En dépit des turbulences boursières de la semaine dernière, la Bourse de Toronto devrait atteindre le nouveau sommet de 14 250 d'ici la fin de l'exercice, grâce à la vigueur des facteurs économiques fondamentaux, selon Marchés mondiaux CIBC



    TORONTO, le 5 mars /CNW/ - Banque CIBC (CM aux bourses de Toronto et de
New York) - La vigueur des facteurs économiques fondamentaux à l'échelle
mondiale permettra à la Bourse de Toronto de se hisser au sommet de 14 250
d'ici la fin de l'année, indique la plus récente étude Canadian Portfolio
Strategy Outlook de Marchés mondiaux CIBC, et ce, en dépit des incertitudes
engendrées par un dégagement sur l'effervescent marché chinois.
    "La correction de l'indice composé de la Bourse de Shanghai n'est ni plus
ni moins qu'un ajustement local lié aux remous spéculatifs, comme en témoigne
la hausse précédente de 140 % des valeurs chinoises au cours de l'année
précédant le repli de 9 % subi en un jour", a expliqué Jeff Rubin, stratège en
chef et économiste en chef de Marchés mondiaux CIBC. "En effet, la production
industrielle mondiale semble se diriger vers une autre année de croissance
record. Voilà qui est optimiste pour un marché boursier comme celui de la
Bourse de Toronto, lequel est davantage tributaire de la croissance mondiale
que de la croissance intérieure."
    L'étude note que les nouvelles économiques provenant de Chine, à l'instar
d'autres pays tels le Japon, le Royaume-Uni, l'Italie et l'Allemagne, ont
décidément été meilleures que celles auxquelles s'attendaient les marchés
boursiers au début de l'année. La vigueur sous-jacente de la croissance
économique à l'étranger continue à soutenir les marchés des produits de base.
    Les prix du pétrole, après avoir atteint un creux de 20 mois plus tôt
cette année, ont remonté à plus de 60 $ US le baril. Un épuisement plus rapide
que prévu de champs conventionnels tels Cantarell, au Mexique, conjugué à une
croissance de la demande toujours robuste à l'extérieur de l'OCDE, devrait
pousser les prix du pétrole brut au-dessus de 70 $ US le baril d'ici l'été.
Marchés mondiaux CIBC s'attend à ce que les prix de l'or, du gaz naturel et de
l'uranium grimpent en 2007.
    Selon M. Rubin, l'effet de contagion à court terme du dégagement sur la
Bourse de Toronto offre aux investisseurs ayant une faible exposition à la
Bourse de Toronto une excellente occasion de renforcer leur position boursière
à des valeurs escomptées. "La contagion boursière mondiale liée au récent
dégagement sur le marché chinois crée une occasion d'achat attrayante pour les
investisseurs intéressés à étoffer leur portefeuille d'actions à la Bourse de
Toronto. Nonobstant la turbulence des marchés des derniers jours, nous croyons
que les fondamentaux solides à l'étranger permettent d'envisager un niveau de
14 250 à la Bourse de Toronto d'ici la fin de l'année."
    En conséquence, la stratégie de portefeuille recommandée par Marchés
mondiaux CIBC est fortement surpondérée en actions. Le portefeuille compte des
actions à 10 points de pourcentage au-dessus de l'indice de référence avec une
pondération obligataire réduite et une trésorerie zéro. Le portefeuille
continue à privilégier les valeurs cycliques, avec une surpondération à la
fois dans les matières et l'énergie, ce qui reflète la corrélation plus
étroite entre la Bourse de Toronto et la croissance mondiale qu'avec la
croissance canadienne. Elle recommande également une surpondération dans le
secteur des engrais, qui connaît une flambée à la suite des plans aux Etats-
Unis pour décupler la production d'éthanol afin de tenir compte des
préoccupations liées aux gaz à effet de serre et au réchauffement climatique.
    En ce qui touche aux taux d'intérêt, M. Rubin estime qu'un secteur
immobilier perturbé devrait finalement modérer le consommateur et inciter la
Réserve fédérale américaine à réduire les taux. "Bien qu'il n'existe à nos
yeux peu de raisons de craindre un ralentissement mondial, l'économie des
Etats-Unis, notamment le marché problématique de l'immobilier, nous incite
toutefois à demeurer vigilants", a ajouté M. Rubin.
    "La régression soutenue du prix des maisons est un rappel éloquent aux
marchés que nous sommes toujours bien loin d'avoir réglé la question de
l'ajustement du marché immobilier américain. Bien que les marchés du travail
tendus maintiendront la Réserve fédérale à l'écart au premier semestre, les
effets de contagion potentiels émanant de la dégringolade du marché immobilier
entraîneront des réductions de taux au second semestre."
    Ces réductions seront probablement imitées au Canada, où un regain au
chapitre des prix de l'énergie créerait autrement une vigueur inopportune pour
le dollar canadien et d'autres défis pour un secteur manufacturier déjà
assiégé dans la région du Centre.
    L'étude indique que les taux d'intérêt décroissants favorisent le secteur
financier, particulièrement les sociétés de placement immobilier. Ces sociétés
sont non seulement très sensibles à la baisse des rendements obligataires,
mais profitent également des marchés immobiliers commerciaux plus tendus et du
fait qu'ils ne sont pas touchés par les modifications fiscales récemment
annoncées visant le reste du secteur des fiducies de revenu. En conséquence,
Marchés mondiaux CIBC a ajouté un point de pourcentage à ce secteur ce mois-
ci.
    On peut consulter l'étude "Canadian Portfolio Strategy Outlook" de
Marchés mondiaux CIBC à l'adresse
http://research.cibcwm.com/economic_public/download/psmar07.pdf.
    Marchés mondiaux CIBC, division des services bancaires de gros et de
services aux entreprises de la Banque CIBC, offre une gamme complète de
produits de crédit intégré et de marchés des capitaux, de services bancaires
d'investissement et de services de banque d'affaires à des clients des marchés
financiers clés en Amérique du Nord et partout dans le monde. Nous proposons
également des solutions novatrices et des services consultatifs dans un vaste
éventail de secteurs et nous fournissons des études de premier ordre à notre
clientèle d'investisseurs constituée de sociétés, de gouvernements et
d'institutions.





Renseignements :

Renseignements: Jeff Rubin, économiste en chef et stratège en chef, 
directeur général, Marchés mondiaux CIBC, au (416) 594-7357, 
jeff.rubin@cibc.ca, ou avec Kevin Dove, Communications et affaires 
publiques CIBC, au (416) 980-8835, kevin.dove@cibc.ca.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.