Fabricants automobiles plaident pour des carburants plus propres au Canada



    
    Appuyés par une nouvelle étude qui indique que la qualité de l'essence et
    du diesel canadiens est l'une des pires au monde
    

    TORONTO, le 15 janv. /CNW/ - La mauvaise qualité de l'essence et du
diesel canadiens a un impact direct et négatif sur les émissions des véhicules
automobiles et la consommation de carburant, selon une nouvelle étude publiée
par un centre de recherches de l'énergie durable. Cette étude, publiée par le
renommé Institut Pembina et commanditée par l'Association des fabricants
internationaux d'automobiles du Canada (AIAMC), indique que la qualité des
carburants canadiens affecte directement la performance des véhicules.
    L'étude montre que l'économie de carburant et les émissions sont
intimement liées à la qualité des carburants. Elle examine les
caractéristiques des carburants, comme le soufre et la détergence de
l'essence, ainsi que d'autres éléments, dans le cas du diesel. "En ce qui
concerne ces caractéristiques, le Canada est très en retard par rapport aux
pratiques d'excellence," indique l'étude.
    "Tous les Canadiens veulent économiser de l'argent lorsqu'ils font le
plein de leur véhicule. Ils veulent une consommation réduite et de moins en
moins de gaz à effet de serre," a déclaré M. John White, président membre de
l'AIAMC et président et CEO de Volkswagen Group Canada Inc. Il explique : "Les
fabricants automobiles développent de nouvelles technologies, mais nous ne
pouvons pas faire des miracles seuls. Nous devons améliorer la qualité des
carburants canadiens, simplement pour être au même niveau que les autres
régions de la planète."
    L'étude intitulée "La qualité du carburant au Canada et son effet sur les
émissions des automobiles" identifie des possibilités d'amélioration de la
qualité des carburants, examine les caractéristiques des carburants canadiens,
l'impact de la mauvaise qualité sur la performance des véhicules, ainsi que
des opportunités pour améliorer la qualité des carburants canadiens. L'étude
identifie plusieurs lacunes dans l'approche que le gouvernement fédéral a
adoptée pour s'attaquer à la qualité des carburants.
    "Il y a un an, le gouvernement fédéral a annoncé qu'il établirait des
normes strictes pour les fabricants automobiles en légiférant sur la
consommation de carburant des véhicules neufs," a déclaré M. White. "En
réalité, une meilleure qualité des carburants peut aider les fabricants à
atteindre les objectifs de consommation de carburant, en plus d'améliorer le
niveau d'émissions des 18 millions de véhicules actuellement en circulation."
    Le carburant peut optimiser ou détériorer les composants des véhicules.
Il a donc un effet direct sur la performance des véhicules en circulation et
le développement de nouvelles technologies automobiles propres. Par exemple,
les nouveaux moteurs à mélange pauvre pourraient produire des économies de
carburant allant jusqu'à 15 pour cent, mais l'essence canadienne contient trop
de soufre et les Canadiens ne peuvent donc pas profiter des avantages
économiques et écologiques de ces technologies.
    "Nos membres soutiennent des initiatives environnementales positives.
Néanmoins, nous croyons que la stratégie actuelle du gouvernement est
incomplète. Le carburant est un facteur déterminant pour toute stratégie sur
les émissions," a déclaré M. David Adams, président de l'AIAMC. "Pour que nous
puissions atteindre les objectifs établis par le gouvernement concernant les
émissions et la consommation de carburant, il faut absolument que le Canada
élargisse son approche et intègre non seulement les technologies de réduction
d'émissions, mais aussi la qualité des carburants."
    L'étude présente aussi plusieurs régions à l'échelle internationale,
comme la Communauté européenne, l'Australie et le Japon, qui ont déjà reconnu
l'importance de la qualité des carburants dans leur stratégie de réduction de
la consommation de carburant et des émissions. L'étude identifie le Canada
comme ayant les normes de qualité des carburants les moins strictes, mais
aussi une faible surveillance et peu de mesures de contrôle.
    "L'étude montre l'importance du fait que les normes canadiennes sur les
carburants automobiles sont faibles par comparaison à d'autres marchés
automobiles aussi hautement développés que le nôtre," a indiqué Dr David
Checkel, professeur de génie mécanique à l'Université de l'Alberta.
    "La réduction des émissions et l'amélioration de l'économie de carburant
sont possibles et atteignables," a déclaré Adams. "Les Canadiens le veulent,
sans l'ombre d'un doute. Nous incitons donc le gouvernement canadien à
réévaluer les normes de qualité des carburants, tel que le suggère l'étude.
L'amélioration des normes aidera les fabricants automobiles à se conformer aux
objectifs de consommation de carburant."

    Qui est l'AIAMC?

    L'Association des fabricants internationaux d'automobiles du Canada
(AIAMC) est l'association nationale de l'industrie qui représente les intérêts
de treize compagnies membres qui fabriquent, importent, distribuent et font le
service de véhicules légers au Canada. Les constructeurs suivants sont membres
de l'AIAMC : BMW Canada Inc., Honda Canada Inc., Hyundai Auto Canada, Kia
Canada Inc., Mazda Canada Inc., Mercedes-Benz Canada Inc., Ventes de Véhicules
Mitsubishi du Canada, Inc., Nissan Canada Inc., Porsche Cars Canada Ltd.,
Subaru Canada, Inc., Suzuki Canada Inc., Toyota Canada Inc. et Volkswagen
Group Canada Inc.

    Qui est l'Institut Pembina

    L'Institut Pembina est un institut de recherche à but non lucratif qui
propose des solutions d'énergie durable par le biais de la recherche, de la
formation, du conseil et de la sensibilisation du public. Il fait la promotion
du développement durable dans l'intérêt public et sur les plans
environnemental, social et économique, en développant des solutions pratiques
pour les collectivités, les individus, les gouvernements et les entreprises.
L'Institut Pembina est un leader dans la recherche et l'élaboration de
politiques et l'éducation dans les domaines des changements climatiques, des
questions reliées à l'énergie, de l'économie écologique, de l'efficacité
énergétique et de la conservation, de l'énergie renouvelable et de la
gouvernance environnementale.





Renseignements :

Renseignements: Pour une entrevue, veuillez communiquer avec: Gwen
McGuire, Fleishman-Hillard Canada, (416) 645-8172, gwen.mcguire@fleishman.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.