En matière de droits de la personne, il faut surveiller le bilan des organismes responsables de la sécurité nationale, selon la Commission canadienne des droits de la personne

OTTAWA, le 28 nov. 2011 /CNW/ - Les organismes responsables de la sécurité nationale au Canada devraient rendre compte à la population de leur rendement en matière de respect des droits de la personne, a affirmé la Commission canadienne des droits de la personne dans un rapport spécial qui a été déposé au Parlement aujourd'hui.

Intitulé La responsabilisation en matière de droits de la personne dans les pratiques de sécurité nationale, le rapport recommande au Parlement d'adopter une loi qui obligerait les organismes responsables de la sécurité nationale à publier des données qui montreraient à quel point ils respectent les droits de la personne, puisqu'ils en ont l'obligation.

« Tous les organismes responsables de la sécurité nationale doivent se conformer à la Loi canadienne sur les droits de la personne; la plupart se sont clairement et précisément engagés à respecter les droits de la personne », a affirmé David Langtry, le président par intérim de la Commission.

« Bien que nous ne doutions pas de leur parole, il faut des preuves tangibles pour maintenir la confiance du public. Il faudrait recueillir et publier des données sur la surveillance et le suivi », a ajouté M. Langtry.

Le rapport spécial résume les recherches effectuées par la Commission depuis dix ans. Selon ces recherches, les organismes responsables de la sécurité nationale donnent des preuves de leur bonne volonté, seulement quelques-uns peuvent montrer qu'ils appliquent les politiques sur les droits de la personne.

« Une nouvelle loi renforcerait la confiance du public à l'égard des mesures prises pour assurer notre sécurité. Plus précisément, les membres des minorités visibles présentes au Canada devraient sentir qu'ils n'ont rien à craindre, non seulement sur le plan de la sécurité, mais aussi sur le plan du risque d'être discriminés en raison de leur race ou de leur origine ethnique », a déclaré M. Langtry.

La Commission canadienne des droits de la personne a collaboré avec les organisations responsables de la sécurité nationale pour mettre au point une boîte à outils permettant de faire le suivi du rendement en matière de droits de la personne et de prévenir la discrimination. L'Évaluation des impacts des mesures de sécurité sur les droits de la personne est publiée à titre d'accompagnement au rapport spécial. Les deux documents se trouvent sur le site web de la Commission à www.chrc-ccdp.gc.ca.


SOURCE Commission canadienne des droits de la personne

Renseignements :

Les médias doivent adresser leurs demandes d'entrevues à :
David Gollob, directeur des Communications | Commission canadienne des droits de la personne
613-943-9118


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.