Entente de principe chez Urgences-santé - Les ambulanciers paramédicaux font des progrès considérables



    MONTREAL, le 19 déc. /CNW Telbec/ - On peut dire que les ambulanciers
paramédicaux d'Urgences-santé, membres de la FSSS-CSN, ont entamé un virage
important vers la reconnaissance de leur travail indispensable. L'entente de
principe intervenue entre le syndicat, le gouvernement et Urgences-santé ne
réglera pas tous les problèmes mais elle marque un tournant. Elle a été
adoptée en assemblée générale, tenue mardi soir et mercredi matin, dans une
proportion de 75,9 %.
    En ce qui concerne les salaires, tous les paramédics d'Urgences-santé
obtiennent un rattrapage substantiel, découlant notamment d'une réévaluation
de leur profession. Ainsi, à compter du 1er juillet 2009, ils passeront du
rangement 12 au rangement 17 dans la structure salariale de l'Etat.
Concrètement, cela signifie que leur salaire horaire, au haut de l'échelle,
passera de 22, 44 $ actuellement à 30,40 $ dans 18 mois.
    Les parties compléteront les travaux de relativité salariale d'ici cette
date afin de déterminer quelles seront exactement les nouvelles échelles
salariales. Par ailleurs, elles ont convenu de créer un titre d'emploi pour
les paramédics de soins avancés et devront déterminer dans quel rangement
ceux-ci se retrouveront afin de mieux refléter l'exigence du baccalauréat.
    En attendant le 1er avril 2009, les ambulanciers paramédicaux profiteront
d'augmentations de salaire rétroactives de 2 % pour chacune des années 2006,
2007, 2008 et 2009.

    Autres gains

    Les ambulanciers paramédicaux auront dorénavant droit à des primes de
soir (4 %) et de nuit (11 %). Celles-ci sont rétroactives au
1er septembre 2006. De plus, à compter du 30 mars 2010, ils toucheront une
prime de 4 % pour le travail effectué durant la fin de semaine.
    Les parties ont convenu de mettre en oeuvre des moyens pour limiter le
recours aux heures supplémentaires. De plus, tout travail effectué en sus
d'une période normale de travail sera dorénavant rémunéré à 150 % du taux
horaire normal.
    L'entente prévoit la mise sur pied d'un programme de retraite
progressive, ce qui permettra aux ambulanciers paramédicaux d'avoir un accès
plus facile à la retraite, tout en leur permettant d'améliorer leurs revenus
une fois retraités.
    Ils obtiennent également la création d'un comité de travail paritaire
pour trouver des solutions concrètes aux problèmes liés à l'organisation du
travail et à la pénurie de main-d'oeuvre. Le ministère de la Santé et des
Services sociaux siégera également à ce comité. Dès le printemps prochain,
celui-ci devra avoir produit des résultats. Les syndiqué-es n'hésiteront pas à
se mobiliser à nouveau si les travaux de ce comité venaient à s'enliser.

    Un virage important... mais la route est longue

    Pour le président du Syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval
FSSS-CSN, Réjean Leclerc, cette entente marque un tournant. "Cette négociation
nous a permis d'améliorer nos conditions de travail, c'est certain, mais elle
nous a également donné l'occasion de nous faire entendre et d'amener
Urgences-santé et le gouvernement à nous considérer comme un interlocuteur
incontournable. Nous pouvons dire aujourd'hui que notre rôle stratégique dans
le système de santé est mieux reconnu. Il reste de nombreux problèmes à régler
chez Urgences-santé, par exemple la rétention du personnel ainsi que la santé
et la sécurité au travail : nous n'entendons pas lâcher. Nous considérons
qu'un bout de chemin important a été franchi et cela nous permet d'envisager
l'avenir avec confiance. C'est pour cette raison que nous acceptons
aujourd'hui cette entente de principe, même si elle ne règle pas tout. J'en
appelle à la bonne foi d'Urgences-santé et du ministère pour continuer le
travail afin de solutionner les problèmes, notamment par le biais de notre
nouveau comité paritaire des relations de travail."

    La convention collective n'est pas encore signée

    La nouvelle convention collective sera signée et entrera en vigueur après
que les parties se seront entendues sur l'écriture finale des textes du
contrat de travail sur la base de l'entente de principe. Les membres du
syndicat devront se prononcer sur cette convention pour l'adopter. D'ici la
signature, le syndicat conserve son droit d'exercer tout moyen de pression, y
compris la grève, et il entend demeurer vigilant afin que les principes
entérinés aujourd'hui soient transposés d'une manière satisfaisante dans la
nouvelle convention collective. Quelque 252 personnes se sont exprimées par
vote secret en faveur de l'entente de principe et 80 l'ont rejetée. Cette
nouvelle convention collective sera en vigueur jusqu'au 31 mars 2010.

    Le Syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval FSSS-CSN représente
les 824 ambulanciers paramédicaux du Grand Montréal. La Fédération de la santé
et des services sociaux de la CSN compte près de 3000 ambulanciers
paramédicaux parmi ses 110 000 membres au Québec. Quelque
300 000 travailleuses et travailleurs de tous les secteurs d'activité unissent
leurs forces au sein de la Confédération des syndicats nationaux et ce, depuis
1921.




Renseignements :

Renseignements: Jean-Pierre Larche, Service de l'information de la CSN,
(514) 598-2264


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.