Fermeture et investissements chez Arcelor Mittal à Contrecoeur - Optimisme et prudence chez les Métallos



    MONTREAL, le 11 déc. /CNW Telbec/ - La compagnie Arcelor Mittal vient
d'annoncer son intention de construire à Contrecoeur un laminoir à poutrelles
au coût de 380 millions de dollars et du même souffle de fermer le laminoir à
chaud le 31 janvier et le laminoir à froid le 29 février. "Nous sommes heureux
de voir que les 450 mises à pied annoncées, ce qui n'est pas rien lorsque l'on
sait qu'il y a 1000 travailleurs dans cette usine, pourraient être compensées
partiellement par la construction d'une autre usine qui compterait 
200 travailleurs en 2010. Cette usine de poutrelles d'acier serait la seule au
Canada. A prime abord, c'est intéressant. Nous analyserons les impacts de ces
décisions et verrons avec nos membres quelle stratégie adopter pour s'occuper
de ceux et celles qui pourraient être affectés", a déclaré Daniel Roy,
directeur québécois du Syndicat des Métallos (FTQ).
    L'adjoint au directeur, Guy Farrell, a poursuivi en indiquant qu'il est
clair que l'absence de modernisation signifiait à plus ou moins long terme des
mises à pied ou une fermeture. "Notre syndicat international et la direction
au Québec, dit-il, ont fait des pieds et des mains pour forcer cette compagnie
à réinvestir. Nous sommes heureux de voir qu'il y a un projet concret sur la
table. Entre temps, nous allons tout faire pour minimiser les impacts négatifs
engendrés par les mises à pied".
    Le permanent Frank Beaudin considère également que l'investissement est
une bonne nouvelle qui vient atténuer les impacts négatifs de la fermeture de
deux départements. Il demeure toutefois prudent. "La compagnie minière IOC,
souligne-t-il, avait promis de repartir une usine de boulettes de fer sur la
Côte-Nord. Elle avait même investi 200 M $. Lorsqu'elle a été rachetée par Rio
Tinto, tout a été arrêté. Le projet d'Arcelor Mittal semble beaucoup plus
solide. Nous le souhaitons car cela permettait non seulement à plusieurs
travailleurs de gagner leur vie mais également au Québec de tirer son épingle
du jeu dans un marché mondial de l'acier hyper compétitif".
    Les présidents des sections locales 6586 et 8060, respectivement Normand
Deslauriers et Patrice Lemay, ont réagi en soulignant que tous ces changements
constituent aussi un drame humain. "Nous allons rencontrer nos membres,
disent-ils, et avec eux, nous allons décider des actions à entreprendre pour
la suite des choses".
    Le Syndicat des Métallos (FTQ) regardera toutes les avenues pour aider
ses membres notamment du côté de la retraite et des transferts dans les autres
usines de la compagnie au Québec.




Renseignements :

Renseignements: Daniel Roy, Syndicat des Métallos (FTQ), (514) 293-9229;
Guy Farrell, Syndicat des Métallos (FTQ), (514) 949-5139; Frank Beaudin,
Syndicat des Métallos (FTQ), 514-730-3782


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.