Et de cinq!



    QUEBEC, le 1er mars /CNW Telbec/ - La Régie de l'énergie accordait mardi
dernier à Hydro-Québec Distribution une cinquième hausse des tarifs
d'électricité en quatre ans. Cette décision peut sembler une bonne nouvelle en
cette période électorale puisqu'elle n'accorde que 1,9 % en comparaison des
2,8 % réclamés. Rappelons toutefois que depuis 2004, l'ensemble des
consommateurs québécois doivent débourser près de 13 % de plus pour leur
électricité. En comparaison, l'indice des prix à la consommation a augmenté de
8,4 % durant cette même période. "Demander 3 % pour en obtenir 2 % est une
pratique connue qui n'offre que bien peu de soulagement pour les
consommateurs", a déclaré M. Pierre Vézina, directeur Energie au Conseil de
l'industrie forestière du Québec (CIFQ).
    Si la facture vous semble salée, imaginez lorsque vos revenus sont en
diminution importante. L'industrie papetière québécoise connaît une crise
majeure sans précédent qui a débutée sensiblement à la même période. Depuis,
elle a vu sa facture énergétique grimper. Maintenant, c'est près de         
90 millions $ de plus par année qu'elle doit ajouter pour son électricité.
Auparavant, le coût de l'électricité était considéré comme un avantage
concurrentiel au Québec.
    "Plusieurs membres du CIFQ nous signalent que leurs usines américaines
paient maintenant moins cher l'électricité que celles du Québec", a indiqué 
M. Vézina. "Des aménagements sont nécessaires pour rendre nos usines plus
compétitives. Le financement des tarifs d'électricité du secteur résidentiel
par les entreprises est-il logique dans une société où on vise la création
d'emplois et de richesses?", a-t-il poursuivi.
    Par contre, certains aspects de cette décision nous semblent positifs,
notamment la révision de l'interfinancement des coûts d'approvisionnement post
patrimoniaux, mais également l'amélioration de l'efficience de la Société
d'Etat. Dorénavant, le contrôle des charges d'exploitation fera parti des
préoccupations de la Régie et des intervenants.
    Enfin, la Régie réitère sa préoccupation quant à la stabilité des tarifs.
Pour les entreprises, la prévisibilité et la stabilité des tarifs sont des
aspects plus que souhaitables dans la conduite de leurs affaires. Les
politiciens, les régisseurs et les dirigeants d'Hydro-Québec doivent
comprendre l'importance de ces enjeux pour le développement d'un bon climat
d'affaires au Québec.

    A propos du CIFQ

    Le Conseil est le porte-parole de l'industrie forestière du Québec. A
elles seules, les entreprises de sciage résineux et feuillu, de déroulage, de
pâtes, papiers, cartons et de panneaux oeuvrant au Québec génèrent         
12,9 milliards $ en activités économiques chaque année, près de 4 milliards $
en salaires dont près de 1,5 milliard $ est retourné aux gouvernements sous
forme de taxes et d'impôts payés par les entreprises et les travailleurs.




Renseignements :

Renseignements: Nadia Boutin, Adjointe aux communications, Conseil de
l'industrie forestière du Québec, (418) 657-7916 poste 411,
nadia.boutin@cifq.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.