Expropriation symbolique d'un édifice à logements au passage en Montérégie de la caravane du FRAPRU

CHÂTEAUGUAY, QC, le 15 févr. /CNW Telbec/ - Une centaine de locataires de la région du Roussillon, de Longueuil et de Beauharnois ont exproprié symboliquement un édifice privé de logements locatifs, ce matin, à Châteauguay, en indiquant leur volonté ferme de le voir transformer en logement social. Pour bien passer leur message, les manifestants et les manifestantes ont recouvert le panneau « À vendre » placé devant l'édifice par un autre indiquant les besoins en logement social dans la région.

C'est de cette façon que les locataires ont accueilli le passage en Montérégie de la caravane organisée par le Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) afin de revendiquer des investissements substantiels en logement social dans le budget du gouvernement Charest. La caravane qui a débuté hier à Gatineau sillonnera le Québec dans les prochains jours pour se terminer par une grande manifestation nationale à Québec, le samedi 19 février. Des membres du Comité de logement social du Roussillon, de la Maison de la Virevolte et du Comité logement Beauharnois ont profité du passage de la Caravane à Châteauguay pour s'y joindre pour le reste du trajet.

Le FRAPRU réclame le financement de 50 000 logements sociaux en cinq ans. Si ces logements étaient répartis en fonction des besoins, au moins 450 pourraient se réaliser dans le Grand Roussillon (incluant Beauharnois) et 1800 à Longueuil.

Selon Marie-José Corriveau, organisatrice au FRAPRU, « la réalisation d'un tel nombre de logements sociaux permettrait de répondre beaucoup plus adéquatement aux besoins des milliers de locataires qui, malgré les apparences, vivent aussi des problèmes aigus de logement dans les banlieues de la Rive Sud de Montréal ».

Elle cite à cet effet une étude de la Communauté métropolitaine de Montréal qui indique, à partir des données du recensement de 2006, que 19 020 ménages locataires de la Couronne Sud de Montréal ont des problèmes urgents de logement, parce qu'ils paient une part trop considérable de leur revenu pour se loger ou parce qu'ils habitent des logements de mauvaise qualité ou de trop petite taille. Parmi ces ménages, 10 590 demeurent à Longueuil, 2110 dans le Roussillon, dont 845 à Châteauguay même, et 425 à Beauharnois.


SOURCE FRONT D'ACTION POPULAIRE EN REAMENAGEMENT URBAIN (FRAPRU)

Renseignements :

Marie-José Corriveau, FRAPRU (514) 708-1050 (cellulaire)
François Giguère, Comité de logement social du Roussillon (514) 577-6721 (cellulaire)
Julie Leblanc, Maison La Virevolte de Longueuil (514) 756-9988 (cellulaire)

Profil de l'entreprise

FRONT D'ACTION POPULAIRE EN REAMENAGEMENT URBAIN (FRAPRU)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.