Fermetures injustifiées du Centre pour personnes âgées Andrée-Perreault et du Centre d'accueil Acton Vale en Montérégie



    MONTREAL, le 14 juin /CNW Telbec/ - Quatre-vingt deux personnes âgées
seront déracinées de leur milieu de vie reconnu comme un des meilleurs au
Québec. Les fermetures de 66 lits au Centre Andrée-Perreault à Saint-Hyacinthe
et de 16 lits de l'unité prothétique au Centre d'Accueil Acton Vale viennent
en effet d'être annoncées par le Centre de santé et de services sociaux
Richelieu-Yamaska. Cette décision purement administrative découle d'une crise
majeure que vit le système de santé en Montérégie en raison d'un
sous- financement de près de 40 % par rapport à la moyenne québécoise.
    "L'Agence de la Santé et des services sociaux de la Montérégie doit
intervenir promptement pour exiger du gouvernement un règlement au
sous- financement chronique en Montérégie et empêcher ces fermetures
injustifiées. Les usagers ont droit à des services de qualité. La population
et les travailleuses et travailleurs du réseau en ont assez de toujours faire
les frais de décisions comptables à courte vue", a déclaré Luc Pearson,
vice- président régional de la Fédération de la santé et des services sociaux
de la CSN.
    La solution envisagée démontre un manque de vision à long terme et n'est
qu'une goutte d'eau en regard du sous-financement des services de santé
publics en Montérégie. Les derniers chiffres du ministère de la Santé et des
Services sociaux montrent bien que le financement de la santé en Montérégie
est inférieur de près de 40 % par rapport à la moyenne des budgets régionaux
au Québec.
    "La décision de fermer des lits d'hébergement pour des aîné-es en perte
d'autonomie est un pur non-sens. Le nombre de personnes âgées de 75 ans et
plus en Montérégie doublera au cours des 20 prochaines années. En 2006, la
région comptait 75 071personnes âgées de 75 et plus, un nombre qui atteindra
155 528 en 2026. Cette augmentation des 75 ans et plus en Montérégie sera
beaucoup plus forte que dans l'ensemble du Québec pour la même période",
soutient Luc Pearson.
    "Encore une fois les administrateurs du CSSS Richelieu-Yamaska sont
tentés de couper dans les services à la population alors que le président et
directeur de l'Agence de la Santé et des Services sociaux de la Montérégie, le
docteur Luc Boileau, reconnaît, dans un article paru dans le journal La Presse
du 13 juin dernier, que les hôpitaux de la région souffrent d'un
sous-financement régional évalué à 126 millions", constate le vice-président
régional de la FSSS.
    "La Montérégie vit une crise majeure qui met en péril nos services
publics de santé et de services sociaux. Nous demandons aux responsables de
l'Agence régionale d'agir avant que la situation se dégrade davantage",
conclut Luc Pearson.




Renseignements :

Renseignements: Luc Pearson, Vice-président régional, Fédération de la
Santé et des services sociaux Montérégie, (450) 672-0756


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.