En raison de leur forte croissance démographique, l'Alberta et la Colombie-Britannique ont les plus bas taux d'inoccupation



    OTTAWA, le 6 juin /CNW Telbec/ - Selon les résultats diffusés aujourd'hui
par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) à la suite de la
nouvelle enquête sur les logements locatifs qu'elle réalise au printemps, le
taux d'inoccupation moyen des appartements locatifs dans les 35 principaux
centres urbains(1) du Canada atteignait 2,8 % en avril dernier.
    "Grâce à la forte croissance de l'emploi, aux importantes hausses du
revenu et aux niveaux élevés d'immigration, l'économie canadienne reste très
propice à une vive demande d'habitations pour propriétaire-occupant et de
logements locatifs", a indiqué Bob Dugan, économiste en chef au Centre
d'analyse de marché de la SCHL. "Dans l'ensemble, les plus bas taux
d'inoccupation ont été observés en Alberta (0,9 %) et en Colombie-Britannique
(1,1 %). L'expansion économique des provinces de l'Ouest attire des
travailleurs venant de l'Atlantique et du centre du pays. A leur arrivée, bon
nombre de ces personnes s'établissent dans un logement locatif, ce qui exerce
des pressions à la baisse sur les taux d'inoccupation dans les principaux
centres urbains de l'Alberta et de la Colombie-Britannique."
    Cette nouvelle enquête sur les logements locatifs menée au printemps(2)
fait partie de la gamme enrichie d'enquêtes et de rapports d'analyse que
produit la SCHL. Dorénavant, la SCHL diffusera des données sur le marché
locatif deux fois l'an, c'est-à-dire en décembre, comme par le passé, et en
juin. Grâce à la nouvelle enquête du printemps, les divers intervenants du
secteur de l'habitation auront accès à des données encore plus à jour sur les
tendances du marché.
    En octobre 2006, la proportion d'unités vacantes au Canada se situait à
2,6 %. Il faudrait cependant faire preuve de circonspection au moment de
comparer les taux d'inoccupation des mois d'octobre et d'avril, car les
différents facteurs saisonniers qui sont à l'oeuvre à l'automne et au
printemps peuvent influer sur la conjoncture du marché locatif(3).
    Les résultats de la nouvelle enquête effectuée au printemps révèlent
qu'en avril, les grands centres urbains ayant les taux d'inoccupation les plus
faibles étaient Calgary (0,5 %), Abbotsford (0,6 %), Kelowna (0,7 %) et
Victoria (0,8 %). En Colombie-Britannique, toutes les grandes villes
présentaient des pourcentages inférieurs à 1 %. Dans cette province,
l'accroissement de la population et les frais de possession encore assez
élevés sur le marché de l'habitation ont étayé la demande de logements
locatifs.
    Quant aux plus hauts taux d'inoccupation, ils ont été enregistrés à
Windsor (11,6 %), Moncton (6,1 %), Saint John (N.-B.) (5,7 %), Thunder Bay
(5,5 %) et Charlottetown (5,3 %).
    C'est à Toronto, Vancouver et Calgary que les appartements de deux
chambres se louent le plus cher en moyenne (soit respectivement 1 073, 1 051
et 1 037 $ par mois). Il s'agit des trois seuls grands centres urbains où les
loyers moyens dépassaient 1 000 $. Trois-Rivières (482 $) et Saguenay (491 $)
affichaient les loyers mensuels moyens les plus bas dans la catégorie des
appartements de deux chambres.
    "Fait intéressant, le loyer moyen le plus élevé a été observé non pas
dans l'un des principaux centres urbains du pays, mais dans une collectivité
située dans le Nord de l'Alberta, Wood Buffalo, où les logements de deux
chambres se louaient en moyenne 1 681 $ par mois", d'ajouter M. Dugan.
"L'essor économique découlant de l'exploitation des sables bitumineux a attiré
à Wood Buffalo de nombreux travailleurs canadiens, ce qui a fait augmenter la
demande de logements locatifs."
    Toujours selon les résultats de l'Enquête sur les logements locatifs
réalisée au printemps par la SCHL, le taux de disponibilité moyen des
appartements locatifs dans les 35 grands centres urbains du Canada
s'établissait à 5,4 % en avril 2007. On considère qu'un logement locatif est
disponible s'il est vacant (c'est-à-dire s'il n'est pas occupé et qu'il
pourrait l'être sur-le-champ) ou si le locataire actuel a envoyé ou reçu un
avis de déménagement officiel et qu'aucun futur locataire n'a signé de bail.
Les plus hauts taux de disponibilité ont été relevés à Windsor (15,0 %),
Saguenay (8,8 %) et Charlottetown (8,5 %), et les plus bas, à Kelowna (0,8 %),
Vancouver (1,6 %), Calgary (1,8 %) et Edmonton (1,8 % également).

    La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) est l'organisme
national responsable de l'habitation au Canada, et ce depuis plus de 60 ans.
Elle veille à ce que les Canadiens aient accès à un large éventail de
logements de qualité, à coût abordable, et elle favorise la création de
collectivités et de villes dynamiques et saines partout au pays.

    Ce communiqué est disponible intégralement dans Internet, au
www.cmhc-schl.gc.ca

    Pour consulter l'édition 2007 des rapports sur le marché locatif produits
par la SCHL, veuillez cliquer sur les liens suivants :

    
    - <a
	 href="https://www03.cmhc-schl.gc.ca/b2c/b2c/init.do?language=fr&shop=Z01FR&areaID=0000000059&productID=00000000590000000023">Rapport sur le marché locatif : Faits saillants pour le Canada</a> - Pour
      obtenir en un coup d'oeil des renseignements sur le marché locatif
de
      35 grands centres urbains du Canada.
    - <a
	 href="https://www03.cmhc-schl.gc.ca/b2c/b2c/init.do?language=fr&z_category=0/0000000059">Rapport sur le marché locatif : Faits saillants</a> pour l'une ou l'autre
      des provinces canadiennes - Présente un sommaire des statistiques sur
      le marché locatif des centres urbains comptant plus de 10 000
      habitants, et ce, pour chaque province ainsi que pour Yellowknife
      (Territoires du Nord-Ouest).
    - <a
	 href="https://www03.cmhc-schl.gc.ca/b2c/b2c/init.do?language=fr&shop=Z01FR&areaID=0000000124&productID=00000001240000000001">Statistiques sur le marché locatif</a> - Recueil de tableaux contenant des
      données statistiques sur le marché locatif aux échelles nationale,
      provinciale et locale.

    Nota : Un tableau présentant des données sur les taux d'inoccupation, les
    taux de disponibilité et les loyers est joint au présent communiqué.

                         (Also available in English)

    --------------------
    (1) Les principaux centres urbains correspondent aux régions
        métropolitaines de recensement (RMR) définies par Statistique Canada.
        Font exception la RMR d'Ottawa-Gatineau, qui est considérée comme
        deux centres distincts pour les besoins de l'Enquête sur les
        logements locatifs, et Charlottetown, qui est une agglomération de
        recensement.

    (2) La SCHL mène dorénavant l'Enquête sur les logements locatifs deux
        fois l'an, en avril et en octobre, afin de connaître les taux
        d'inoccupation, les taux de disponibilité et les loyers des logements
        d'initiative privée dans les centres urbains de plus de
        10 000 habitants au Canada. Des rapports sont publiés en juin et en
        décembre.

        L'enquête du printemps porte sur les immeubles comptant au moins
        trois appartements ou logements en rangée locatifs. Contrairement à
        l'enquête de l'automne :

        1. les données ne sont pas ventilées à l'échelle des zones
           géographiques dont sont constitués les centres urbains;
        2. l'enquête du printemps ne vise pas le marché locatif secondaire
           (appartements en copropriété, maisons individuelles, logements
           jumelés, duplex et appartements accessoires offerts en location).

    (3) Dans notre analyse, nous avons évité de comparer les résultats de
        l'enquête d'avril 2007 à ceux de l'enquête d'octobre 2006. Une des
        principales raisons qui ont motivé cette façon de procéder tient au
        fait que l'évolution des loyers, des taux d'inoccupation et des taux
        de disponibilité entre l'automne 2006 et le printemps 2007 peut ne
        pas être entièrement attribuable à des changements survenus dans la
        conjoncture du marché locatif; elle pourrait avoir été causée
        également par des facteurs saisonniers. Par exemple, si un plus grand
        nombre de personnes ont tendance à déménager au printemps plutôt qu'à
        l'automne, cela pourrait avoir des répercussions sur les taux
        d'inoccupation et de disponibilité, ainsi que sur les loyers. De
        plus, dans les centres comptant beaucoup d'étudiants universitaires,
        les taux d'inoccupation et de disponibilité pourraient être plus
        élevés au printemps, période où bien des étudiants retournent à la
        maison pour l'été.

        Dans la mesure où de telles variations saisonnières existent,
        comparer les résultats de l'enquête effectuée au printemps avec ceux
        de l'enquête réalisée à l'automne pourrait entraîner des conclusions
        erronées sur les tendances du marché locatif. Nous avons donc limité
        notre analyse aux résultats de l'Enquête sur les logements locatifs
        du printemps 2007 et à la comparaison de données entre les différents
        centres du pays. En 2008, quand nous aurons les résultats de notre
        deuxième enquête du printemps, notre analyse pourra être enrichie de
        comparaisons d'une année à l'autre.


    TAUX D'INOCCUPATION, TAUX DE DISPONIBILITE ET LOYERS MOYENS DES
    APPARTEMENTS NEUFS ET EXISTANTS DANS LES IMMEUBLES D'INITIATIVE PRIVEE
    COMPTANT AU MOINS TROIS LOGEMENTS, SELON LE CENTRE URBAIN
    ------------------------------------------------------------------------
                                                                 Loyer moyen
                                                                     des
                                                                logements de
                                        Taux         Taux de        deux
                                   d'inoccupation disponibilité   chambres
                                         (%)           (%)           ($)
                                      Avril 2007    Avril 2007    Avril 2007
    ------------------------------------------------------------------------
    Terre-Neuve-et-Labrador               4,2           4,8           560
    ------------------------------------------------------------------------
    St. John's                            4,6           5,3           602
    ------------------------------------------------------------------------
    Ile-du-Prince-Edouard                 5,7           8,4           640
    ------------------------------------------------------------------------
    Charlottetown (AR)                    5,3           8,5           653
    ------------------------------------------------------------------------
    Nouvelle-Ecosse                       3,8           4,7           757
    ------------------------------------------------------------------------
    Halifax                               3,6           4,6           793
    ------------------------------------------------------------------------
    Nouveau-Brunswick                     6,0           6,7           610
    ------------------------------------------------------------------------
    Moncton                               6,1           6,8           631
    Saint John                            5,7           6,7           568
    ------------------------------------------------------------------------
    Québec                                2,4           5,8           603
    ------------------------------------------------------------------------
    Gatineau                              2,8           4,2           654
    Montréal                              2,9           6,3           630
    Québec                                0,9           4,6           638
    Saguenay                              3,3           8,8           491
    Sherbrooke                            1,6           5,2           529
    Trois-Rivières                        1,0           3,6           482
    ------------------------------------------------------------------------
    Ontario                               3,9           6,4           921
    ------------------------------------------------------------------------
    Barrie                                3,5           6,0           929
    Brantford                             2,1           3,3           735
    Guelph                                3,2           6,1           838
    Grand Sudbury                         0,9           2,2           723
    Hamilton                              4,3           7,4           802
    Kingston                              4,1           7,8           839
    Kitchener                             4,0           7,0           839
    London                                3,7           7,1           795
    St. Catharines-Niagara                3,9           6,9           760
    Oshawa                                3,9           5,5           867
    Ottawa                                2,2           5,3           961
    Peterborough                          3,5           6,6           815
    Thunder Bay                           5,5           6,7           693
    Toronto                               4,0           6,4         1 073
    Windsor                              11,6          15,0           769
    ------------------------------------------------------------------------
    Manitoba                              1,4           2,2           715
    ------------------------------------------------------------------------
    Winnipeg                              1,2           2,0           733
    ------------------------------------------------------------------------
    Saskatchewan                          3,2           5,1           619
    ------------------------------------------------------------------------
    Regina                                2,7           4,1           636
    Saskatoon                             3,0           6,3           626
    ------------------------------------------------------------------------
    Alberta                               0,9           2,0           932
    ------------------------------------------------------------------------
    Calgary                               0,5           1,8         1 037
    Edmonton                              1,1           1,8           877
    ------------------------------------------------------------------------
    Colombie-Britannique                  1,1           2,2           894
    ------------------------------------------------------------------------
    Abbotsford                            0,6           3,0           700
    Kelowna                               0,7           0,8           817
    Vancouver                             0,9           1,6         1 051
    Victoria                              0,8           3,4           892
    ------------------------------------------------------------------------
    Toutes les RMR du Canada(1)           2,8           5,4           784
    Canada (10 000 habitants ou +)        2,8           5,3           761
    ------------------------------------------------------------------------
    (1) Moyenne pondérée des régions métropolitaines de recensement (RMR)
        visées par l'Enquête. Les données concernant l'agglomération de
        recensement (AR) de Charlottetown n'entrent pas dans le calcul de
        cette moyenne.
    




Renseignements :

Renseignements: Kristen Scheel, SCHL, (613) 748-4632,
kscheel@cmhc-schl.gc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.