État de situation dans les établissements de santé du Nord-du-Québec - Le SIISNEQ-CSQ déplore que le climat de travail se soit fort détérioré

CHIBOUGAMAU, QC, le 10 juin 2014 /CNW Telbec/ - « Les compressions budgétaires pèsent de plus en plus lourd sur les épaules du personnel des établissements de santé du Nord-du-Québec. Le climat de travail en est lourdement affecté et il devient de plus en plus difficile de retenir le personnel en place et d'attirer une relève. »

La présidente du Syndicat des intervenantes et intervenants de la santé du Nord-Est québécois (SIISNEQ-CSQ), Nathalie Savard, a rendu public aujourd'hui en conférence de presse à Chibougamau, ce portrait de l'état d'esprit de ses 200 membres suite à une enquête menée au cours des dernières semaines.

Accompagnée de la présidente de la Fédération de la santé du Québec (FSQ-CSQ), Claire Montour, Nathalie Savard a dévoilé les principales conclusions d'une enquête menée auprès de membres du SIISNEQ-CSQ dans la région du Nord-du-Québec.

« L'enquête démontre clairement que les coupes budgétaires imposées aux établissements ont de sérieuses conséquences à la fois sur les conditions de travail du personnel et sur les services à la population. Dans l'ensemble des établissements de santé du CRSSS de la Baie-James, les travailleuses et travailleurs sont continuellement pressés de faire plus avec moins », dénonce Nathalie Savard.

Une situation intenable pour le personnel

« Une pression insidieuse est faite auprès du personnel afin d'en faire plus avec moins. Citons entre autres : le non-remplacement du personnel, la garde abusive dans certains secteurs, l'augmentation du nombre de patients à traiter dans un quart de travail et tout cela, dans une pratique qui devient de plus en plus complexe », analyse Nathalie Savard.

Taux d'absentéisme à la hausse

La présidente du SIISNEQ-CSQ ajoute qu'il ne faut pas se surprendre que ces conditions de travail créent des tensions.

« L'ambiance de travail est difficile parce que les gens sont en surcharge de travail et épuisés. Le niveau de frustration est élevé. Le taux d'absentéisme pour maladie est à la hausse. Plusieurs sont démotivés », rapporte Nathalie Savard.

Un recours au privé coûteux

Le recours au personnel d'agences privées pour faire face à la pénurie de personnel coûte cher.

« L'embauche de travailleuses et travailleurs du secteur privé coûte beaucoup plus cher à l'établissement. Il serait préférable qu'on utilise ces montants pour améliorer les conditions de travail, pour ainsi favoriser la rétention des personnes déjà à l'emploi et l'attraction de la relève. Il arrive trop souvent que les coupes budgétaires exigées par l'employeur le soient, entre autres, afin de combler les coûts engendrés par le recours à la main-d'œuvre indépendante (MOI) », s'insurge Nathalie Savard.

Le temps supplémentaire incontournable

Cette dernière ajoute que le manque de personnel a également pour effet de rendre le temps supplémentaire incontournable.

« C'en est rendu que le personnel se porte lui-même volontaire pour faire du temps supplémentaire sachant qu'il est impossible d'y échapper. C'est ainsi que le temps supplémentaire obligatoire devient volontaire », ironise la présidente du SIISNEQ-CSQ.

En terminant, Nathalie Savard rappelle que l'étendue du territoire couvert vient compliquer considérablement la situation.

Profil de la FSQ-CSQ

La Fédération de la Santé du Québec (FSQ-CSQ) représente près de 7 000 infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et puéricultrices travaillant dans des établissements de tous les secteurs de la santé : centre hospitalier, centre de santé et de services sociaux (CSSS), centre de réadaptation, dispensaire, agence de la santé et des services sociaux,  centre jeunesse et Héma-Québec.

Profil du SIISNEQ-CSQ

Le Syndicat des intervenantes et intervenants de la santé du Nord-Est québécois (SIISNEQ-CSQ) représente 1 250 membres infirmières et infirmiers, infirmières auxiliaires et infirmiers auxiliaires et inhalothérapeutes œuvrant dans 9 réseaux répartis dans les régions du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de la Côte-Nord, de la Basse-Côte-Nord et du Nord-du-Québec.

 

SOURCE : CSQ

Renseignements : Claude Girard, Conseiller en communication de la CSQ, Téléphone : 514 237-4432, Courriel : girard.claude@csq.qc.net, Twitter : @csq_centrale


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.