Enquête de la HSBC : Les hommes continuent de jouer un rôle prédominant dans la planification de la retraite

VANCOUVER, le 7 nov. 2011 /CNW/ - Une enquête, menée à l'échelle mondiale sur les attitudes à l'égard de la planification des finances et de la retraite parrainée par la HSBC, révèle que 65 % des hommes prennent la totalité ou la plupart des décisions d'ordre financier de leur ménage, et ce, sans avoir consulté quiconque.

Le seul aspect où les femmes sont plus susceptibles d'assumer la responsabilité des décisions est le budget familial. En effet, 37 % des femmes dans le monde assument seules la responsabilité des décisions à ce chapitre, comparativement à 34 % des hommes. Toutefois, cet écart disparaît chez les trentenaires, les hommes de ce groupe d'âge participant davantage à la gestion du budget familial que leurs aînés.

Au Canada, environ la moitié des hommes (49 %) et des femmes (54 %) disent partager la responsabilité de la prise de décisions en matière d'épargne-retraite. Toutefois, l'écart s'élargit chez les répondants qui déclarent assumer seuls la prise de décisions à cet égard (34 % chez les hommes et 24 % chez les femmes).

Ailleurs dans le monde, on constate une plus grande égalité entre les sexes en Chine et en Corée du Sud, où l'écart est seulement de 3 % entre les hommes et les femmes qui affirment prendre seuls les décisions en matière d'épargne-retraite. Taïwan est le seul pays où il y a plus de femmes que d'hommes à exprimer cette affirmation (39 % des femmes contre 35 % des hommes).

Ces résultats font partie du dernier d'une série de rapports sur la planification des finances et de la retraite de la HSBC, intitulé « L'avenir de la retraite : L'importance de la famille », qui s'appuie sur un sondage auprès de 17 000 personnes dans 17 pays, sur cinq continents.

La planification de la retraite est un des éléments importants où les hommes tendent à jouer un rôle prédominant un peu partout dans le monde, quatre hommes sur dix (39 %) affirmant assumer seuls la responsabilité de la prise de décisions à ce chapitre, contre une femme sur quatre (25 %). Cette proportion chute à seulement une sur dix (11 %) dans les Émirats arabes unis, comparativement à près d'un homme sur deux (45 %).

Plusieurs femmes estiment qu'elles s'impliquent davantage dans la planification de leur avenir financier que ce que les hommes peuvent en penser. Lorsqu'on leur demande qui s'occupe de préparer un plan financier ou de le mettre à jour, les femmes sont plus susceptibles que les hommes de déclarer qu'elles partagent cette tâche avec leur conjoint.

Margaret Willis, responsable en chef des services bancaires de détail et gestion de patrimoine, Banque HSBC Canada, a déclaré à ce propos : « Il est préoccupant de constater qu'il existe encore de telles inégalités à l'échelle mondiale entre les hommes et les femmes de tous âges pour ce qui est de prendre des décisions concernant l'épargne et la retraite. La préparation à la retraite est un des aspects les plus importants de la planification financière. En n'y participant pas, les femmes risquent de s'exposer à des difficultés financières plus tard. »

L'étude de la HSBC a permis de constater que l'écart entre les sexes en matière de planification de la retraite se maintient dans tous les groupes d'âge, ce qui laisse croire que les attitudes quant à cet aspect des finances familiales ne changent pas avec le temps.

Le rapport d'enquête publié en mai dernier par la HSBC montrait que plusieurs femmes ne sont pas préparées pour la retraite, seulement 24 % des femmes dans la cinquantaine affirmant avoir un plan financier.

Les résultats de ce sondage laissent supposer qu'un grand nombre de femmes sont conscientes du risque que cette absence de planification peut poser, notamment celles qui travaillent à temps partiel. En effet, parmi ces travailleuses, 30 % pensent qu'elles ne seront pas capables de s'en sortir financièrement une fois à la retraite. Elles sont d'ailleurs les plus susceptibles d'affirmer qu'une bonne planification financière est extrêmement importante pour connaître une retraite agréable (61 %).

Margaret Willis d'ajouter : « Il faut encourager les femmes à jouer un rôle plus actif dans la prise de décisions financières. Même si, en pratique, il est plus facile qu'un des conjoints prenne l'initiative en matière de recherches et de mesures à prendre, les décisions devraient faire l'objet de discussions et être prises en commun, avec en main tous les éléments pertinents. De cette façon, les familles seront mieux préparées pour l'avenir et les femmes, moins vulnérables sur le plan financier. Il est aussi important de reconnaître qu'il n'y a pas deux familles pareilles et de prendre en compte les différences culturelles. Les conseils financiers doivent donc être taillés sur mesure pour répondre aux besoins particuliers. »

Notes aux rédacteurs :

L'avenir de la retraite : L'importance de la famille

L'avenir de la retraite de la HSBC est une étude indépendante de premier plan sur les tendances mondiales en matière de retraite. Elle offre des observations bien documentées relativement aux principales préoccupations découlant du vieillissement des populations et de l'augmentation de l'espérance de vie partout dans le monde. Depuis les débuts de l'étude, en 2005, plus de 110 000 personnes ont été sondées dans le monde.

Ce rapport, L'importance de la famille, fait suite à la sixième édition de l'étude sur l'avenir de la retraite de la HSBC, intitulée « Les atouts de la planification » et publiée en 2011. Les deux documents font état des résultats d'un sondage mené auprès de plus de 17 000 personnes dans 17 pays.

Les pays sondés dans le cadre de l'étude sont : Arabie saoudite, Argentine, Brésil, Canada, Chine, Corée du Sud, Émirats arabes unis, États-Unis, France, Hong Kong, Inde, Malaisie, Mexique, Pologne, Royaume-Uni, Singapour et Taïwan. Le rapport est fondé sur les réponses de 17 849 personnes en âge de travailler (ayant principalement entre 30 et 60 ans). Le sondage a été réalisé en ligne en décembre 2010 et certaines données ont été recueillies par ménage et par répondant. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la présente version du rapport et les éditions précédentes, consultez le site www.hsbc.com/retirement/future-of-retirement

Le Groupe HSBC

HSBC Holdings plc, la société mère du Groupe HSBC, dont le siège social est situé à Londres, sert des clients partout dans le monde à partir de quelque 7 500 bureaux répartis dans plus de 80 pays et territoires en Europe, dans la région Asie-Pacifique, en Amérique du Nord et en Amérique latine, au Moyen-Orient et en Afrique. Avec un actif de 2 691 milliards de $US au 30 juin 2011, la HSBC se classe parmi les consortiums de services bancaires et financiers les plus importants au monde.

La Banque HSBC Canada, une filiale de HSBC Holdings plc, est la plus importante banque internationale au Canada.

Consultez le site : www.hsbc.com

Cicero Consulting

Société de services-conseils de premier plan dans les secteurs des banques, de l'assurance et de la gestion d'actifs, Cicero est spécialisée dans les services-conseils en matière de politiques publiques ainsi que dans le leadership éclairé et les études de marché indépendantes. Établie en 2001, Cicero a des bureaux à Londres, à Bruxelles, à Washington et à Singapour.

Consultez le site : www.cicero-group.com

SOURCE Banque HSBC Canada

Renseignements :

Ernest Yee
Vice-président, relations d'entreprise
Banque HSBC Canada
Tél. : 604-641-2973 
        Fabrice de Dongo
Premier directeur, relations publiques
Banque HSBC Canada
Tél. : 416-868-8282

 

Profil de l'entreprise

Banque HSBC Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.