Favoriser l'intégration sociale et économique des personnes



    QUEBEC, le 21 avr. /CNW Telbec/ - Le Comité consultatif de lutte contre
la pauvreté et l'exclusion sociale a rendu public aujourd'hui un avis dans
lequel il formule des recommandations sur les cibles d'amélioration du revenu
des personnes et des familles que le Québec devrait viser ainsi que sur les
meilleurs moyens d'atteindre ces cibles. Il y aborde aussi les conditions pour
que le régime de sécurité du revenu favorise l'intégration sociale et
économique des personnes.
    Selon le président du Comité, M. Tommy Kulczyk, "il faut aider les
personnes avant que celles-ci n'aient épuisé toutes leurs ressources, sinon on
hypothèque leur capacité de s'en sortir. Il faut aider à l'insertion en emploi
et accompagner les personnes lorsque cela est possible, mais il faut aussi
favoriser et reconnaître leur contribution à la collectivité même dans le cas
où les personnes ne peuvent intégrer le marché régulier du travail. Enfin, il
faut faciliter la transition de l'aide de dernier recours vers l'emploi".
    Le président du Comité consultatif a tenu à souligner les avancées de la
Loi sur l'aide aux personnes et aux familles et celles du Pacte pour l'emploi.
En particulier, il a insisté sur l'élargissement du programme destiné aux
travailleuses et travailleurs licenciés collectivement de toutes les régions
et de tous les secteurs, une des recommandations du Comité à laquelle le
ministre, M. Sam Hamad, a donné suite dans le Pacte pour l'emploi Plus. "Nous
ne pouvons que nous réjouir d'une décision qui permettra à de nombreuses
personnes ayant contribué à la richesse collective et victimes de la crise
économique de recevoir une aide sans se départir de leurs actifs."
    Parmi les améliorations proposées par le Comité pour favoriser
l'intégration sociale et économique des personnes, notons l'abolition du
premier test d'avoirs liquides à l'aide de dernier recours, le développement
de programmes facilitant l'accumulation d'épargne pour soutenir des projets
favorisant l'autonomie des personnes, la mise en place de mesures d'aide à
l'emploi de longue durée pour les personnes éloignées du marché du travail
ainsi que le versement d'allocations pour les personnes engagées dans des
actions locales de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale.
    En ce qui a trait à la transition à l'emploi, le Comité consultatif
rappelle que "les règles actuelles font en sorte qu'entre environ 8 heures et
22 heures de travail par semaine au salaire minimum, le taux marginal
implicite de taxation dépasse 90 %". Pour le président du Comité, le nouveau
régime doit permettre de corriger cette situation et d'assurer que, au total,
chaque dollar gagné procure une nette amélioration du revenu disponible.

    
    Sources

    Paul Dechêne                           Tommy Kulzcyk
    Secrétaire général                     Président
    Comité consultatif de lutte contre     Comité consultatif de lutte contre
    la pauvreté et l'exclusion sociale     la pauvreté et l'exclusion sociale
    418 455-3499                           514 295-2521
    
    -%SU: SOC
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Paul Dechêne, Secrétaire général, Comité consultatif de
lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale, (418) 455-3499; Tommy
Kulzcyk, Président, Comité consultatif de lutte contre la pauvreté et
l'exclusion sociale, (514) 295-2521


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.