Equité salariale chez Desjardins - Les porte-parole du plus important syndicat de Desjardins interpellent madame Monique Leroux, présidente du Mouvement Desjardins



    RIMOUSKI, QC, le 18 juin /CNW Telbec/ - Les porte-parole du plus
important syndicat du Mouvement Desjardins, soit la Section locale 575 du
SEPB-Québec (FTQ), étaient de passage ce matin à Rimouski pour dénoncer les
ratés de leur employeur dans le dossier de l'équité salariale et informer la
population du Bas-Saint-Laurent que bon nombre d'employés de caisses
populaires de cette région sont toujours victimes de discrimination. Ils ont
également profité de cette rencontre avec les représentants des médias pour
interpeller la présidente du Mouvement Desjardins, Mme Monique Leroux.
    Nous estimons qu'il est temps que la présidente du Mouvement Desjardins,
madame Monique Leroux, explique à la population du Québec les raisons pour
lesquelles l'entreprise qu'elle dirige fait tout pour ne pas se conformer à la
Loi sur l'équité salariale. Madame Leroux doit sortir de son mutisme et dire
pourquoi, le plus grand employeur privé du Québec, ne veut toujours pas
réaliser l'équité. Elle doit dire clairement à ses centaines de milliers de
sociétaires, pourquoi le Mouvement Desjardins, qui se targue pourtant sur son
site Internet de tout mettre en oeuvre pour créer un environnement de travail
propice au développement de ses employés, ne fait rien qui vaille pour régler
ce dossier qui traîne depuis des années, a déclaré la porte-parole du
SEPB-Québec au Mouvement Desjardins, Mme Ginette Geoffroy.
    Les porte-parole de la Section locale 575 du SEPB-Québec (FTQ) estiment
que dans la seule région du Bas-Saint-Laurent, environ 400 employés font
l'objet de discrimination de la part du Mouvement Desjardins, et que près de
85% sont des femmes.
    Le Mouvement Desjardins contribue à maintenir dans les communautés
locales québécoises des stéréotypes sur la valeur du travail féminin, des
stéréotypes qui datent d'une autre époque. Il est temps, en 2009, que le
Mouvement Desjardins mette de côté son approche rétrograde et se conforme aux
dispositions de la Loi sur l'équité salariale, il est temps qu'il actualise
ses façons de faire à ce chapitre, a conclu madame Geoffroy.
    Rappelons que le 12 mai dernier, les représentants syndicaux ont déposé
pas moins de 388 plaintes et différends à la Commission de l'équité salariale
alléguant que le Mouvement Desjardins refuse de se conformer aux dispositions
de la Loi sur l'équité salariale.
    La Loi sur l'équité salariale a pour objet de corriger les écarts
salariaux dus à la discrimination systémique fondée sur le sexe à l'égard des
personnes qui occupent des emplois dans des catégories d'emplois à
prédominance féminine.

    La section locale 575 du SEPB est un syndicat affilié à la FTQ, la plus
grande centrale syndicale québécoise avec plus de un demi-million de membres.




Renseignements :

Renseignements: Linda Solomon, (514) 915-3770; Laurent Arel, (514)
823-8474; Source: Section locale 575 du SEPB-Québec (FTQ)

Profil de l'entreprise

SECTION LOCALE 575 DU SEPB-QUEBEC (FTQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.