En 2007, au Québec, les machines industrielles ont causé 14 décès - Un travailleur de Carrière Sablière Dagenais meurt écrasé dans un convoyeur : la CSST constate une zone dangereuse non protégée



    GATINEAU, QC, le 7 août /CNW Telbec/ - Une zone dangereuse accessible,
située autour de l'extrémité du convoyeur, est à l'origine du décès de
M. James Conroy, un travailleur de Carrière Sablière Dagenais. Le 19 décembre
2007, il est mort écrasé après que ses vêtements ont été coincés et entraînés
par une pièce mobile du convoyeur.
    A la suite de son enquête sur cet accident, la Commission de la santé et
de la sécurité du travail (CSST) rappelle l'importance de munir les machines
de dispositifs de protection adéquats, visant à éliminer l'accès des
travailleurs à leurs zones dangereuses. Au Québec, en 2007, les machines
industrielles ont causé 14 décès.

    Le travailleur est écrasé sur un convoyeur
    ------------------------------------------

    Carrière Sablière Dagenais est une entreprise qui gère et exploite une
sablière, et effectue le concassage et le tamisage de matériaux utilisés pour
la construction de routes, et la production de béton bitumineux et de béton.
    Le jour de l'accident, l'opérateur, M. James Conroy, s'affaire au
démarrage des équipements de concassage et de tamisage. Alors qu'il se trouve
dans la zone dangereuse autour du tambour de queue en rotation du convoyeur
primaire, ses vêtements sont coincés et entraînés par une pièce mobile du
convoyeur. L'opérateur est mortellement écrasé sur le tambour.

    Identifier les dangers pour mieux les prévenir
    ----------------------------------------------

    L'enquête a permis à la CSST de retenir deux causes pour expliquer
l'accident. D'abord, le travailleur est dans la zone dangereuse située autour
du tambour de queue du convoyeur. De plus, la gestion de la santé et de la
sécurité des activités de concassage et de tamisage est déficiente, donnant
aux travailleurs l'accès à des machines dangereuses.

    La CSST exige l'installation de protecteur
    ------------------------------------------

    A la suite de cet accident, la CSST ordonne l'arrêt de l'exploitation du
plan de concassage et de tamisage et exige l'installation de protecteurs ou de
tous autres dispositifs de protection rendant les zones dangereuses
inaccessibles. Après l'application de ces correctifs, la CSST a autorisé la
reprise de l'utilisation d'un convoyeur et d'un tamis.
    La CSST considère que Carrière Sablière Dagenais a agi de façon à
compromettre la sécurité des travailleurs. En conséquence, un constat
d'infraction lui sera délivré. Pour cette infraction, l'amende peut varier de
5 000 $ à 20 000 $ pour une première offense ou de 10 000 $ à 50 000 $ en cas
de récidive.

    La sécurité des machines : une priorité pour la CSST
    ----------------------------------------------------

    Les machines industrielles sont la cause de 37 accidents par jour. Afin
de réduire ce nombre, la CSST applique son Plan d'action sécurité des machines
et une politique de "tolérance zéro" en ce qui concerne les dangers liés à
l'accès à des pièces en mouvement. Il s'agit donc, pour la CSST, d'une
priorité d'action en matière de prévention. Pour en savoir plus sur le Plan
d'action Sécurité des machines, visitez le site Web : www.csst.qc.ca.
    -%SU: LBR
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Christiane Bernard, Direction régionale de l'Outaouais -
CSST, (819) 778-8600, poste 8602

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.