Face à la crise forestière, le fédéral doit faire beaucoup plus, estime le syndicat



    OTTAWA, le 17 juin /CNW Telbec/ - Selon le plus important syndicat du
secteur forestier du Canada, l'annonce voulant que le gouvernement consacrera
un milliard de dollars à la protection de l'environnement dans l'industrie des
pâtes et papiers ne change rien pour les travailleurs forestiers.
    "Ces fonds n'empêcheront pas la fermeture d'usines de papier ni
l'élimination d'autres emplois", a souligné le président du SCEP, Dave Coles,
précisant que 55 000 emplois ont déjà été éliminés au sein de l'industrie
depuis deux ans. "Cet argent ne peut servir à abaisser le coût de production
de la pâte et rendre notre industrie plus concurrentielle par rapport aux
Etats-Unis.
    "A court terme, des usines fermeront quand même, car pour profiter de la
subvention, elles doivent faire des dépenses d'investissement", a-t-il
expliqué.
    "C'est une piètre consolation pour nos membres dont les employeurs sont
au bord de la faillite et qui espéraient que le fédéral les rassure un peu
quant à la sécurité de leurs régimes de retraite."
    Selon le secrétaire-trésorier du SCEP, Gaétan Ménard, l'industrie a
surtout besoin de garanties de prêt lui permettant de garder ouvertes les
usines viables et d'aider l'industrie à se restructurer, ainsi que d'une
proposition sérieuse en ce qui a trait aux régimes de retraite.
    "Vu l'urgence de la situation, le gouvernement fédéral doit faire
beaucoup plus", a déclaré M. Ménard.
    La semaine dernière, 4 000 travailleurs forestiers d'un bout à l'autre du
Canada, de la Colombie-Britannique à Terre-Neuve-et-Labrador, ont marché
bruyamment jusqu'aux bureaux du premier ministre avec un réveille-matin
symbolique pour alerter Stephen Harper à la détresse des collectivités
forestières. Dave Coles et des dirigeants du secteur forestier du SCEP ont
rencontré le ministre des Finances, Jim Flaherty, le jour même pour souligner
l'urgence de la situation. Le ministre a promis d'examiner la position
syndicale, mais il n'a pas donné suite depuis.

    Au Canada, il y a 300 collectivités qui dépendent de la foresterie et 55
000 travailleurs forestiers ont perdu leur emploi depuis deux ans. Le SCEP
compte 150 000 membres et représente plus de 60 000 travailleurs forestiers.
Le secteur forestier compte 300 000 emplois directs et indirects.




Renseignements :

Renseignements: Dave Coles, président, SCEP, (613) 299-5628; Gaétan
Ménard, secrétaire-trésorier, SCEP, (819) 775-6980

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.