Escroquerie - Quand l'émotivité devient le fondement de lois injustes



    MONTREAL, le 21 fév. /CNW Telbec/ - L'adoption intempestive d'une loi
interdisant de fumer dans les voitures où prennent place des enfants mineurs -
et même dans les résidences, si un conseiller municipal de Squamish en
Colombie-Britannique réussit à faire adopter son projet de règlement -
constitue bien davantage une vendetta contre les fumeurs que l'imposition
d'une loi nécessaire et justifiée, affirme le plus important groupe de défense
des droits des fumeurs au Canada.
    "Les fumeurs sont démonisés et condamnés peu importe qu'ils agissent de
façon imprudente ou non. Pourtant, la majorité des fumeurs adultes agissent de
façon responsable. " affirme Arminda Mota, présidente de Monchoix.ca,
l'association de défense des droits des fumeurs, forte de ses 46 000 membres.
    Madame Mota fait d'ailleurs remarquer que certains groupes antitabac,
comme ASH (Action on Smoking and Health), publient sur Internet des conseils
encourageant les couples aux prises avec un divorce ou une séparation à
utiliser le tabagisme de leur partenaire comme argument pour lui refuser la
garde des enfants.
    Ces mêmes associations, présentent également des pages web encourageant
les propriétaires de condos et les propriétaires d'immeubles à revenu à
s'attaquer à leurs voisins et locataires fumeurs et vont même jusqu'à fournir
des conseils stratégiques et légaux pouvant servir à chasser les fumeurs de
leur domicile.
    Ces fanatiques antitabac sont devenus des extrémistes au point où
certains de leurs alliés d'hier ont commencé à dénoncer leur approche. Par
exemple, Dr Michael Siegel, professeur au département de santé publique de
l'Université de Boston et leader dans la lutte au tabagisme qui a déjà
témoigné en faveur de l'interdiction du tabac dans plus de 50 villes
américaines. Il est tellement outré par les faux arguments scientifiques et
les allégations mensongères utilisés pour persécuter les fumeurs, qu'il a
lancé un site Internet dénonçant les arguments propagandistes, il y présente
et explique les recherches scientifiques actuellement disponibles sur le
tabagisme sur les sites :
http://www.epiperspectives.com/content/4/1/12/abstract et
http://tobaccoanalysis.blogspot.com/
    "Il va de soi que les gens ne devraient pas fumer dans leur voiture en
présence d'enfants. Ils ne devraient pas non plus les nourrir à la malbouffe
et les laisser passer des heures devant le téléviseur et les jeux vidéo, les
laissant ainsi devenir obèses et développer des problèmes cardiaques et du
diabète de type II souvent dès l'adolescence," affirme Madame Mota.
    "Cela veut-il dire que nous devrions permettre au gouvernement de voter
des lois punitives à l'égard des parents imparfaits? C'est exactement ce qui
est en train de se produire."
    Madame Mota affirme que l'éducation est la voie à utiliser pour lutter
contre le tabagisme. D'ailleurs, les statistiques gouvernementales démontrent,
sans l'ombre d'un doute, que le nombre de fumeurs est en constant déclin et
que ceux qui fument toujours font davantage d'efforts pour éviter de le faire
en présence de leurs enfants. De telles statistiques démontrent bien que
l'éducation du public est efficace. Il est donc inutile de mettre en place des
lois qui, en définitive, ne mèneront qu'à des abus.
    Madame Mota interpelle donc les gouvernements de Colombie-Britannique, de
l'Ontario, de la Nouvelle-Ecosse et les autres ayant approuvé ou qui
considèrent approuver des lois interdisant l'usage du tabac dans la voiture et
à domicile à prendre du recul, considérer les preuves scientifiques
disponibles et évaluer les conséquences possibles d'une invasion dans la vie
privée de leurs citoyens.
    Mme Mota affirme que de telles lois, à condition que les forces
policières aient la volonté ou même le temps de les appliquer, mèneront
directement à une surcharge des tribunaux qui devront trancher les litiges
créés par la mise en place des lois antitabac.
    Les gouvernements doivent prendre un certain recul et examiner la
situation de façon calme et réfléchie. Ils doivent injecter un certain sens du
réalisme dans ce débat qui a déjà été beaucoup trop loin.

    Monchoix.ca est une association représentant les canadiens adultes
fumeurs et non fumeurs qui croient à l'application de lois justes, à la
responsabilité gouvernementale et en la liberté de choix. Monchoix.ca est un
organisme à but non lucratif indépendant financé par Imperial Tobacco Canada
dont la mission est de faire entendre les préoccupations de ses
46 000 membres.




Renseignements :

Renseignements: Arminda Mota, (514) 704-3188

Profil de l'entreprise

MONCHOIX.CA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.