Etudiants et travailleurs demandent une hausse des transferts fédéraux pour l'éducation postsecondaire



    MONTREAL, le 29 sept. /CNW Telbec/ - Lors d'une conférence de presse
tenue ce matin, les fédérations étudiantes et groupes syndicaux ont demandé
aux différents partis fédéraux de rétablir les transferts pour l'éducation
postsecondaire à la hauteur de 1994.
    "Une chose est claire, les universités et les cégeps sont sous-financés.
Il doit y avoir un réinvestissement de la part du fédéral ; l'argent est là et
les besoins sont au Québec", affirme Claudette Carbonneau, présidente de la
CSN. Les groupes présents ont souhaité rappeler que le déséquilibre fiscal ne
sera pas réglé tant que le fédéral n'investira pas 3,5 milliards de dollars en
transfert pour le postsecondaire. "Jean Charest et Monique Jérôme-Forget le
confirment, il faut que le gouvernement fédéral augmente les transferts. Pour
les cégeps et les universités du Québec, ça représente plus de 800 millions de
dollars", ajoute Xavier Lefebvre Boucher, président de la FECQ.
    "Malgré une légère augmentation des transferts, les besoins sont criants
dans nos établissements. Il y a un sous-financement chronique. La solution
passe par la hausse des transferts afin de doter nos institutions de
bibliothèques dignes de ce nom, d'infrastructures convenables et pour
améliorer le sort des enseignants, des chargés de cours, du personnel
professionnel, de recherche et de soutien", rappelle Réjean Parent, président
de la CSQ. C'est pour cette raison que nous demandons aux partis d'appuyer nos
revendications concernant la hausse des transferts en éducation
postsecondaire. "Si on veut avoir des institutions postsecondaires de qualité,
capable de rivaliser avec celles des autres nations, tout en gardant
l'accessibilité, il faut que le fédéral joue son rôle. Malheureusement, le
financement du palier fédéral n'a jamais été à la hauteur de 1994, avant les
coupures des libéraux", ajoute Michel Arsenault, président de la FTQ.
    Alors que leur développement est crucial pour l'avenir économique du
Québec, on laisse les cégeps et les universités vivre une crise financière que
le désengagement fédéral ne fera qu'aggraver. "Nous exigeons plus de 800
millions pour les réseaux postsecondaires du Québec. Nous nous rappelons que
Stephen Harper avait promis de régler le déséquilibre fiscal. Le constat des
étudiants est celui de l'échec. Sans une hausse des transferts de 800 millions
pour le Québec, on n'assistera jamais à un réel règlement du déséquilibre
fiscal. Pour l'instant, c'est les étudiants, travailleurs de demain, qui
écopent", conclut David Paradis, président de la FEUQ. Une hausse des
transferts permettrait un réinvestissement public dans nos institutions
d'enseignement postsecondaire, alors que le gouvernement du Québec vient
chercher l'argent manquant dans les poches des étudiants.

    La Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ), la Fédération
étudiante collégiale du Québec (FECQ), la Confédération des syndicats
nationaux (CSN), la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et la Fédération
des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), sont signataires de cette
demande. Ensemble, ils représentent plus d'un million de membres, dont des
étudiants, professeurs, chargés de cours et membres du personnel des cégeps et
des universités du Québec.




Renseignements :

Renseignements: Dany St-Jean, attaché de presse FEUQ, (514) 396-3380,
cell.: (514) 212-5457; Merlin Trottier-Picard, vice-président FECQ, (514)
396-3320, cell.: (514) 554-0576; Michelle Filteau, directrice du Service des
communications de la CSN, (514) 598-2162, cell.: (514) 894-1326; Marjolaine
Perreault, attachée de presse CSQ, cell.: (514) 235-5082; Jean Laverdière,
attaché de presse FTQ, cell. :(514) 893-7809

Profil de l'entreprise

Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.