine de Saint-Félicien grâce à l'ajout d'une presse pour la machine à pâte, ce qui a permis de réduire les coûts de transformation; nous avons réduit notre niveau de dette par l'entremise de nos transactions de refinancement de juillet 2010 et poursuivrons dans cette veine en rachetant environ 50 % de nos débentures le 28 février 2011, engendrant une diminution des intérêts débiteurs; nous avons établi le fondement pour générer une nouvelle source de revenus à compter de 2013 grâce au projet de l'usine de cogénération de Saint-Félicien; nous avons créé une nouvelle fonction au sein de l'organisation, qui vise le développement de produits et l'innovation, en collaboration avec FPInnovation; et nous avons aussi récemment mis en ligne notre nouveau site Web (www.fibrek.com) à titre de point de départ pour améliorer la communication avec toutes nos parties prenantes. Nous sommes donc engagés envers la mise en œuvre de cette stratégie visant à créer de la valeur pour nos actionnaires », a ajouté Pierre Gabriel Côté.

PERSPECTIVES

« Le marché de la pâte NBSK devait s'assouplir au cours du quatrième trimestre mais la demande est demeurée forte et continue de l'être au cours du premier trimestre de 2011. Les principes de base du marché comme les faibles niveaux de stocks et la forte demande de la Chine gardent les prix à un niveau intéressant. L'utilisation de la pâte NBSK comme solution de rechange pour la pâte pour dissolution connaît une hausse en Asie et en Europe. La réouverture des usines ayant interrompu leur production a eu une incidence sur les rabais offerts par Fibrek à ses clients au cours du quatrième trimestre, mais ces rabais ont été retirés au cours du premier trimestre de 2011, ce qui indique clairement un bon équilibre entre l'offre et la demande. De plus, la hausse du prix à 30 $ US la tonne est prévue, comme il a été annoncé, pour le 1er mars.

L'offre excédentaire qui persiste dans le marché de la pâte kraft de feuillus continue d'avoir une incidence négative sur le marché de la pâte RBK. De plus, bien qu'ils aient peu fluctué au cours du quatrième trimestre, les prix des vieux papiers demeurent élevés et on prévoit qu'ils le resteront au cours du premier trimestre de 2011. Les résultats financiers de ce secteur d'affaires se situent toujours en dessous de nos attentes. Notre priorité vise à augmenter les marges bénéficiaires du secteur de la pâte RBK en priorisant l'innovation, le développement de produits et les contrats à prix coûtant majoré, ainsi qu'en encourageant l'augmentation de la proportion de pâtes recyclées dans les papiers tissus et les produits d'emballage d'aliments.

Nous poursuivons notre initiative de réduction de la dette que nous avons amorcée avec les transactions de refinancement en juillet 2010, et que nous continuons avec le rachat d'environ 50 % de nos débentures. La Compagnie a également l'intention de racheter les débentures restantes avant leur échéance au 31 décembre 2011, dans l'hypothèse où notre position financière et les conditions existantes du marché soient appropriées », a conclu Pierre Gabriel Côté.

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE
Fibrek tiendra une conférence téléphonique le jeudi 24 février 2011 à 10 h (heure de l'Est), afin de discuter de ses résultats. Pierre Gabriel Côté, Président et Chef de la direction, et Patsie Ducharme, Vice-présidente et Chef de la direction financière, animeront la conférence téléphonique, qui sera suivie d'une période de questions ayant trait aux résultats. Pour participer à la conférence téléphonique, les professionnels de l'investissement et les représentants des médias d'affaires doivent composer le 416-644-3425 (pour tous les appels provenant de Toronto et d'outre-mer) ou le 1-877-974-0445, code d'accès : 4404338# (pour tous les autres appels provenant de l'Amérique du Nord). Les participants qui ne peuvent pas assister à la conférence en direct peuvent avoir accès à son enregistrement en différé en composant le 1-877-289-8525, code d'accès : 4404338#. La retransmission différée sera disponible jusqu'à 23 h 59, le jeudi 3 mars 2011.

À propos de Fibrek
Fibrek (TSX : FBK) est un chef de file de la production et de la commercialisation de pâtes kraft vierge et recyclée de grande qualité. La Société exploite trois usines situées à Saint-Félicien, au Québec, à Fairmont, en Virginie-Occidentale, et à Menominee, au Michigan, avec une capacité annuelle combinée de production de 760 000 tonnes métriques. Fibrek compte environ 500 employés. L'usine de Saint-Félicien fournit de la pâte kraft blanchie de résineux du Nord (la « pâte NBSK ») à divers secteurs de l'industrie du papier principalement au Canada, aux États-Unis et en Europe, pour utilisation dans des produits spécialisés. Les usines de Fairmont et de Menominee produisent de la pâte kraft blanchie recyclée (la « pâte RBK ») séchée à l'air et approvisionnent principalement des fabricants de papier fin non couché, de papier ménager à usage commercial et industriel et de papier couché aux États-Unis.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS
Ce communiqué contient des « énoncés prospectifs » au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables. Ces énoncés contiennent notamment des énoncés portant sur les intentions de la Compagnie de racheter les débentures restantes avant leur échéance au 31 décembre 2011, les coûts de projet estimés pour la mise en œuvre du nouveau turbogénérateur qui sera installé à l'usine de Saint-Félicien dans le cadre du contrat de vente d'électricité à Hydro-Québec, ainsi que le BAIIA prévu en lien à ce projet, l'admissibilité prévue de la presse pour la machine à pâte installée à Saint-Félicien en vertu du Programme d'écologisation des pâtes et papiers (PEPP), le recouvrement prévu des comptes clients, les dépenses en immobilisations prévues, la suffisance estimée des livraisons de fibres de bois, la suffisance prévue des flux de trésorerie pour financer les besoins en matière d'exploitation et les dépenses en immobilisations et pour couvrir les obligations contractuelles, la recouvrabilité des biens immobilisés et d'autres énoncés semblables qui concernent les perspectives, la stratégie d'affaires, les plans, les attentes, les résultats ou les actions futures de Fibrek, ou des hypothèses qui sous-tendent tout ce qui précède. Les termes « pourrait », « devrait », « entend », « planifie », « prévoit », « croit », « estime » et autres expressions similaires caractérisent généralement des énoncés prospectifs. Ces énoncés sont fondés sur l'information dont dispose actuellement la direction de Fibrek (la « direction ») et reflètent les intentions, plans, attentes, convictions et estimations de la direction au sujet de la croissance, des résultats d'exploitation, du rendement et des perspectives et possibilités d'affaires futurs de Fibrek, sa capacité d'attirer et de fidéliser de la clientèle, ainsi que l'environnement économique dans lequel l'entreprise évolue. Les énoncés prospectifs sont assujettis aux risques connus et inconnus, aux incertitudes et à d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Fibrek diffèrent sensiblement des projections, de la conclusion et des prévisions mentionnées dans les énoncés prospectifs. Ces risques, incertitudes et autres facteurs constituent notamment : la conjoncture économique générale, les prix de la pâte et les volumes des ventes, les marchés concurrentiels, les fluctuations du taux de change, l'approvisionnement et le coût de la fibre de bois et de vieux papiers, la dépendance d'envergure envers des clients importants, les coûts des produits chimiques et de l'énergie, la capacité accrue de production, les technologies concurrentes, les cotisations au régime de retraite, les interruptions de la production importantes, les besoins en capitaux, les relations de travail, les exigences relatives en matière d'environnement et de santé et sécurité, et les autres facteurs mentionnés dans les documents d'information continue de Fibrek disponibles sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com. Il est recommandé au lecteur de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs sont valides à la date du présent communiqué de presse, et, sous réserve des exigences des lois sur les valeurs mobilières applicables, Fibrek se dégage de toute obligation de les mettre à jour ou de les modifier pour refléter de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances.

Note aux lecteurs : Les états financiers consolidés vérifiés et le rapport de gestion sont disponibles sur le site de la Société à : www.fibrek.com et sur le site SEDAR à : www.sedar.com.

 

Fibrek Inc. : Faits saillants financiers - Quatrième trimestre et exercice terminés le 31 décembre 2010

 
(en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par action)    Période de trois mois terminée
le 31 décembre
Exercice terminé
le 31 décembre
2010 2009 2010 2009
Ventes      131 454 115 729      556 539      389 299
Coût des produits vendus 110 573 100 697 439 509 349 081
Coûts de livraison 10 103 11 391 41 494 36 880
Frais de vente et d'administration 4 768 3 282 13 764 15 227
BAIIA(1) 6 010 359 61 772 (11 889)
Amortissement 9 675 10 089 38 639 40 695
(Perte d'exploitation) bénéfice (3 665) (9 730) 23 133 (52 584)
Frais financiers 3 612 4 767 17 165 17 804
(Gain) perte sur instruments dérivés (15) 168 (113) 1 190
Perte sur la cession d'immobilisations 465 104 460 313
Perte sur la conversion de devises 2 402 986 3 381 8 279
Gain provenant du règlement d'une réclamation (5 554) - (5 554) -
(Perte nette) bénéfice net avant les impôts sur le revenu (4 585) (15 755) 7 784 (80 170)
Recouvrement d'impôts sur les bénéfices - (11) (5) (1 001)
         
(Perte nette) bénéfice net (4 585) (15 744) 7 789 (79 169)
         
(Perte nette) bénéfice net par action
- De base
- Diluée
(0,05)
(0,05)
(0,18)
(0,18)
0,07
0,07
(0,88)
(0,88)

Situation financière

 
(en milliers de dollars canadiens)

(audité)
   En date du 31 décembre   
2010 2009
Espèces et quasi-espèces 16 315 19 064
Débiteurs 68 424 53 424
Stocks 77 767 79 003
Immobilisations 503 353 542 360
Total de l'actif consolidé 677 295 699 669
Créditeurs et charges à payer 56 252 45 658
Facilité de crédit renouvelable - 35 146
Dettes à long terme 82 798 118 776
Capitaux propres 472 508 434 647

(1) Le terme « BAIIA » désigne le bénéfice avant amortissement, frais financiers et impôts, et avant autres revenus et dépenses hors exploitation, comme les gains ou les pertes sur instruments dérivés, la cession d'immobilisations et la conversion de devises. Le BAIIA n'est pas une mesure reconnue aux termes des PCGR canadiens et ne fait l'objet d'aucune vérification. La direction croit que cette mesure offre aux investisseurs un complément d'information utile sur l'encaisse générée avant le service de la dette, les dépenses en immobilisations et les impôts sur les bénéfices. Toutefois, le BAIIA ne doit pas être pris ni interprété comme un substitut du bénéfice net établi conformément aux PCGR à titre d'indication du rendement de Fibrek, ni comme un substitut des flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation, d'investissement et de financement pour l'évaluation des liquidités et des flux de trésorerie. La méthode utilisée par Fibrek pour calculer le BAIIA peut différer de celle utilisée par d'autres émetteurs. Par conséquent, cette mesure pourrait ne pas être comparable à celle qu'utilisent d'autres émetteurs. Le BAIIA indiqué dans le présent document représente le bénéfice avant amortissement, frais financiers et autres revenus et dépenses hors exploitation ainsi que les impôts sur les bénéfices présentés dans les états financiers.


SOURCE FIBREK INC.

Renseignements :

Investisseurs et analystes :   Patsie Ducharme      (450) 442-8884
  Vice-présidente et Chef de la direction financière
     
Médias et autres :   Dany Paradis   (450) 442-8882
  Vice-président, Gestion du changement et Chaîne d'approvisionnement

Profil de l'entreprise

FIBREK INC.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.