Enquête "Bonheur et société" de l'Indice relatif de bonheur (IRB) - Le Québec, à la recherche de son bonheur



    MONTREAL, le 3 oct. /CNW Telbec/ - L'IRB (www.indicedebonheur.com)
dévoile la 1ere partie des résultats de sa vaste enquête Bonheur et société
qui comprend un palmarès inédit des leaders québécois toutes catégories
confondues. Les données et les constats de l'IRB sur les thématiques qui
touchent directement les Québécois (immigration, environnement, santé, etc.)
laissent froid dans le dos! Le Québec change et se cherche, mais se perd-il ?

    
    L'individualisme au détriment du collectif : le Québec se cherche !
    -------------------------------------------------------------------
    - près des trois quarts de la population (74%) considèrent qu'ils sont
      plus individualistes qu'avant ;

    - ils sont encore plus nombreux (77%) à ne percevoir, outre la
      souveraineté, aucun projet de société ;

    - 58% des répondants croient que le Québec compte moins de leaders
      qu'avant ;

    - 28% d'entre eux sont incapables d'identifier ne serait-ce qu'un leader,
      peut importe le domaine d'activité !

    Le Québec en 2060
    -----------------

    Pendant que les accommodements raisonnables occupent la place publique, il
est éclairant de savoir que :

    - plus de la moitié de la population (57%) croie que les immigrants
      constitueront la majorité de la population du Québec d'ici 50 ans ;

    - 42% considèrent que l'on devrait obliger une partie des nouveaux
      immigrants à s'installer en région ;

    - 33% des québécois pensent que les personnes habitant les régions sont
      plus xénophobes que ceux habitant les villes, alors que 36% ne
      partagent pas cet avis.

    Pour ce qui est du taux de natalité des Québécois, son éventuelle hausse
devra être largement supportée par des initiatives gouvernementales et
corporatives agressives. Les deux propositions les plus populaires sont, dans
l'ordre :
    - reconnaître le statut de mère au foyer en leur versant le salaire
      minimum (51%) ;
    - obliger les entreprises à instaurer des politiques facilitant leurs
      employés à fonder une famille et à réintégrer leur travail (48%).

    L'environnement, une préoccupation passive
    ------------------------------------------

    Les récentes données de l'IRB démontrent qu'il est extrêmement difficile
de transférer la préoccupation environnementale en actions concrètes :

    - la presque totalité de la population (90%) avoue qu'elle pourrait en
      faire beaucoup plus par rapport aux différents petits gestes que l'on
      pose quotidiennement pour améliorer l'environnement ;

    - plus de la moitié des Québécois (51%) se considèrent impuissants face à
      la problématique environnementale ;

    - 48% ne croient pas que la race humaine parviendra à trouver des
      réponses aux différents enjeux environnementaux ;

    - les trois quarts (76%) se disent d'accord pour imposer une taxe sur les
      produits jugés nocifs à l'environnement.

    Une obésité grandissante et la fin du système public de santé
    -------------------------------------------------------------

    - 63% des Québécois se disent "tout à fait" en santé, mais autant et même
      davantage (65%) considèrent avoir de poids à perdre !

    - le phénomène de l'obésité est perçu comme un problème majeur de santé
      par 68% des Québécois. Outre les femmes, ce sont et de loin, les
      segments de la population les plus vulnérables (niveau de scolarité et
      revenus faibles) qui se disent les moins en santé et qui avouent avoir
      le plus de poids à perdre ;

    - près des deux tiers (65%) de la population ne croient pas que le Québec
      pourra maintenir encore longtemps son système de santé public gratuit
      pour tous : signe des temps, de l'individualisme ambiant, d'un
      fatalisme généralisé ou peut-être aussi d'un certain réalisme ?

    Syndicats et médias au banc des accusés : perceptions malsaines mais bien
    -------------------------------------------------------------------------
    alimentées !
    ------------

    - Une forte proportion de la population (39%) considère que les syndicats
      sont devenus des boulets qui empêchent la société d'avancer ;

    - près des deux tiers (65%) considèrent que les médias et les
      journalistes, de plus en plus, manipulent l'opinion publique.

    Des leaders qui s'affirment
    ---------------------------

    Le palmarès des leaders de l'IRB, lorsque l'on exclut les principaux
dirigeants politiques, permet d'apprécier l'émergence de personnalités qui
peuvent et qui veulent améliorer les choses. Ce constat est surtout vrai pour
la question environnementale, alors que, sur les 20 premiers leaders
identifiés, quatre sont dédiés à l'environnement et trois d'entre eux n'ont
pas quarante ans :

    - Steven Guilbault          7e rang
    - Hubert Reeves            13e rang
    - Jean Lemire              15e rang
    - Laure Waridel            19e rang

    Mentionnons aussi :

    - la performance de Guy Laliberté, président fondateur du Cirque du
      Soleil qui se classe au 3e rang ;

    - l'influence de Lucien Bouchard qui est encore bien présente, puisqu'il
      se retrouve au 5e rang ;

    - Amir Khadir surprend avec une 10ème position.

    Des leaders qui s'essoufflent
    -----------------------------

    Un palmarès ne fait malheureusement pas que des gagnants! Parmi les
personnalités dont on aurait pu s'attendre à de meilleures performances,
notons :

    - Jean Charest : 7,8% des mentions et 4e, mais très loin derrière Pauline
      Marois (1ère avec 29,2% des mentions) et Mario Dumont (2ème avec 24,5%
      des mentions) ;

    - Stéphane Dion : 5 mentions au total (0,3%)

    - Jack Layton : 1 seule mention (0,1%)

    - Stephen Harper : 26e position avec seulement, 1,3% de mentions ;
    

    Cette enquête a été réalisée entre le 18 juin et le 19 septembre 2007
auprès de 1 233 répondants, ce qui lui confère une marge d'erreur de 2,7%.
Pour connaître tous les résultats de la 1ère partie de cette enquête ainsi que
les détails du palmarès des leaders québécois: www.indicedebonheur.com
    Les résultats de la 2ème partie seront disponibles sur le site de l'IRB
dès le 10 octobre.

    L'IRB (Indice relatif de bonheur) est le seul indice à évaluer le bonheur
à partir de la propre perception des répondants. Il s'impose comme un
observatoire social incontournable par la nouveauté des résultats qu'il
propose et leur caractère unique. Il explore et détermine les
caractéristiques, attitudes, attributs et comportements qui favorisent
l'amélioration du bonheur des collectivités et de ceux et celles qui la
composent.




Renseignements :

Renseignements: Jean-Sébastien Brousseau, POINTCOMM,(418) 953-4749,
jsb.comm@gmail.com; Source: Pierre Côté, IRB*; *L'IRB est une marque déposée
appartenant à Côté communication conseil

Profil de l'entreprise

Indice relatif de bonheur

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.