Enfants placés dans une famille « toxique » pendant des années - Consternée, la CAQ réclame des sanctions

QUÉBEC, le 4 janv. 2017 /CNW Telbec/ - « Je suis sans mots. Le traitement inhumain qu'ont eu à subir ces enfants est injustifiable. La ministre doit s'assurer qu'une telle situation ne se reproduise plus. » Telle est la réaction du député de Drummond-Bois-Francs pour la Coalition Avenir Québec, Sébastien Schneeberger, suite à un jugement de la Cour du Québec concluant que deux enfants ont été maltraités et humiliés pendant 8 ans dans une famille d'accueil « toxique ». Porte-parole de son parti en matière de protection de la jeunesse, Sébastien Schneeberger s'est dit consterné que de telles pratiques puissent avoir été tolérées toutes ces années par la DPJ. Il a appelé le gouvernement libéral à sanctionner les employés responsables, afin d'assurer qu'aucune situation semblable ne se reproduise.

Pour le député caquiste, il est inacceptable que la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) Mauricie-Centre-du-Québec ait maintenu ces deux enfants dans une famille où la violence physique et l'abus psychologique étaient des pratiques courantes. Le caquiste est d'autant plus accablé que la DPJ régionale était au fait du danger auquel faisaient face ces jeunes et qu'elle a délibérément choisi de ne rien faire.

« Je suis consterné d'apprendre les conditions auxquelles ces deux enfants ont été exposés et qui ne ressemblent en rien aux valeurs et aux principes que nous portons et défendons au Québec. Malheureusement, ce n'est pas la première fois que des cas semblables nous sont rapportés. Il y a des personnes qui n'ont plus leur place à la DPJ. Il y a des têtes qui doivent rouler », a déclaré le député Schneeberger, tout en rappelant l'importance de dénoncer toutes les situations et formes d'abus.

Ce cas d'abus ne fait que démontrer une fois de plus l'urgence pour la ministre Lucie Charlebois d'agir pour assurer la meilleure protection possible pour tous les enfants du Québec. Depuis son arrivée en poste, les scandales s'accumulent sans que rien ne soit réellement fait, a déploré Sébastien Schneeberger.

« Ce jugement de la Cour du Québec doit servir comme un signal d'alarme pour le gouvernement libéral. La ministre Charlebois ne peut plus rester les yeux fermés. L'inaction n'est pas la solution. Il y a clairement eu de la négligence volontaire de la part de la DPJ Mauricie-Centre-du-Québec. Le gouvernement a de sérieux comptes à rendre et doit faire toute la lumière sur ce qui s'est produit afin de s'assurer que plus jamais cela ne se reproduise. Dès aujourd'hui, Lucie Charlebois doit envoyer un signal clair et promettre que tout sera mis en place pour offrir à nos enfants la protection à laquelle ils ont droit », a insisté le député de la CAQ.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Ewan Sauves, Communications, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 514-585-4451, ewan.sauves@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.