En 2008 au Québec, 14 décès sur des chantiers de construction - Un mort lors de l'effondrement d'un bâtiment en construction à Bégin : la CSST identifie trois causes



    SAGUENAY, QC, le 5 mai /CNW Telbec/ - Une déficience dans la
planification de l'entreposage des matériaux chez Constructions Larry figure
parmi les causes ayant provoqué l'effondrement d'un garage résidentiel en
construction, le 16 juillet 2008, à Bégin, au Saguenay. On se souviendra que
l'écrasement de la bâtisse a fait trois blessés et que le jeune Maxime Hudon,
15 ans, y a perdu la vie. Rappelons qu'au Québec, en 2008, 14 travailleurs
sont décédés sur des chantiers de construction.
    Au terme de cette enquête, la CSST rappelle aux employeurs l'obligation
de s'assurer que l'organisation du travail, de même que les méthodes et
techniques pour l'accomplir, sont sécuritaires. Pour prévenir la répétition
d'un tel accident, la CSST s'associera aux partenaires du secteur de la
construction, notamment l'Association provinciale des constructeurs
d'habitations du Québec (APCHQ), pour sensibiliser les entrepreneurs du
secteur résidentiel aux bonnes pratiques à mettre en oeuvre pour prévenir
l'effondrement de poteaux temporaires lors de la construction.

    La concentration du poids des matériaux
    ---------------------------------------

    Six travailleurs de Constructions Larry, affectés à ce chantier, se
trouvent au niveau du toit. Cinq d'entre eux en érigent les fermes lorsqu'un
camion de livraison se présente. Le contremaître profite du camion-grue pour
faire livrer les matériaux sur le plancher de l'entretoit. Compte tenu de
l'encombrement, les matériaux sont déchargés au centre du plancher, au-dessus
de la poutre centrale et d'un des poteaux de soutien temporaires, l'endroit
jugé le plus solide après le pourtour du plancher. Sous le poids des
matériaux, le poteau temporaire cède, le plancher s'ouvre et le bâtiment
s'effondre. Les six travailleurs chutent. Tous sont conduits à l'hôpital où le
décès de Maxime Hudon est constaté.

    La CSST retient trois causes pour expliquer l'accident
    ------------------------------------------------------

    Le poids des matériaux concentrés en une seule pile excède la capacité du
poteau de soutien temporaire, ce qui provoque sa rupture. Ce faisant, par
transfert de charge, deux autres poteaux de soutien cèdent entraînant
l'effondrement quasi total du bâtiment. De plus, la planification de
l'entreposage des matériaux au chantier et la gestion de la santé et de la
sécurité en matière de structures temporaires sont déficientes.

    La CSST exige de la formation en gestion de la santé et de la sécurité du
    travail
    -------------------------------------------------------------------------

    La CSST a procédé à l'arrêt des travaux sur ce chantier de Constructions
Larry jusqu'à ce que ce dernier lui fournisse une procédure de travail écrite
ainsi que des plans de supports temporaires approuvés par un ingénieur.
    De plus, Constructions Larry devra s'inscrire dans une démarche de
formation de ses contremaîtres en matière de gestion de la santé et de la
sécurité du travail. Cette formation devra prévoir notamment les obligations
et les rôles respectifs du maître d'oeuvre, de l'employeur et du contremaître.
    La CSST considère que Constructions Larry a agi de manière à compromettre
la santé, la sécurité et l'intégrité physique des travailleurs. Un constat
d'infraction lui a été délivré en conséquence. L'amende varie de 5 000 $ à 20
000 $ pour une première offense et de 10 000 $ à 50 000 $ en cas de récidive.

    Sur les chantiers : Tout faire pour qu'il n'arrive rien !
    -------------------------------------------------------

    Au Québec, le secteur de la construction demeure l'un des plus touchés
par les accidents et les maladies du travail. Pourtant, ces lésions
professionnelles peuvent être évitées par une gestion permanente de la santé
et de la sécurité sur les chantiers. Pour ce faire, l'employeur, le maître
d'oeuvre et les travailleurs doivent faire équipe et participer à
l'identification et au contrôle des dangers. Bref, il faut Tout faire pour
qu'il n'arrive rien ! Le site Web de la CSST (www.csst.qc.ca/construction)
livre des informations supplémentaires sur le plan d'action construction mené
par la CSST.
    En résumé, les bonnes pratiques à mettre en place dans ces situations
consistent à planifier la construction de manière à installer directement le
soutènement permanent. Si ce n'est pas possible, il importe de :

    
    - planifier l'installation de poteaux temporaires en s'assurant qu'ils
      auront la résistance nécessaire compte tenu des diverses conditions de
      chargement au cours de la construction;
    - gérer les charges imposées aux poteaux temporaires en respectant leur
      résistance.

    La prévention, ça s'enseigne, ça s'apprend
    ------------------------------------------

    Chaque année, au Québec, près de 20 000 jeunes de 24 ans ou moins sont
victimes d'un accident du travail. Pourtant, la plupart de ces accidents
auraient pu être évités. Depuis 2001, la CSST met en oeuvre un plan
d'action jeunesse visant à réduire les accidents du travail et à développer
une culture de prévention chez les futurs travailleurs et employeurs. A cet
effet, ce printemps, la CSST procède à une vaste campagne publicitaire pour
rappeler aux employeurs l'importance d'informer, de former et de superviser
les jeunes et les nouveaux travailleurs, dès leur embauche. La prévention, ça
s'enseigne, ça s'apprend.
    Pour en savoir plus, visitez le site Web au www.jeunesautravail.com.

    Source :  Swann Thibault
              Direction régionale du Saguenay-Lac-Saint-Jean - CSST
              Tél. : 418 696-5200, poste 5223
    
    -%SU: SAN,LBR
    -%RE: 1,36




Renseignements :

Renseignements: Swann Thibault, Direction régionale du
Saguenay-Lac-Saint-Jean - CSST, (418) 696-5200, poste 5223

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.