Enquête de Greenpeace sur les contributions électorales des membres du CIFQ - Plus de chèques aux Libéraux, peu de forêts protégées



    MONTREAL, le 10 avril /CNW Telbec/ - Une enquête de Greenpeace révèle que
les Libéraux de Jean Charest ont été largement favorisés par les personnes
liées aux compagnies membres du Conseil de l'industrie forestière du Québec.
En effet, les Libéraux ont reçu, pour la seule année 2005, 70 % de tous les
dons provenant des personnes liées aux 103 compagnies membres du CIFQ, de même
que 88 % des dons de ces personnes en 2004.
    "Jean Charest et Guy Chevrette protègent les industriels de la forêt",
lance Mélissa Filion, responsable de la campagne Forêt boréale de Greenpeace.
"Le rôle du gouvernement est pourtant tout autre. La forêt appartient à tous
les Québécois. Il faut cesser de la donner au plus offrant!"
    Les personnes liées aux compagnies membres du CIFQ ont donné 44 215 $ aux
Libéraux en 2005, contre 16 375 $ au Parti québécois et 3 000 $ à l'Action
démocratique du Québec. En 2004, elles ont donné 31 130 $ au PLQ, 4 020 $ au
PQ et 220 $ à l'ADQ. Ainsi donc, la proportion des contributions allant au PLQ
par les personnes liées aux compagnies membres du CIFQ dépasse largement la
proportion observée dans l'ensemble de la population. En effet, en 2005, les
Libéraux ont reçu 64,38 % de tous les dons de plus de 200 $ alors qu'ils
recevaient 79,29 % de ces dons en 2004.
    "Les gouvernements du Québec gèrent depuis toujours notre territoire dans
l'intérêt des industriels de la forêt. Est-ce parce qu'ils reçoivent des
sommes importantes qu'ils tardent à protéger les dernières forêts intactes de
notre province? Qu'ils ne mettent pas en oeuvre l'ensemble des recommandations
de la Commission Coulombe? Qu'ils ne planifient pas la création d'aires
protégées avant de déterminer ce qui peut être coupé" s'interroge Mélissa
Filion.
    Greenpeace déplore que deux ans après le rapport Coulombe, qu'il n'y ait
seulement que 4 % d'aires protégées en forêt boréale. "Le Québec connaît un
retard marquant pour la conservation", estime Mélissa Filion. "Visiblement,
les Libéraux ne gèrent pas la forêt de façon indépendante" conclut la
responsable de campagne de Greenpeace.
    Pour mener à bien cette enquête, Greenpeace a vérifié dans une première
étape auprès du Registraire des entreprises du Québec les noms et les adresses
des personnes liées aux 103 compagnies membres du CIFQ. L'équipe de
recherchistes de Greenpeace a ensuite épluché les rapports financiers du
Directeur général des élections du Québec pour les années 2001 à 2005. Seuls
les dons des personnes liées dont les adresses correspondent aux adresses
inscrites dans les rapports du DGEQ ont été retenus.




Renseignements :

Renseignements: Mélissa Filion, responsable de la campagne forêt
boréale, Greenpeace, (514) 581-8216; Jocelyn Desjardins, Communications,
relations publiques, Greenpeace, (514) 212-5749

Profil de l'entreprise

Greenpeace

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.