Etats-Unis - Reporters sans frontières a rencontré la famille de Sami Al-Haj au Soudan



    MONTREAL, le 28 mars /CNW Telbec/ - Le secrétaire général de Reporters
sans frontières, Robert Ménard, a rencontré, le 19 mars 2007 à Khartoum,
capitale du Soudan, le frère, la soeur et la cousine de Sami Al-Haj, assistant
cameraman de la chaîne privée qatarie Al-Jazira. Arrêté par les forces armées
pakistanaises à la frontière afghane en décembre 2001, il est détenu depuis le
13 juin 2002 par l'armée américaine à la base de Guantanamo (Cuba).
    Ses proches ont discuté pendant une trentaine de minutes avec une
délégation de Reporters sans frontières au siège du Khartoum Center for Human
rights and Environmental development (KCHRE), une organisation locale de
défense des droits de l'homme.
    Robert Ménard a fait part de la solidarité de l'organisation avec la
famille du journaliste incarcéré. Il a par ailleurs assuré ses proches que
Reporters sans frontières continuerait à mener une campagne active pour
obtenir sa remise en liberté. Il leur a enfin demandé s'ils avaient des
nouvelles, et s'est engagé à relayer l'appel qu'ils souhaitaient lancer pour
réclamer sa libération.
    Les trois membres de sa famille, après avoir remercié les organisations
nationales et internationales de défense de la liberté de la presse pour leur
mobilisation, ont notamment fait part de leur inquiétude concernant l'état de
santé de Sami Al-Haj, après que le journaliste a entamé une grève de la faim,
le 7 janvier 2007. Il a désormais du mal à se tenir debout. Les contacts du
journaliste avec ses proches sont toujours extrêmement rares et les nouvelles
de Guantanamo sont "très inquiétantes", selon son frère. Au total, la famille
du journaliste n'a reçu que six lettres par l'intermédiaire de la Croix-Rouge,
l'une d'elles leur étant parvenue près de deux ans après sa rédaction.
    Ses proches ont lancé un appel à l'ONU, et notamment au Conseil des
droits de l'homme, pour permettre à Sami Al-Haj de recouvrer la liberté. La
soeur du journaliste a indiqué que l'émir du Qatar leur avait promis
d'intervenir en sa faveur. Elle a également appelé les autorités américaines à
reconnaître que "Sami Al-Haj est innocent, qu'il était présent en Afghanistan
en sa qualité de journaliste". Elle a indiqué que sa famille dépendait
financièrement de lui et que son fils unique "le réclamait beaucoup". Son
frère, pour sa part, a déclaré, à l'intention des autorités américaines : "Si
vous n'avez rien de sérieux à reprocher à mon frère, pourquoi maintenir le
poids écrasant du secret sur son cas ?"
    Il y a plus de 16 ans, Reporters sans frontières mettait en place le "
parrainage " et appelait les médias internationaux à soutenir un journaliste
emprisonné. Plus de 200 rédactions dans le monde soutiennent ainsi un confrère
en demandant régulièrement sa libération aux autorités concernées et en
médiatisant sa situation pour que son cas ne tombe pas dans l'oubli. Sami
Al-Haj est ainsi soutenu par des médias espagnols, La Sexta, IPS-Comunica, La
Voz del Occidente, Colexio de Xornalistas de Galicia, et canadiens, Corriere
Canadese, Atlas media, Magazine de Saint-Lambert, Mouton Noir, CIBL, Radio
Canada Sudbury.




Renseignements :

Renseignements: Emily Jacquard, Responsable de la section canadienne,
Reporters sans frontières, (514) 521-4111, Cell: (514) 258-4208, Fax: (514)
521-7771, rsfcanada@rsf.org

Profil de l'entreprise

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.