Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue - Bilan de la 27e édition - Une édition marquée par Trisomie 21 / Le défi Pérou



    ROUYN-NORANDA, QC, le 31 oct. /CNW Telbec/ - L'Abitibi-Témiscamingue
n'est pas près d'oublier toute l'équipe venue présenter dimanche en première
mondiale le documentaire Trisomie 21 / Le défi Pérou. Les six adultes ayant
une trisomie 21, quatre des stagiaires, le narrateur et participant Jean-Marie
Lapointe, l'instigateur du projet Jean-François Martin ainsi que la
réalisatrice Lisette Marcotte n'ont laissé personne indifférent. Le récit de
leur aventure au Pérou nous aura fait rire, pleurer et réfléchir surtout!
    C'est un public en larmes qui s'est spontanément levé pour applaudir la
force et la beauté qui émanent de ce film. Comment ne pas être touchés par
autant d'humanité? Une appréciation qui s'est d'ailleurs reflétée dans le vote
du public qui en a fait le gagnant du Grand Prix Hydro-Québec.
    L'onde de choc provoquée par le long métrage a outrepassé les limites du
Théâtre du cuivre puisque trois représentations supplémentaires ont été
organisées : l'une au Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue en présence
d'intervenants du milieu de la santé, d'étudiants, de personnes handicapées et
de leurs proches; puis deux autres à la Maison Pie XII et à la Résidence
St-Pierre, permettant ainsi aux personnes âgées pour qui il est plus difficile
de se déplacer de goûter au Festival.
    Le jury du Prix Communications et Société composé de René Tessier, Rénal
Dufour et Louis-Paul Rioux a été particulièrement interpelé par ce
documentaire qu'il considère être "un modèle inspirant de coopération
internationale vécue dans le respect et la réciprocité qui va au-delà d'un
formidable exemple de courage et de dépassement de soi et qui force
l'admiration".
    Ce jury a aussi décerné une mention spéciale au film Papa à la chasse aux
lagopèdes : "par une démarche artistique radicale dans un cadre minimaliste,
le réalisateur Robert Morin suscite une réflexion accessible et nécessaire sur
une problématique brillante et d'actualité et ce, avec humour, poésie et
tendresse".
    Pour s'être réapproprié un thème de façon saisissante et percutante, pour
avoir amalgamé des univers distincts de façon personnelle et cohérente, pour
le tour de force technique et artistique qui en fait une oeuvre unique, le
jury composé de France Gaudreault, Daniel Martin et Alexandre Castonguay a
décerné le Prix Télébec au court métrage de Denis Villeneuve Next Floor.
Sélectionné parmi les 25 courts métrages présentés, celui-ci se verra remettre
une bourse de 1 000 $.
    Le réalisateur français du film d'animation Mia et le migou, Jacques-Rémy
Girerd, est pour sa part récipiendaire du Prix animé RNC MEDIA. La double
vocation du film, qui se veut à la fois éducatif et divertissant, a plu autant
aux touts petits qu'aux plus grands présents dimanche matin lors du
ciné-muffin.

    Autres grands moments

    Plusieurs autres films ont façonné cette 27e édition. A commencer par
Moscow, Belgium, présenté en soirée d'ouverture et pour lequel les comédiens
principaux Barbara Sarafian et Jurgen Delnaet étaient présents. Tout comme le
film, leur charmante personnalité a conquis le public témiscabitibien qui a
quitté la salle de projection comme on quitte ce soir le Festival, avec un
sourire en coin et un sentiment de béatitude.
    La famille Pageau a marqué une autre édition du Festival par la
présentation en première mondiale du documentaire Dans les traces de l'homme
qui parle avec les loups, présentation qui aura incité plusieurs invités à se
rendre au refuge à Amos pour constater par eux-mêmes le travail de Nathalie et
Michel Pageau.
    Avec Bombardier, sur les sentiers de ma famille, la petite-fille de
Joseph-Armand Bombardier et réalisatrice Nathalie Bissonnette nous a permis de
découvrir l'une des plus grandes réussites de l'histoire du Québec. Le
président du Festival, Jacques Matte, s'est même permis de lancer à la blague
à l'ancien chef de la multinationale, Laurent Beaudoin, que ce film allait...
lancer sa carrière!
    Les nombreuses personnalités présentes ont elles aussi façonné à leur
manière cette édition. On pense entre autres à Robin Harsch d'Un autre homme,
à Karin Albou et Lizzie Brocheré du Chant des mariées, à Henry Bernadet et
Myriam Verreault d'A l'ouest de Pluton, à Gaston Lepage des Gratteux, à
Olivier Asselin et Sylvie Moreau d'Un capitalisme sentimental, à Joelle Hébert
du Vinaigre, à Guy Edoin pour La battue, à Pierre-Antoine Fournier de
Déraciné, à Cédric Corbeil avec Sur le chemin d'Alexis Wawanoloath, à Bernard
Nauer pour Le festival, à Robert Morin et François Papineau pour Papa à la
chasse aux lagopèdes, à Thierry Guedj de Mauvaises herbes et finalement à
Raphael Ouellet, Carina Caputo et Charlotte Legault pour Derrière moi.
    Egalement présents dans le cadre d'activités parallèles au Festival,
Emile Proulx-Cloutier et Antoine l'Ecuyer ont sillonné les routes de
l'Abitibi-Témiscamingue et y ont présenté Les Réfugiés et C'est pas moi je le
jure! lors de la tournée Télébec et Planète. Pier-Luc Funk, JC Lauzon, Fabien
Dupuis, Stéphanie Crête-Blais, Pascale Desrochers, Maithe Lemelin, Julianne
Côté, Guillaume Lemay-Thivierge, David Boutin, Céline Bonnier, Elie Dupuis et
Marianne Fortier étaient eux aussi parmi nous pour participer à l'Ecran
Radio-Canada à Place Rouanda.

    Espace Vidéo

    C'est avec le sentiment du devoir accompli que l'équipe d'Espace Vidéo a
clôturé, le lundi 27 octobre, sa sixième édition. Le public, jeune et allumé,
avide de courts métrages éclatés et de contenus débridés, a contribué au
succès de l'événement. Notons que pour la première fois, un film expérimental,
Chronos, du réalisateur Kristian Manchester, est reparti avec le grand Prix du
public Télé-Québec, accompagné d'une bourse de 1 000 $.
    Bref, les 24 longs métrages, 49 courts ou moyens métrages et 49 films
d'animation en provenance de 29 pays présentés tout au long du Festival ainsi
que la centaine d'invités ont permis aux nombreux festivaliers de vivre un
automne on ne peut plus témiscabitibien, c'est-à-dire riche en images, en
couleurs et en chaleur humaine.

    La 28e édition du Festival du cinéma international en
Abitibi-Témisamingue se déroulera du 31 octobre au 5 novembre 2009.

    
    /AVIS AUX RESPONSABLES DE LA SECTION PHOTOGRAPHIQUE : Une photo
    accompagnant ce communiqué est disponible dans l'Archive photographique
    CNW et archivée à l'adresse http://photos.newswire.ca. Des images
    archivées sont aussi disponibles sur le site Web de l'Archive
    photographique CNW, à l'adresse http://photos.newswire.ca. Ces images
    sont gratuites pour les représentants accrédités des médias/
    




Renseignements :

Renseignements: Anne-Marie Belzile, Louis Dallaire, (819) 762-6212,
comm1@festivalcinema.ca

Profil de l'entreprise

Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.