Fête du travail 2008: Les travailleurs ont plus que jamais besoin de la force syndicale pour défendre leurs droits, affirme Ken Neumann des Métallos



    TORONTO, le 29 août /CNW/ - Les droits dont bénéficient les travailleurs
en 2008 ne sont solides que dans la mesure où les syndicats ont la capacité et
la détermination nécessaires pour les défendre, a affirmé aujourd'hui le
directeur national des Métallos, Ken Neumann, à la veille de la fin de semaine
de la fête du Travail.
    "Les travailleurs syndiqués ne peuvent se permettre de baisser la garde",
ajoute-t-il. "Nous avons accompli de grandes choses depuis la première
manifestation syndicale qui avait eu lieu au 19e siècle et s'était soldée par
l'emprisonnement de travailleurs canadiens qui avaient fait grève pour
demander que la journée de travail soit réduite à neuf heures. Mais le droit
légal des syndicats à défendre les droits des travailleurs est encore contesté
par des forces antisyndicales, qui clament que les syndicats n'existent que
pour perturber les activités commerciales et arracher de l'argent de la poche
des travailleurs. Tout un secteur de services-conseils s'est développé autour
de l'idée qu'il ne faut pas se syndiquer."
    En 2008, les travailleurs syndiqués gagnent en moyenne environ 5,80 $ de
plus que les travailleurs non syndiqués. Les travailleurs syndiqués sont en
outre deux fois plus susceptibles d'être couverts par un régime d'assurance
médicale, dentaire et d'assurance vie que ceux qui ne sont pas syndiqués et
trois fois plus sont susceptibles d'être membres d'un régime de retraite. En
outre, les travailleurs syndiqués risquent moins de perdre leur emploi grâce
aux procédures de règlement des griefs qui leur sont offertes.
    Ken Neumann ajoute que l'existence même de la fin de semaine de la fête
du Travail résulte directement de l'action politique menée par les
travailleurs pour faire reconnaître le travail par une journée célébrant son
nom.
    "La fête du Travail n'est pas une relique du passé", dit-il. "Tant qu'il
y aura des employeurs qui veulent faire gonfler leurs résultats financiers aux
dépens des droits des travailleurs, où que ce soit dans le monde, la fête du
Travail demeurera un symbole du rôle que des syndicats comme les Métallos
doivent continuer de jouer. De plus, dans une économie mondialisée, la force
syndicale et l'unité sont plus que jamais nécessaires."
    Le plus grand défilé de la fête du Travail en Amérique du Nord a lieu
chaque début septembre à Toronto. Presque tout le centre-ville est alors
envahi par des chars, des bannières, des groupes de marcheurs et des dizaines
de milliers de membres des syndicats.
    "C'est un jour de fierté et une occasion de rappeler à chaque Canadien
son droit légal de représentation et de démocratie dans les lieux de travail",
souligne Ken Neumann. "L'avantage qu'offre le syndicat se qualifie en termes
de levier, d'équilibre et d'utilisation intelligente d'une voix indépendante."





Renseignements :

Renseignements: Ken Neumann, (416) 487-1571; (416) 558-2510


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.