Face à la flambée des prix de l'essence, la politique énergétique doit prendre une nouvelle direction, déclare le président des TCA

TORONTO, le 28 févr. /CNW/ - La hausse des prix de l'essence enregistrée cette fin de semaine partout au pays est une nouvelle preuve de la nécessité pour le Canada de changer fondamentalement sa politique en matière d'énergie, a déclaré Ken Lewenza, président national des TCA.

Il a également exhorté le gouvernement de Stephen Harper à annuler les réductions d'impôts des entreprises qui avantageront de façon disproportionnée le secteur pétrolier.

« Il est scandaleux que les sociétés pétrolières s'enrichissent à deux reprises : la première en arnaquant les Canadiens à la pompe et la deuxième grâce à un juteux cadeau fiscal d'Ottawa », a déclaré Ken Lewenza. « Plus elles dépouillent les consommateurs canadiens, plus leur épargne fiscale sera importante grâce au plan Harper. »

Le prix de l'essence a bondi à 1,20 $ le litre dans plusieurs villes canadiennes ce weekend. En quelques jours seulement, le prix a augmenté de 10 cents le litre. En dehors d'une bulle des prix de courte durée en 2008, le prix de l'essence est à présent à son plus haut niveau historique au Canada.

L'industrie pétrolière a engrangé des bénéfices avant impôts de 50 milliards de dollars en 2008 (activités en amont et en aval comprises), et elle pourrait en recueillir autant cette année en raison de l'escalade des prix. Cette industrie est sur le point de s'emparer d'au moins le quart de l'épargne totale découlant des dernières réductions d'impôts consenties aux entreprises par le gouvernement Harper.

Ken Lewenza a demandé pourquoi les Canadiens doivent payer le pétrole et l'essence beaucoup plus cher à cause d'évènements géopolitiques qui se produisent loin de chez eux. « La majeure partie de l'essence que nous achetons est raffinée à partir de notre propre pétrole. Elle ne coûte pas plus cher à produire que l'an dernier. Mais, à cause de la mondialisation, de la spéculation et de l'appât du gain, les Canadiens se font encore ponctionner. Ce vol n'est en rien inévitable; il reflète un choix politique délibéré de la part de nos gouvernements. »

Ken Lewenza a exhorté Ottawa a entamer des discussions en faveur d'une nouvelle politique canadienne de l'énergie. « Nous avons besoin d'une politique qui veillerait à la mise en valeur plus graduelle et plus stable des ressources canadiennes, qui contrôlerait les exportations et les intérêts étrangers et qui ferait en sorte que les Canadiens paient un prix équitable et stable. » Il a tiré la sonnette d'alarme quant au risque d'une nouvelle récession économique si on laisse les prix du pétrole et de l'essence monter en flèche.

« L'industrie manufacturière canadienne est une autre victime de la folie qui s'est emparée de nos marchés de l'énergie », a ajouté Ken Lewenza. « La flambée des prix de l'énergie conjuguée au cours élevé de notre devise détruit les vraies fondations de notre économie. Ce n'est pas inévitable et ce n'est pas tolérable. »

SOURCE syndicat des TCA

Renseignements :

Shannon Devine, Communications des TCA, 416-302-1699 (cell.)

Profil de l'entreprise

syndicat des TCA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.