Enquête de l'IRB - Les réseaux sociaux ne contribuent pas au bonheur

QUÉBEC, le 8 févr. /CNW Telbec/ - C'est ce que révèle la toute dernière enquête de l'IRB (www.indicedebonheur.com). Même que l'IRB moyen des personnes ne faisant partie d'aucun réseau social est deux points plus élevés que celui des personnes qui en sont membres.

L'étude de l'IRB révèle des données fascinantes qui démontrent toute la place qu'occupent les réseaux sociaux dans nos vies. Ainsi, 79 % des répondants à l'enquête se disent membres d'un quelconque réseau social et 30 % à deux réseaux et plus. Le taux de pénétration de Facebook atteint maintenant 74 %.

Les réseaux sociaux, le pour et le contre
Si 45 % des répondants à l'étude considèrent que l'existence des réseaux sociaux contribue, d'une quelconque façon, à enrichir leur vie, presque autant (40 %) réfutent cette affirmation.

Parallèlement à cette donnée, 95 %, oui, 95 % des répondants à l'étude considèrent que les nouvelles technologies et les différentes plates-formes d'échange ont engendré une nouvelle forme de dépendance.

Dans le même souffle, 39 % avouent ressentir une pression sociale, professionnelle ou les deux à s'inscrire et utiliser les différents réseaux sociaux. L'étude de l'IRB déboulonne aussi certains mythes associés aux vertus des réseaux sociaux.

La télé et la lecture, deux grandes victimes
Questionnés à savoir quelle activité ils avaient délaissées au profit de leur écran d'ordinateur et ses nombreux dérivés, plus du tiers (34 %) ont répondu la télévision et près du quart (23 %) la lecture, que ce soit d'un livre, d'une revue ou d'un journal. Cette dernière donnée ne constitue pas une bonne nouvelle lorsqu'on sait que la lecture influence directement le niveau de bonheur des gens.

L'information, un vulgaire produit
L'étude de l'IRB démontre également la perte de confiance de la population vis-à-vis les différentes sources d'informations, qu'elles soient virtuelles ou traditionnelles. Ainsi, moins du quart des répondants (23 %) considère que l'information, dans son ensemble et sous les multiples formes qu'elle peut prendre, n'a jamais été aussi crédible et véridique alors que près des trois quarts (73 %) rejettent cette affirmation.

Une très forte proportion (68 %) considère que la convergence des médias constitue une entrave à la démocratie.

Pour consulter les résultats détaillés de cette enquête, rendez-vous sur le site de l'IRB au www.indicedebonheur.com

Cette enquête a été réalisée entre le 21 novembre 2010 et le 3 janvier 2011 auprès de 1 065 répondants, ce qui lui confère une marge d'erreur de 2,9 % 19 fois sur 20. 

L'IRB (Indice relatif de bonheur) s'impose de plus en plus comme un véritable observatoire social qui explore et détermine les caractéristiques, attitudes, attributs et comportements qui favorisent l'amélioration du bonheur des collectivités et de ceux et celles qui la composent.


SOURCE INDICE RELATIF DE BONHEUR

Renseignements :

Source : Pierre Côté, IRB*

*L'IRB est une marque enregistrée appartenant à Côté communication conseil

Information et entrevues :
Pierre Côté
418 524-7375 
info@indicedebonheur.com 

Profil de l'entreprise

INDICE RELATIF DE BONHEUR

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.