Fermeture du dépôt de pièce de Chrysler - Le laisser-faire de Harper détruit l'emploi au Québec



    MONTREAL, le 24 sept. /CNW Telbec/ - "La politique de "laisser-faire" que
pratique le gouvernement Harper en matière économique vient de faire une
centaine d'autres victimes au Québec avec la fermeture du dépôt de pièce de
Chrysler à Pointe-Claire," d'affirmer Jean-Pierre Fortin, le directeur
québécois des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA).
    Les quelque 60 travailleurs et travailleuses cols blancs et cols bleus
membres des TCA (les autres sont des cadres et des vendeurs) de ce dépôt de
pièce, viennent d'apprendre que leur lieu de travail sera fermé définitivement
le 30 novembre prochain.
    Ce centre de distribution de pièce automobile ouvert en 1960 a déjà
employés plus de 200 salariés. Il était reconnu pour sa performance et sa
rentabilité. Lors des dernières négociations, le syndicat avait accepté de
participer à un programme visant à améliorer la productivité. Depuis, les
salariés avaient dépassé tous les objectifs de rendement fixés. Trois ans plus
tard, malgré des investissements de plus de 3 millions $, la multinationale
décide de mettre fin à ses opérations dans la région métropolitaine. Elle
approvisionnera désormais ses concessionnaires soit à partir de Moncton ou,
plus probablement, des USA.
    "Le gouvernement Harper a décidé de laisser l'industrie automobile
canadienne se démanteler peu à peu, déplore le directeur québécois de TCA. On
assistera de plus en plus à un glissement des emplois vers les Etats-Unis.
Harper n'a aucune stratégie ni pour préserver les emplois, ni pour favoriser
de nouveaux investissements dans cette industrie."
    Le leader syndical, qui est aussi vice-président de la FTQ, rappelle que
le Québec représente 25% du marché de l'automobile au Canada. "Une entreprise
comme Chrysler, installée au Québec depuis cinquante ans, a des
responsabilités sociales; elle doit maintenir ces emplois, qui sont d'ailleurs
toujours rentables pour elle. Autrement, il ne faudra pas s'étonner de voir de
plus en plus de consommateurs québécois se détourner de ces multinationales
qui éliminent des emplois, pour ne conserver que des activités commerciales
chez nous," de dire Jean-Pierre Fortin.




Renseignements :

Renseignements: André Leclerc, (514) 349-9864, solidaricom@yahoo.ca;
Jean-Pierre Fortin, (514) 389-9223; Richard Fournier, (514) 389-9223; Source:
Syndicat national de l'automobile, de l'aérospatiale, du transport et des
autres travailleurs et travailleuses du Canada (TCA-Québec-FTQ)

Profil de l'entreprise

Syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA-Québec)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.