Etudes économiques Scotia: poursuite de l'embellie pour les ventes mondiales d'automobiles



    - L'administration Obama établit un programme écologique harmonisé

    TORONTO, le 29 mai /CNW/ - Des volumes records sur les principaux marchés
émergents ont permis aux ventes mondiales d'automobiles de poursuivre leur
lancée en avril, selon le dernier rapport sur le marché mondial de
l'automobile publié aujourd'hui par Etudes économiques Scotia.
    "Les ventes ont atteint des sommets en Chine, en Inde et au Brésil en
avril, alors que 10,3 millions d'unités (annualisées) ont trouvé preneur. Ce
chiffre se compare favorablement à celui du mois de mars, 9,5 millions
d'unités, ainsi qu'au sommet atteint avant la crise, en mai 2008, soit 9,4
millions d'unités", remarque Carlos Gomes, économiste principal à la Banque
Scotia et spécialiste du secteur de l'automobile. Les ventes ont aussi
augmenté aux Etats-Unis jusqu'à la mi-avril, mais se sont ensuite essoufflées
: les achats ont atteint 9,3 millions d'unités annualisées alors que la
moyenne des trois mois précédents s'établissait à 9,5 millions. Ce
ralentissement s'explique probablement par l'incertitude grandissante qui
paralyse le secteur et par l'inquiétude suscitée par l'éclosion de grippe.
    Au Canada, les ventes de voitures de tourisme sont restées stables en
avril, à un nombre annualisé de 1,42 million de véhicules pour le deuxième
mois consécutif, bien au-dessus du volume de 1,34 million enregistré au
premier trimestre. Quatre fabricants, dont deux coréens, ont déclaré des
ventes mensuelles records, ce qui semble indiquer que la confiance revient sur
le marché canadien.

    Normes américaines d'émissions de gaz à effet de serre

    Le président Obama a annoncé récemment que l'Environmental Protection
Agency (EPA) et la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) des
Etats-Unis collaboreront en vue d'établir des normes d'économie d'essence et
d'émissions de gaz à effet de serre (CO(2)) harmonisées. Il est important de
noter que, contrairement à ce qui est souvent rapporté, la NHTSA n'impose pas
une norme de 35,5 milles au gallon (m/g). L'EPA propose plutôt des normes
d'émissions de gaz à effet de serre (GES) qui, fondées sur ses prévisions de
ventes des modèles 2016, se solderont en des émissions moyennes de CO(2)
d'environ 250 grammes au mille.
    "La création d'une nouvelle norme fédérale harmonisée constitue le point
central de la proposition américaine et la principale raison de l'approbation
unanime des grands fabricants. Cette norme éliminera le risque que les Etats
adoptent des réglementations disparates", ajoute M. Gomes. "Les fabricants
s'étaient auparavant battus contre une réglementation Etat par Etat, soutenant
que des règlements disparates entraîneraient des dépenses additionnelles de
l'ordre de milliards de dollars ou empêcheraient la vente de certains
véhicules dans certains Etats."
    Il est probable que le Canada adopte une position voisine de celle des
Etats-Unis. Le gouvernement canadien a établi une norme d'émissions des gaz
d'échappement applicable aux modèles 2011 et s'est engagé à la mettre à jour
tous les ans. Le ministre de l'Environnement a aussi indiqué que la meilleure
avenue pour l'avenir serait l'adoption d'une norme nord-américaine, condition
que remplit la récente proposition américaine.
    En vertu de cette proposition, quatre années sont retranchées à
l'échéancier imposé pour atteindre une plus grande efficacité énergétique (de
2020, comme l'exigeait l'administration Bush, à 2016). Ce resserrement de
l'échéancier exerce encore plus de pression sur le secteur automobile pour
qu'il réduise le poids des véhicules et investisse dans les technologies
propres. Un développement semblable était survenu à la fin des années 1970
lorsque la flambée du prix du pétrole avait poussé le gouvernement américain à
adopter les normes sur l'économie moyenne d'énergie (CAFE), lesquelles avaient
conduit à un allègement historique des véhicules. En effet, de 1976 jusqu'au
milieu des années 1980, le poids d'un véhicule typique construit en Amérique
du Nord avait été réduit de près de 1 000 livres (450 kg), grâce surtout à une
utilisation moindre de l'acier, ce qui avait permis d'améliorer l'efficacité
énergétique des véhicules de quelque 70 %.
    "Le gouvernement américain accordera jusqu'à 50 milliards de dollars aux
fabricants pour financer les nouvelles technologies et faciliter ces
investissements dans une période où le secteur est à court d'argent", conclut
M. Gomes. Toutefois, le problème du coût pour les consommateurs se posera.
Selon l'administration Obama, l'amélioration de l'efficacité énergétique
pourrait ne coûter que 1 300 $ par véhicule, et les consommateurs pourraient
récupérer une grande partie de cette somme en dépensant moins pour le
carburant. Le secteur automobile quant à lui estime que des normes d'émissions
plus strictes pourraient ajouter entre 5 000 $ et 12 000 $ au prix de vente au
détail.

    Etudes économiques Scotia propose à sa clientèle une analyse approfondie
des facteurs qui façonnent les perspectives du Canada et de l'économie
mondiale, notamment l'évolution macroéconomique, les tendances des marchés de
change et des capitaux, le rendement des produits de base et de l'industrie
ainsi que les enjeux relatifs aux politiques monétaires, fiscales et
gouvernementales.




Renseignements :

Renseignements: Carlos Gomes, Etudes économiques Scotia, (416) 866-4735,
carlos_gomes@scotiacapital.com; Paula Cufre, Relations publiques, Banque
Scotia, (416) 933-1093, paula_cufre@scotiacapital.com

Profil de l'entreprise

Banque Scotia - Rapports économiques

Renseignements sur cet organisme

Banque Scotia

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.