En 2007, les chutes de hauteur ont occasionné 7 décès chez les travailleurs de la construction au Québec



    Chute mortelle d'un travailleur par l'ouverture d'une cage d'escalier :
    la CSST rappelle que des moyens efficaces permettent de prévenir les
    accidents lors de travaux en hauteur

    MONTREAL, le 7 juill. /CNW Telbec/ - Une cage d'escalier non protégée
contre les chutes et une gestion déficiente de la sécurité sont les causes de
la mort d'un travailleur de la construction de R2LM (91082347 Québec inc.),
lors d'une chute de 4,5 mètres.
    A la suite de l'enquête sur cet accident survenu le 21 novembre 2007, la
Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) rappelle que des
moyens efficaces permettent de prévenir les accidents lors de travaux en
hauteur, tels la mise en place d'un garde-corps ou le port d'un harnais de
sécurité. Au Québec, 7 travailleurs de la construction sont morts en 2007 à la
suite d'une chute.

    Chute de 4,5 mètres
    -------------------

    Le jour de l'accident, trois travailleurs effectuent des travaux de pose
de panneaux de gypse dans une unité de condominium à proximité d'une cage
d'escalier. L'ouverture de la cage d'escalier est alors recouverte de
plates-formes d'échafaudage et de feuilles de contreplaqué afin de créer un
plancher uniforme. Lorsque les travaux se terminent dans cette unité de
condominium, les plates-formes sont retirées et les feuilles de contreplaqué
sont transférées dans une autre unité de condominium laissant ainsi
l'ouverture de cette cage d'escalier non protégée contre les chutes. Plus
tard, M. Poirier se rend récupérer ses outils qui se trouvent tout près de
l'ouverture de la cage d'escalier. Il perd alors l'équilibre et tombe dans
l'ouverture, se heurtant la tête sur le plancher de l'étage inférieur. Le
décès du travailleur est constaté sur les lieux par le médecin d'Urgence
Santé.

    Mieux identifier les dangers
    ----------------------------

    L'enquête a permis à la CSST de retenir deux causes expliquant
l'accident. D'une part, l'ouverture de la cage d'escalier est directement
accessible lorsque le travailleur s'en approche pour y récupérer ses outils.
D'autre part, la planification et la supervision de la sécurité relative aux
ouvertures sont défaillantes et ont fait en sorte que le travailleur a été
exposé à un danger de chute.

    La CSST ordonne un arrêt des travaux le temps d'apporter divers
    correctifs
    ---------------------------------------------------------------

    Le jour de l'accident, la CSST a interdit tous travaux effectués au
troisième étage de l'immeuble. De plus, des mesures correctives et une méthode
de travail ont été exigées à l'employeur pour éliminer les dangers de chutes
des travailleurs. A la suite de la réalisation de ces correctifs, la CSST a
autorisé la reprise des travaux.

    La CSST considère que R2LM (91082347 Québec inc.) et le maître d'oeuvre,
Mario Di Palma, ont agi de façon à compromettre la sécurité des travailleurs.
En conséquence, un constat d'infraction a été délivré à chacun d'eux. Pour ce
type d'infraction, l'amende peut varier de 5 000 $ à 20 000 $ pour une
première offense ou de 10 000 $ à 50 000 $ en cas de récidive.

    Prévenir les chutes : une priorité pour la CSST
    -----------------------------------------------

    Depuis dix ans, la CSST met en oeuvre un Plan d'action construction qui
comporte une politique de tolérance zéro en ce qui concerne les dangers liés
aux chutes, aux échafaudages inadéquats, aux travaux d'excavation et de
tranchées mal sécurisés, aux travaux près des lignes électriques et à tous les
dangers industriels pour la santé (poussières d'amiante et silice). Dans le
cas qui nous concerne plus précisément, les inspecteurs portent une attention
particulière aux travaux effectués à une hauteur de plus de trois mètres en
l'absence de garde-corps, sans que les ouvertures soient recouvertes ou sans
que les travailleurs soient attachés. Des informations supplémentaires sur le
plan d'action construction peuvent être consultées sur le site web de la CSST
(www.csst.qc.ca/construction).
    -%SU: LAW,SAN,LAW
    -%RE: 40




Renseignements :

Renseignements: Patricia Darilus, Direction régionale de Montréal -
CSST, (514) 906-3176

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.