Etude de l'Institut Fraser - Le Conseil du patronat du Québec plaide en faveur d'une plus grande liberté économique pour accroître la prospérité de l'ensemble des Québécois



    MONTREAL, le 9 juill. /CNW Telbec/ - Le Conseil du patronat du Québec
(CPQ) profite de la publication de l'étude annuelle de l'Institut Fraser sur
la liberté économique des Nord-Américains, qui conclut notamment que le Québec
possède l'un des niveaux de liberté économique les plus bas en Amérique du
Nord (59e sur 60), pour réitérer l'importance d'opérer des changements majeurs
afin d'améliorer la performance de la province en matière de liberté
économique, celle-ci ayant une incidence directe sur le niveau de vie
collectif.

    Un constat alarmant

    Dans leur rapport intitulé Economic Freedom of North America: 2008 Annual
Report, les économistes Amela Karabegovic et Fred McMahon démontrent, chiffres
à l'appui, le retard du Québec comparativement aux provinces canadiennes et
aux états américains au chapitre de la taille de son gouvernement, de ses taux
d'imposition et de la flexibilité de son marché du travail. L'étude indique
notamment que le niveau de liberté économique du Québec a légèrement diminué
entre 2000 à 2005, alors que cinq provinces (Terre-Neuve, Alberta,
Saskatchewan, Colombie-Britannique et Nouvelle-Ecosse) ont réussi à améliorer
le leur pour la même période.
    Le rapport démontre par ailleurs qu'il existe une corrélation
significative entre la liberté économique et la prospérité. En effet, les
auteurs notent qu'en 2005, les cinq provinces les plus libres jouissaient d'un
PIB par habitant moyen de 47 472 $, alors que dans les cinq provinces les
moins libres, le PIB par habitant moyen était de 33 579 $.
    "En dépit des nombreuses études qui démontrent, année après année, que le
climat d'affaires au Québec se détériore, il est regrettable que les réformes
mises de l'avant pour enrayer la situation privilégient la frilosité plutôt
que l'audace. La publication de ce rapport vient nous rappeler l'urgence
d'agir, les Québécois méritant mieux qu'une 59e place", a réagi le premier
vice-président du CPQ, M. Daniel Audet.

    Des solutions pour accroître le niveau de vie collectif

    Face à ce constat, le CPQ invite le gouvernement à favoriser les
investissements, à doter le Québec d'un environnement d'affaires attrayant et
à augmenter la prospérité des Québécois.
    "Une fiscalité plus compétitive pour les sociétés et les particuliers,
une réglementation plus intelligente, une main-d'oeuvre mieux formée et
adaptée au marché du travail, un contrôle plus serré des finances publiques :
voilà autant de moyens pour accroître la liberté économique au Québec et
encourager les entreprises à investir ici et à créer de la richesse qui
bénéficiera à l'ensemble de la population", de conclure M. Audet.

    Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil
du patronat du Québec réunit également la vaste majorité des associations
patronales sectorielles, en faisant ainsi la seule confédération patronale du
Québec.




Renseignements :

Renseignements: Patrick Lemieux, Coordonnateur aux communications, (514)
288-5161, poste 222, Cellulaire: (514) 805-5107


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.