Etudes économiques Scotia: les conditions du crédit pour automobile s'améliorent en Amérique du Nord



    TORONTO, le 25 juin /CNW/ - L'embellie sur les marchés financiers
mondiaux a conduit à un dégel des conditions de crédit, y compris sur le
marché des prêts automobiles, évolution qui devrait stimuler les ventes de
véhicules au cours du deuxième semestre de 2009, selon le dernier rapport sur
le marché mondial de l'automobile publié aujourd'hui par Etudes économiques
Scotia.
    "L'amélioration sur le marché des prêts automobiles en Amérique du Nord
est mise en évidence par des données de la Réserve fédérale, qui montrent que
le rapport prêt-valeur des prêts pour voiture neuve aux Etats-Unis, qui était
de 86,4 % en février, est passé récemment à 89,1 %, soit son plus haut niveau
depuis août 2008", explique Carlos Gomes, économiste principal à la Banque
Scotia et spécialiste du secteur de l'automobile. "Cette augmentation du
rapport prêt-valeur indique que les acheteurs doivent verser un acompte moins
élevé que précédemment pour acheter un véhicule neuf et suggère un
assouplissement des conditions de crédit."
    Selon les auteurs du rapport, l'augmentation du taux d'approbation des
prêts automobiles, qui a atteint le niveau le plus élevé depuis avril 2008,
démontre aussi que les conditions de crédit s'améliorent.
    "Le taux d'approbation des prêts commence à prendre du mieux au Canada,
alors que la titrisation redevient plus facile grâce au plan de titrisation de
12 G$ lancé début mai par le gouvernement fédéral", ajoute M. Gomes.
"L'émission de titres adossés à des actifs avait pratiquement disparu jusqu'en
avril, et le retrait de certains prêteurs importants du secteur des prêts
automobiles au cours de l'année écoulée avait freiné la disponibilité du
crédit. Cependant, selon la Banque du Canada, les banques à charte canadiennes
n'avaient pas cessé de consentir des prêts automobiles, ce qui avait permis de
rééquilibrer quelque peu la situation."
    De plus, le crédit global aux ménages, dans lequel les prêts automobiles
comptent pour environ 20 %, a récemment commencé à augmenter. Cette tendance
laisse à penser que le crédit automobile dans son ensemble augmente encore une
fois au Canada après avoir dégringolé de 5 % en 2008.
    Les auteurs du rapport remarquent que d'autres grands indicateurs des
ventes d'automobiles prennent du mieux, comme le prix des voitures d'occasion
et la confiance des consommateurs, ce qui laisse présager que les ventes de
véhicules progresseront au Canada comme aux Etats-Unis. Chez nos voisins du
sud, le prix des voitures d'occasion a affiché en mai sa cinquième hausse
mensuelle consécutive. En fait, le mois dernier, le prix a surpassé celui qui
avait cours une année auparavant pour la première fois depuis octobre 2007,
soit juste avant le début de la dernière récession. Au Canada, le prix des
voitures d'occasion est encore inférieur à ce qu'il était il y a un an, mais
sa glissade n'a plus été que de 2 % en mai, le plus modeste recul depuis le
début de l'été 2006.

    Ventes de véhicules à l'échelle mondiale

    Les ventes de véhicules ont rebondi à leur niveau le plus élevé depuis
août 2008, avant la faillite de Lehman Brothers à la mi-septembre. Tout comme
au cours des mois précédents, ce sont les marchés émergents qui ont ouvert la
marche en mai, mais cette tendance positive est aussi remarquée sur les
marchés établis.
    En Europe de l'Ouest, les ventes au mois dernier ont atteint leur niveau
le plus élevé depuis le début de 2008. Les achats ont aussi augmenté aux
Etats-Unis et ont atteint un total annualisé de 9,9 millions d'unités en mai
alors qu'ils avaient affiché une moyenne de 9,4 millions d'unités jusqu'ici
cette année. Le volume annualisé des ventes au détail, qui n'avait atteint que
7,6 millions d'unités en avril, s'est raffermi à 8,3 millions d'unités, les
meilleurs chiffres depuis janvier. Cette embellie est liée à un retour de la
confiance chez les consommateurs et à l'accumulation de signes d'une
stabilisation des activités économiques.
    Les ventes annualisées de voitures et de camions légers au Canada se sont
aussi stabilisées à 1,42 million d'unités au cours des derniers mois, alors
qu'elles n'étaient que de 1,37 million d'unités en moyenne au premier
trimestre. Malgré cette meilleure tenue du marché, la dégringolade de 50 % en
mai, en glissement annuel, des ventes d'un important fabricant n'a pas permis
d'enregistrer une augmentation des ventes. En excluant cette chute brutale,
les ventes n'ont perdu que 11 % en glissement annuel, la plus petite perte
depuis novembre dernier et environ la moitié de la perte enregistrée au cours
des quatre mois précédents.
    Etudes économiques Scotia propose à sa clientèle une analyse approfondie
des facteurs qui façonnent les perspectives du Canada et de l'économie
mondiale, notamment l'évolution macroéconomique, les tendances des marchés de
change et des capitaux, le rendement des produits de base et de l'industrie
ainsi que les enjeux relatifs aux politiques monétaires, fiscales et
gouvernementales.




Renseignements :

Renseignements: Carlos Gomes, Etudes économiques Scotia, (416) 866-4735,
carlos_gomes@scotiacapital.com; Paula Cufre, Relations publiques, Banque
Scotia, (416) 933-1093, paula_cufre@scotiacapital.com

Profil de l'entreprise

Banque Scotia

Renseignements sur cet organisme

Banque Scotia - Rapports économiques

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.