Fermeture de l'usine Uniboard de Lac-des-Iles - Le SCEP-FTQ interpelle la région et le gouvernement du Québec



    MONT-LAURIER, QC, le 22 juin /CNW Telbec/ - A la suite d'une rencontre
avec les dirigeants de Uniboard - Lac-des-Iles tenue plus tôt ce matin, les
travailleurs membres du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et
du papier (SCEP-FTQ) ont dénoncé la décision de la compagnie de fermer les
deux lignes de productions de l'usine. C'est plus de 60 travailleurs et
travailleuses qui perdent ainsi leur emploi.
    Précisons que l'usine Uniboard Lac-des-Iles a deux lignes de production,
l'une produit des panneaux de mélamine de 4 pieds qui entrent dans la
fabrication de meuble. Cette dernière est fermée définitivement. La deuxième
ligne produit des panneaux de 5 pieds pour la fabrication de plancher
flottant. Cette ligne de production est quant à elle fermée pour une période
indéterminée à compter du 13 juillet prochain.
    Les dirigeants justifient cette décision par le contexte général
difficile dans le secteur mais plus particulièrement par le fait qu'il doit
intégrer sa production afin de la rentabiliser. En effet, il manque à l'usine
de Lac-des-Iles, une ligne de façonnage, qui ferait en sorte que le plancher
de bois flottant sortirait prêt à la mise en marché.
    "Nous sommes bien d'accord avec les dirigeants, alors ce que nous leur
demandons est bien simple, installer une ligne de façonnage dans la région
afin que l'entreprise soit entièrement intégrée", a indiqué M. Gagné. Ce
faisant, les emplois seront aussi davantage protégés.
    "Nous croyons que même si la situation n'est pas facile à l'heure
actuelle, il faut penser à l'avenir. Nous craignons que Uniboard démantèle ses
installations ce qui voudrait dire que même si la situation redevenait
favorable pour l'industrie, on ne pourrait plus repartir les usines", a
expliqué M. Gagné. "Nous demandons au gouvernement du Québec de se mêler de ce
dossier et de fournir à Uniboard de l'aide afin que l'on améliore l'usine au
lieu de la déménager. La ministre des affaires municipales et des régions,
Nathalie Normandeau, doit absolument intervenir", a demandé M. Gagné.
Parallèlement, le SCEP-FTQ interpelle toutes les instances de la région,
organismes, élus, entreprises, citoyens et citoyennes à s'impliquer dans ce
dossier afin de maintenir les emplois en région. "La perte de plus de 60
emplois à Lac-des-Iles, c'est comme perdre des centaines voire des milliers
d'emplois dans la région métropolitaine. Il faut que toute la région
s'organise et s'implique afin de renverser la décision de Uniboard", a conclu
M. Gagné.




Renseignements :

Renseignements: Marie-Andrée L'Heureux, représentante nationale (514)
916-7373

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.