Environ 200 millions $ de plus pour l'éducation postsecondaire l'an prochain - "Trop peu trop tard" constate la Centrale des syndicats du Québec



    MONTREAL, le 19 mars /CNW Telbec/ - Bien qu'elle tienne compte de
l'intention du gouvernement fédéral d'augmenter les transferts en éducation au
Québec à un montant d'environ 200 millions $ l'an prochain, la Centrale des
syndicats du Québec (CSQ) constate que nous sommes encore loin du montant de
1,2 milliards $ réclamé pour le Québec. Elle ne comprend par qu'on doive
attendre encore un an alors que le gouvernement Harper disposait largement de
la marge de manoeuvre financière qui lui aurait permis d'agir dès maintenant.
    Le président de la CSQ, M. Réjean Parent, soutient donc que l'on est très
loin du compte de ce qui était demandé par Québec avec le budget fédéral
déposé aujourd'hui.
    "A plusieurs reprises, le premier ministre M. Jean Charest avait fait
savoir publiquement que pour ce qui est du dossier des transferts fédéraux en
éducation postsecondaire, il ne se contenterait pas d'un règlement moindre que
1,2 milliard $. L'annonce faite aujourd'hui par le ministre des Finances,
M. Jim Flaherty, est donc loin de répondre à la revendication du Québec",
soutient M. Parent.

    Des besoins criants qui ne pourront être satisfaits

    Le dirigeant syndical croit donc que le montant promis seulement pour
l'an prochain est nettement insuffisant pour rencontrer les besoins criants
des cégeps et universités québécoises.
    "L'engagement que vient de prendre le gouvernement Harper est loin d'être
à la hauteur des besoins des établissements. Il est clair que le montant
promis aujourd'hui dans le budget ne fournira pas les moyens aux
établissements collégiaux et universitaires nécessaires à l'accomplissement de
leurs missions respectives", explique le président de la CSQ.

    Une attente suspecte

    D'autre part, M. Réjean Parent qualifie de suspecte la décision du
gouvernement Harper d'attendre à l'an prochain avant d'augmenter les
transferts fédéraux en éducation au Québec.
    "Depuis plusieurs mois, tous les intervenants du milieu de l'éducation
postsecondaire dénoncent le sous-financement chronique qui accable les cégeps
et les universités. Il est plus qu'évident que la situation est urgente et
qu'il y avait lieu d'agir dès maintenant. Alors pourquoi le gouvernement
Harper a-t-il décidé d'attendre un an de plus avant de hausser ses transferts
au Québec ?", questionne M. Parent.

    Incapacité de Jean Charest à convaincre et manoeuvre fédérale

    Le président de la CSQ déplore également l'incapacité du premier ministre
Jean Charest à avoir convaincu son vis-à-vis fédéral de l'urgence d'agir dans
le dossier de l'éducation postsecondaire.
    "De plus, commente M. Réjean Parent, le gouvernement fédéral s'est permis
un précédent historique en déposant son budget en pleine campagne électorale
au Québec. Cela confirme la perception de celles et ceux qui y voient une
manoeuvre politique du fédéral pour tenter d'influencer le résultat du scrutin
le 26 mars prochain en donnant l'impression d'être disposé à tout régler alors
qu'il n'en est rien."
    En terminant, la CSQ prévient le prochain gouvernement du Québec qu'elle
veillera attentivement à s'assurer que les transferts fédéraux promis en
éducation postsecondaire s'ajouteront bel et bien au montant de 320 millions $
déjà annoncé l'été dernier, et que le réseau collégial obtiendra cette fois-ci
sa juste part.

    Profil de la CSQ

    La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) représente 172 000 membres,
dont plus de 120 000 dans le secteur public, la grande majorité travaillant
dans le domaine de l'éducation. Elle est présente dans les secteurs de la
santé et des services sociaux, des services de garde, des loisirs, de la
culture, du communautaire et des communications.




Renseignements :

Renseignements: Claude Girard, Attaché de presse CSQ, cell.: (514)
237-4432


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.