Fermeture du bureau de poste de Pointe-Saint-Charles - La population s'organise et monte le ton



    MONTREAL, le 13 déc. /CNW Telbec/ - Le 13 décembre, des citoyennes et des
citoyens et des représentants syndicaux de Pointe-Saint-Charles ont manifesté
devant le bureau de poste du quartier, menacé de fermeture par le gouvernement
fédéral.
    Cette marche citoyenne a suivi le dépôt à la Chambre des Communes d'une
pétition. Pour Karine Triollet, porte-parole de la table de quartier
Action-Gardien, "l'objectif de ces actions est simple : le gouvernement
fédéral doit annuler cette décision inconsidérée de fermer le seul bureau de
poste du quartier et de le déplacer au milieu de nulle part. La relocalisation
sur la rue Bridge est en réalité une fermeture de services, car c'est un lieu
non résidentiel, non accessible en transport en commun, et en permanence
congestionné par le trafic automobile vers la Rive-Sud. Poste Canada a
l'intention de réduire les services publics à la grosseur d'un timbre-poste.
Nous ne l'oblitérerons pas !" image la porte-parole.

    Une position largement partagée

    Le député fédéral M. Thierry St-Cyr qui a le mandat de faire le dépôt des
pétitions de 1 186 noms à la Chambre des Communes aujourd'hui même, partage
tout à fait ce point de vue. Selon lui, "le bureau de poste de
Pointe-Saint-Charles doit rester ouvert. Autrement, et une fois de plus, ce
sont les citoyens les plus vulnérables qui feront les frais de cette décision
et qui auront un accès difficile au service. Les gens de Postes Canada nous
disent qu'ils prennent une décision d'affaire. Or, c'est justement ça le
problème ! La société des postes est un service public et elle doit le rester.
Nous attendons de cette société qu'elle prenne des décisions en fonction des
besoins des citoyens d'abord et avant tout" .
    Ce point de vue est partagé par le Syndicat des travailleurs et des
travailleuses des Postes. En effet, M. Jacques Valiquette, dirigeant à
l'organisation du STTP abonde tout à fait en ce sens quand il déclare :
"Postes Canada affirme que le transfert des opérations de la succursale D vers
le dépôt Bridge n'est qu'un déménagement pour des raisons budgétaires et qu'il
n'y aura que peu ou pas d'impact sur le service à la population. Malgré le
fait que la Société Canadienne des Postes ait confirmé qu'il n'y aurait aucune
baisse des effectifs, le STTP s'oppose fermement à ce qui n'est qu'une autre
fermeture sauvage, dans la logique de rationalisation et de privatisation des
bureaux de postes à l'échelle du Canada. Postes Canada prouve encore une fois
qu'au nom du profit elle s'éloigne de plus en plus de son mandat en privant
une partie de la population du service postal auquel elle a droit".

    Près du pont Victoria, c'est dans Pointe-Saint-Charles ou pas ?

    M. Timbré, grand "chercheur" du quartier est franchement perplexe. "Quand
Loto-Québec voulait déménager le casino au bassin Peel, la société d'Etat
affirmait que c'était loin des résidences et que ce n'était pas dans
Pointe-Saint-Charles. Or Postes Canada, qui veut déménager son bureau plus
loin que l'emplacement prévu pour le casino, affirme maintenant que c'est près
des résidences et que c'est dans Pointe-Saint-Charles. C'est à n'y rien
comprendre !", avoue-t-il candidement.

    Le bon sens citoyen

    Si les sociétés d'Etat invoquent des arguments contradictoires, les
choses sont claires pour les citoyens du quartier. Comme l'exprime bien une
résidente, Mme Manon Leclerc, "un bureau de proximité, on doit pouvoir y aller
à pied. Selon elle, "déplacer le bureau de poste aux limites extrêmes du
quartier, c'est l'équivalent de le fermer parce que les gens du quartier
perdraient l'accès à tous les services" tranche-t-elle.

    Autant de timbres-poste que de noms sur la pétition

    Action-Gardien a livré à Postes Canada une carte postale géante avec
autant de timbres-poste que de signatures contenues dans la pétition remise à
Ottawa. "Nous osons espérer que notre message sera enfin entendu ! La
population continuera à monter le ton et à se mobiliser pour maintenir ouvert
le bureau de poste", conclut Mme Triollet.




Renseignements :

Renseignements: Karine Triollet, Action-Gardien, (514) 509-9270; Jacques
Valiquette, STTP, (514) 384-1204

Profil de l'entreprise

Action-Gardien

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.