Exposition - Sympathy for the Devil: art et rock and roll depuis 1967 au Musée d'art contemporain de Montréal du 10 octobre 2008 au 11 janvier 2009



    MONTREAL, le 24 sept. /CNW Telbec/ - Le Musée d'art contemporain sera
littéralement électrisé cet automne par la venue de l'exposition Sympathy for
the Devil : art et rock and roll depuis 1967. Le titre fait référence à la
chanson éponyme des Rolling Stones. Seul point de chute au Canada et sur la
côte est nord-américaine, l'exposition se déroule du 10 octobre 2008 au
11 janvier 2009.
    Organisée par le Museum of Contemporary Art de Chicago, Sympathy for the
Devil porte sur l'histoire des liens qui se sont tissés entre l'art
d'avant-garde et la musique rock depuis les quarante dernières années. Du
travail légendaire d'Andy Warhol avec le groupe The Velvet Underground à New
York, en 1967, jusqu'à la réalisation de l'installation magistrale Pinball
Wizard et The Byrds (Love in a Void), en 2007, de l'artiste britannique Jim
Lambie, Sympathy for the Devil constitue le corpus le plus exhaustif jamais
réuni sur l'entrecroisement de ces deux entités culturelles à travers, entre
autres, l'art, la conception de pochettes de disques, les clips vidéo et le
cinéma.
    L'exposition réunit plus de 100 oeuvres (installations, sculptures,
peintures, dessins, vidéos, photographies) réalisées par soixante artistes et
collectifs regroupées sous six thèmes correspondant aux scènes musicales de
New York, du Royaume-Uni, de l'Europe continentale, de la côte ouest
nord-américaine (plus particulièrement Los Angeles), du Midwest américain et
du reste du monde.
    Une importante programmation entoure cette manifestation (voir document
Autour de l'exposition).

    
    -------------------------------------------------------------------------
                          Parcours d'une exposition
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    New York
    -------------------------------------------------------------------------

    New York a toujours été reconnue comme la plaque tournante de la
convergence de l'art et de la musique rock, et ce depuis 1960. Dès la fin des
années 1960, The Factory, le studio d'Andy Warhol, était réputé comme
important centre de la scène culturelle underground new-yorkaise. Warhol
collaborait avec des artistes qui étaient aux antipodes des courants de
musique populaire de l'époque et il leur donnait une grande visibilité et la
possibilité d'unir le rock et l'art. L'exposition présente les Screen Tests de
Warhol, films dans lesquels figurent Lou Reed, Maureen Tucker, John Cale et
plusieurs autres. Une décennie plus tard, les mouvements punk, new wave et no
wave partagent scènes et galeries avec des artistes en arts visuels souvent
eux-mêmes musiciens.
    Cette section inclut des oeuvres de Rita Ackermann, Robert Longo, Richard
Prince, Christian Marclay, Adam Pendleton, Mika Tajima et Jack Pierson. Des
photographies de Richard Prince proposent des portraits de figures légendaires
du milieu de l'art et de la musique comme Brian Eno, David Byrne, Dee Dee
Ramone, Tina Weymouth, Adele Bertei, Kate Pierson, Cindy Wilson et Laurie
Anderson. On y retrouve également des oeuvres de Richard Kern extraites de
la série photographique New York Girls et du film Submit to Me Now. On
retrouve avec bonheur l'oeuvre Sans titre (1987-2007) de Christian
Marclay, constituée de disques 33 tours recouvrant partiellement le sol d'une
galerie.

    -------------------------------------------------------------------------
    Royaume-Uni
    -------------------------------------------------------------------------

    Au Royaume-Uni, les relations entre l'avant-garde en art et en musique
rock ont été créées en partie grâce aux écoles d'art qui soutenaient et
encourageaient des échanges extrêmement créatifs. Les artistes du Royaume-Uni
incluent Richard Hamilton, Jeremy Deller, Steven Claydon, Scott King et
Douglas Gordon. Des archives du collectif Throbbing Gristle sont également
présentées. Artiste, DJ et ex-membre du groupe The Boy Hairdressers (devenu
Teenage Fanclub), Jim Lambie rend bien l'énergie et l'esprit de la musique
rock avec sa spectaculaire installation sculpturale.

    -------------------------------------------------------------------------
    Europe continentale
    -------------------------------------------------------------------------

    En Europe continentale, les échanges entre les arts visuels et le rock and
roll se sont nourris des travaux de l'avant-garde musicale et d'une conscience
des effets de la culture industrielle. A cet égard, l'art contemporain
allemand des années 1980 et 1990 a été particulièrement dynamique, avec des
artistes comme Martin Kippenberger, Kai Althoff et Thomas Zipp. Parmi les
autres artistes européens qui figurent dans l'exposition, on retrouve Jutta
Koether et Pipilotti Rist.

    -------------------------------------------------------------------------
    Côte ouest nord-américaine
    -------------------------------------------------------------------------

    Sur la côte ouest, la relation entre l'art et la musique rock ne s'est pas
déterminée de façon aussi précise qu'à New York. Elle se caractérise par des
approches variées, ayant trouvé leur origine dans une diversité de lieux
géographiques. Parmi les oeuvres exposées dans cette section, on retrouve des
dessins de Raymond Pettibon pour des "flyers" et des pochettes de disques ;
l'installation lumineuse de Jason Rhoades intitulée Velvet Underground/Perfect
World ; et des oeuvres de Mark Flores, Thaddeus Strode, Dave Muller et Mungo
Thomson.
    Au Canada, l'artiste vancouverois Rodney Graham explore l'installation, la
photographie, le film et la musique, cette dernière avec le Rodney Graham
Band. L'expo inclut Awakening qu'on a pu voir au Musée lors de l'exposition
individuelle consacrée à l'artiste en 2006.

    -------------------------------------------------------------------------
    Midwest américain
    -------------------------------------------------------------------------

    Chez les artistes du Midwest, on retrouve Ed Paschke, Karl Wirsum (Chicago
Imagists), Pedro Bell ainsi que des artistes émergents, également de Chicago,
comme Melanie Schiff et Tony Tasset dont les oeuvres s'inspirent de la
culture rock and roll.

    -------------------------------------------------------------------------
    Reste du monde
    -------------------------------------------------------------------------

    Des dessins de l'artiste néo-pop japonais Yoshimoto Nara aux dessins sur
le thème du rock noir de Daniel Guzman, en passant par le studio
d'enregistrement de l'artiste thailandais Rirkrit Tiravanija et les montages
grand format du collectif brésilien assume vivid astro focus, plusieurs pays
explorent et célèbrent la fusion de l'art et de la musique rock.
    Le parcours de l'exposition est ponctué de spectaculaires installations
vidéo de Ronald Nameth, Andy Warhol's Exploding Plastic Inevitable ; Mark
Leckey, Fiorucci Made Me Hardcore ; Douglas Gordon, série Bootleg ; Tony
Oursler, Sound Digressions in Seven Colors ; Aida Ruilova, Untitled ; et
Slater Bradley, The Year of the Doppelganger. D'autres vidéos sont montrées
sur moniteurs : Rock My Religion de Dan Graham et Synesthesia de Tony Oursler.
Enfin, un programme vidéo est présenté, incluant des réalisations d'Art &
Language et The Red Krayola, Judith Barry, Richard Kern et Sonic Youth,
Stephen Parrino, The Residents.

    -------------------------------------------------------------------------
    Crédits
    -------------------------------------------------------------------------

    Sympathy for the Devil : art et rock and roll depuis 1967 a été organisée
par le Museum of Contemporary Art de Chicago sous la direction du conservateur
Dominic Molon. Paulette Gagnon, conservatrice en chef du Musée d'art
contemporain, est responsable de la présentation à Montréal, assistée de
François LeTourneux, conservateur adjoint et de Marjolaine Labelle, adjointe à
la conservation.
    Cette exposition a bénéficié de l'aide généreuse de Cari et Michael Sacks.
Elle a également reçu le soutien des collectionneurs et donateurs suivants :
Sara Albrecht, Marilyn et Larry Fields, Brian Herbstritt, Martin et Rebecca
Eisenberg, Nancy et David Frej, Adrienne et Stan Green, Dana et Andy Hirt,
Sylvie Légère et Todd Ricketts, la Fondation Orbit, Curt et Jennifer Conklin,
Sam Schwartz, ainsi que Debra et Dennis Scholl.
    Les stations de radio CHOM 97,7 FM et énergie 94,3 Montréal se joignent au
Musée comme partenaires médiatiques de la présentation à Montréal de Sympathy
for the Devil.
    C'est une véritable déferlante rock qui s'abat sur Montréal cet automne,
emportant le Musée d'art contemporain avec l'anthologie Sympathy for the
Devil : art et rock and roll depuis 1967, du 10 octobre 2008 au 11 janvier
2009 ; le Musée des beaux-arts de Montréal, avec l'exposition Warhol Live, la
musique et la danse dans l'oeuvre d'Andy Warhol, du 25 septembre 2008 au
18 janvier 2009 ; et DHC/ART Fondation pour l'art contemporain, avec la
présentation de Replay, consacrée à l'artiste Christian Marclay, du
30 novembre 2008 au 29 mars 2009. Tourisme Montréal est le fier partenaire de
la promotion touristique conjointe Montréal : l'art du rock.

    Le Musée d'art contemporain est une société d'Etat subventionnée par le
ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du
Québec et bénéficie de la participation financière du ministère du Patrimoine
canadien et du Conseil des Arts du Canada.

    Le Musée d'art contemporain de Montréal est situé au 185, rue
Sainte-Catherine Ouest, Montréal, Qc, H2X 3X5 - Métro Place-des-Arts.
Renseignements : 514.847.6226 ou www.macm.org Les heures d'ouverture sont du
mardi au dimanche de 11 h à 18 h et le mercredi jusqu'à 21 h ainsi que lors
des Nocturnes tous les premiers vendredis soir du mois jusqu'à 21 h. Prix
d'entrée : 8 $ adulte - 4 $ étudiant
    

    
    -------------------------------------------------------------------------
     Autour de Sympathy for the Devil : art et rock and roll depuis 1967
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Studio d'enregistrement
    Rirkrit Tiravanija
    Sans titre 1996 (studio de répétition n: 6 version silencieuse)
    -------------------------------------------------------------------------

    Présenté dans le cadre de Sympathy for the Devil : art et rock and roll
depuis 1967, Sans titre 1996 (studio de répétition n: 6 version silencieuse)
de l'artiste thailandais Rirkrit Tiravanija est un véritable studio
d'enregistrement accessible au public. Des musiciens de tous niveaux peuvent y
répéter gratuitement, sur réservation, pendant une période d'une heure, durant
les heures d'ouverture du Musée. Entièrement vitré, le studio est équipé de
microphones, de deux guitares, d'une basse, d'une batterie électronique, ainsi
que d'écouteurs qui permettent aux musiciens de s'entendre jouer et aux
spectateurs de les écouter depuis l'extérieur. Les instruments ne sont pas
reliés à un amplificateur mais directement à une console d'enregistrement.
Ainsi, pour les autres spectateurs qui déambulent dans l'exposition, cette
répétition paraîtra-t-elle paradoxalement "silencieuse".

    Si vous êtes intéressé(e)s à participer à ce projet, veuillez télécharger
    et imprimer le formulaire de participation en ligne sur le site Internet
    du Musée www.macm.org.

    -------------------------------------------------------------------------
    Librairie et Boutique
    -------------------------------------------------------------------------

    Un imposant catalogue de 288 pages, intitulé Sympathy for the Devil: Art
and Rock and Roll Since 1967, a été copublié par le Museum of Contemporary Art
de Chicago et Yale University Press. Il comprend des essais de Dominic Molon,
conservateur au MCA Chicago et commissaire de l'exposition ainsi que de
Diedrich Diederichsen, Anthony Elms, Dan Graham, Richard Hell, Mike Kelley,
Bob Nickas, Simon Reynolds et Jan Tumlir. On y retrouve également une
chronologie, une bibliographie, une discographie et une liste d'expositions
sélectives. Le catalogue est en vente au prix de 59,95 $ à la librairie
Olivieri du Musée.
    La Boutique du Musée offre également aux visiteurs une sélection de
produits dérivés en lien avec l'exposition : cartes postales et sélection de
bracelets, boucles d'oreilles et sacs faits à partir de 33 tours.

    -------------------------------------------------------------------------
    Série Point(s) de vue
    -------------------------------------------------------------------------

    Dans le cadre de l'exposition, il y aura une visite de l'exposition avec
Paulette Gagnon, conservatrice en chef du Musée et commissaire responsable de
la présentation à Montréal, le mercredi 29 octobre 2008 à 18 h. La visite aura
lieu en français et sera gratuite.

    -------------------------------------------------------------------------
    Vidéos sur l'art
    Salle Gazoduc-TQM
    Du 3 septembre 2008 au 1er février 2009
    Du mardi au dimanche à 11 h 30, 13 h 30, 15 h 30,
    et le mercredi soir à 18 h 30 et le lundi 13 octobre à 11 h 30, 13 h 30,
    15 h 30
    -------------------------------------------------------------------------

    The History of Rock & Roll
    Réalisation : Time-Life Video & Television
    Warner Bros. Entertainment Inc. 2004
    Série en 10 épisodes, 5 DVD, 570 min, en anglais
    Projections :
    Mardi épisodes 1 et 2 ; mercredi épisodes 3 et 4 ; jeudi épisodes 5
    et 6 ;
    samedi épisodes 7 et 8 ; dimanche épisodes 9 et 10

    Cette série de dix documentaires couvre l'histoire du rock and roll, de
ses humbles débuts dans les années 1950 jusqu'aux années 1990. Servant
d'introduction pour les néophytes et de mémorial pour les experts, cette
histoire du rock and roll est un monument sur le sujet. La série comporte
570 minutes d'entrevues avec les grands noms du rock et de nombreux extraits
de concerts - du pré-rock (1950) en passant par le blues, le boogie-woogie,
jusqu'à la naissance du festival Lollapalooza au milieu des années 1990. Il y
a des parties inédites, quelques clips relativement obscurs de légendes comme
James Burton et T-Bone Walker, des moments fantastiques avec Bob Dylan, Jimi
Hendrix, Steely Dan, Iggy Pop, Bruce Springsteen, Bob Marley, Stevie Wonder et
bien d'autres disséminés dans l'ensemble. La dernière partie couvre le punk,
sans doute la partie la plus étonnante. (Source : PBS)

    Sympathy for the Devil
    Réalisation : Jean-Luc Godard, 1968
    110 min, en anglais
    Projections : tous les vendredis en continu

    En 1968, Godard filme les Rolling Stones et les mouvements contestataires
à Londres. Ce film puzzle étonnant met en parallèle création artistique et
utopie sociale.Contacté par la productrice Eleni Collard pour faire un film
sur la légalisation de l'avortement en Angleterre, Jean-Luc Godard arrive à
Londres fin mai 1968. Peu après son arrivée, l'avortement est autorisé et le
projet du film n'a plus lieu d'être. Godard décide de rester en Angleterre et
de faire un film avec les Beatles ou les Rolling Stones. Les Beatles déclinent
l'offre tandis que les Stones sont d'emblée enthousiastes. Le film sera
finalement financé par deux producteurs, Iain Quarrier et Michael Pearson. Il
est présenté en novembre 1968 à Londres dans une atmosphère tendue, à la suite
d'un désaccord entre Godard et ses producteurs. Il sort en France le 7 mai
1969. Il sera à nouveau visible en salles en 1982. "Il s'est trouvé que Godard
était là durant deux nuits particulièrement mémorables", raconta Mick Jagger,
assurant que le réalisateur aurait pu aussi bien ne rien avoir d'intéressant à
filmer. (Source : Arkepix)

    -------------------------------------------------------------------------
    Ateliers de création
    Les Hétérocklites
    -------------------------------------------------------------------------

    Pour tous, en famille ou entre amis
    -----------------------------------
    Du 10 octobre au 30 novembre 2008
    Tous les dimanches à 14 h et à 15 h
    Gratuit pour les moins de 12 ans qui doivent être accompagnés d'un adulte.
Il n'est pas nécessaire de réserver.
    L'oeuvre du collectif assume vivid astro focus intitulée Abravana
Cannibal, 2006, présentée dans l'exposition Sympathy for the Devil : art et
rock and roll depuis 1967, incitera les participants à réaliser un collage
inédit d'un personnage inventé composé de plusieurs parties à la fois
hétéroclites et concordantes.

    Les mardis créatifs (Ateliers de création destinés aux adultes)
    -------------------
    Série : les 21, 28 octobre et le 4 novembre 2008
    De 13 h 30 à 16 h
    Frais : 12 $ par séance
    

    La variété des oeuvres proposées lors de l'exposition Sympathy for the
Devil : art et rock and roll depuis 1967, incitera les participants à réaliser
des images des plus inattendues.
    Inscriptions aux ateliers : manon.guerin@macm.org ou tél. 514.847.6266

    -%SU: CLT
    -%RE: 40




Renseignements :

Renseignements: Source: Danielle Legentil, MACM, Responsable des
relations publiques, (514) 847-6232, danielle.legentil@macm.org, ; Bouba Slim,
Roy & Turner Communications, Attachée de presse, (514) 777-1926,
bouba@boubaslim.com; Visuels disponibles: www.macm.org; Salle de presse: Lien
matériel visuel, Nom d'utilisateur: presse, Mot de passe: gtrcmedias


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.