Entente conclue entre le gouvernement et les médecins omnipraticiens - LES QUEBECOIS BENEFICIERONT D'UN ACCES AMELIORE AUX MEDECINS DE FAMILLE



    MONTREAL, le 19 nov. /CNW Telbec/ - Le ministre de la Santé et des
Services sociaux, monsieur Philippe Couillard s'est réjoui aujourd'hui de
l'entente conclue entre le gouvernement et la Fédération des médecins
omnipraticiens du Québec. Il a expliqué qu'au terme d'une période de
médiation, les deux parties se sont entendues sur un plan de redressement de
la rémunération mais également sur un plan d'amélioration de l'accès des
Québécois aux médecins de famille. Le ministre a fait connaître les
dispositions de cette entente en compagnie du Dr Renald Dutil, président de la
FMOQ.
    Monsieur Couillard a précisé que l'entente a le double avantage de rendre
la rémunération des médecins omnipraticiens plus compétitive et de financer
des mesures qui amélioreront l'accès aux services de première ligne pour la
population. Ainsi, l'entente prévoit un redressement total de la rémunération
des médecins omnipraticiens du Québec de 19,3 % et présente un plan
d'amélioration de l'accessibilité, des conditions de pratique et de
l'organisation des soins d'une valeur de 148,3 millions de dollars. De plus,
cette entente prévoit une somme récurrente de 10 millions devant être allouée
en deux tranches dès 2007-2008 et 2008-2009 afin que soient expérimentés de
nouveaux modèles de services médicaux de première ligne.
    Le redressement tarifaire total de 19,3 % compris dans l'entente sera
étalé de 2008-2009 à 2015-2016 et représente un montant de 293,2 millions de
dollars pour le gouvernement. Rappelant que l'entente respecte la capacité de
payer des Québécois, le ministre Couillard a expliqué que différents critères
de pondération ont été considérés lors des discussions. C'est entre autres le
cas du coût de la vie au Québec et des heures travaillées par les médecins
omnipraticiens. "Nous avions en début de processus réitéré l'engagement du
gouvernement à corriger les écarts de rémunération des omnipraticiens et ainsi
s'assurer de maintenir un niveau de rémunération concurrentiel permettant la
rétention et le recrutement des médecins nécessaires au bon fonctionnement de
notre système de santé. Les défis sont importants dans le secteur de la
première ligne et les besoins des clientèles sont croissants. Nous voulons en
améliorer l'accès tous ensemble", a-t-il mentionné.

    Un plan d'amélioration de l'accessibilité répondant aux besoins des
    patients

    Le ministre a insisté sur l'importance des mesures comprises dans le plan
d'amélioration de l'accessibilité, des conditions de pratique et de
l'organisation des services. Ce nouveau montant de 148,3 millions de dollars
s'ajoute à l'enveloppe de 54,5 millions de dollars visant l'ajout de services
déjà convenue entre les parties à l'automne 2006. Les 25 mesures comprises
dans le plan augmenteront l'offre de service en première ligne. Ainsi, elles
favoriseront l'inscription de l'ensemble des patients auprès d'un médecin de
famille, une meilleure prise en charge des clientèles vulnérables, de liens
plus étroits entre les différents professionnels oeuvrant auprès des patients
et le recrutement et la rétention de médecins omnipraticiens. Enfin, des
incitatifs financiers assureront aux patients des délais réduits afin
d'obtenir une consultation auprès de leur médecin.
    "Nous avions une belle occasion à saisir dans le cadre des discussions
que nous avons tenues avec les médecins omnipraticiens. Nous avons souvent
répété que le principal défi de l'accès au sein de notre réseau de santé et de
services sociaux se situait au niveau des soins et des services de première
ligne. Le plan sur lequel nous nous sommes entendus est résolument moderne et
répond aux préoccupations des Québécois. Nous pourrons voir rapidement des
progrès en ce qui a trait à l'accès aux services, et ce, dans l'ensemble des
régions du Québec", a soutenu le ministre.

    Un effort budgétaire sans précédent

    Enfin, le ministre de la Santé et des Services sociaux a rappelé que le
gouvernement investit des sommes sans précédent dans la rémunération des
médecins omnipraticiens. Leur enveloppe de rémunération passera de
1,37 milliard de dollars en 2006-2007 à tout près de 2 milliards de dollars en
2015-2016, si l'on considère tous les éléments compris dans l'entente. "Nous
avons jeté les bases d'un partenariat fructueux. Nous investissons afin de
donner un environnement de travail stimulant aux médecins omnipraticiens mais
aussi afin d'améliorer l'accès à notre réseau de santé et de services
sociaux", a-t-il conclu.
    -%SU: SAN,SOC
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Isabelle Merizzi, Attachée de presse, Cabinet du
ministre de la Santé et des Services sociaux, (418) 266-7171

Profil de l'entreprise

CABINET DU MINISTRE DE LA SANTE ET DES SERVICES SOCIAUX, PRESIDENT DU COMITE DES PRIORITES, MINISTRE RESPONSABLE DE LA REGION DE LA CAPITALE-NATIONALE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.