Elections provinciales - L'UPA met la table pour les candidats



    LONGUEUIL, QC, le 19 mars /CNW Telbec/ - Que réservent les trois
principales formations politiques pour l'agriculture et la forêt? C'est pour
le savoir que l'Union des producteurs agricoles (UPA) convie les trois chefs,
MM. Boisclair, Dumont (aujourd'hui) et Charest (demain) à venir répondre aux
questions des membres de son conseil général, qui représentent les
44 000 agriculteurs et 129 000 propriétaires forestiers de toutes les régions
du Québec.
    "Cette campagne a trop peu servi de tribune aux questions agricoles et
forestières jusqu'ici, a mentionné le président de l'UPA, Laurent Pellerin. A
peine les trois chefs ont-ils effleuré la forêt et l'agriculture dans leur
débat télévisé, deux secteurs qui ont pourtant bien besoin de soutien et de
mesures énergiques. Leur passage chez nous est l'occasion de sonder les
candidats sur la valeur de leurs intentions quant aux attentes qui sont les
nôtres."
    "Les hommes et les femmes qui vivent de l'agriculture et de la forêt
réclament une reconnaissance sans équivoque du rôle de premier plan qu'elles
jouent toutes les deux dans la vitalité et l'avenir des régions, d'insister
Laurent Pellerin. Et cette reconnaissance, ils veulent la voir se traduire
dans des mesures concrètes qui contribueront à leur faire retrouver un revenu
décent et qui assureront le maintien et le développement de leurs activités."
    Les agriculteurs s'attendent ainsi du prochain gouvernement qu'il donne
suite rapidement à la demande de La Financière agricole du Québec, qui réclame
268 M$ supplémentaires à cause de circonstances exceptionnellement
défavorables qui n'ont pas permis aux programmes réguliers d'endiguer la
crise. Qu'on pense aux séquelles de l'ESB ou aux grandes cultures,
littéralement dévastées par l'effet des subventions américaines sur le cours
des prix, en chute libre depuis des années.
    Les éleveurs de porcs, quant à eux, sont impatients de voir l'Etat mettre
en place un nécessaire plan de relance pour leur production, durement éprouvée
elle aussi. Les propriétaires de lots boisés privés attendent toujours, en ce
qui les concerne, des mesures adaptées à leur secteur d'activité, eux qui
pourraient ainsi contribuer activement à aider le Québec forestier à se sortir
du marasme.
    On s'interroge également sur la stratégie que le prochain gouvernement
mettra de l'avant à l'égard de son homologue fédéral, lequel s'est
progressivement délesté de ses responsabilités en matière de sécurité du
revenu agricole. Les agriculteurs aimeraient voir le Québec se faire plus
vigoureux pour récupérer sa part, qui a fondu de moitié au fil des ans, en
plus d'être livrée à travers des programmes de moins en moins adaptés aux
réalités agricoles d'ici.
    Les candidats devront également répondre de leur plate-forme en matière
d'appui à la gestion de l'offre, de développement durable, de soutien à la
relève agricole, d'énergie, etc. "Puisque nos politiciens font campagne, nous
voulons que l'agriculture et la forêt fassent aussi campagne avec eux, car,
faut-il le répéter, ces deux secteurs jouent un rôle primordial dans
l'occupation du territoire et le développement économique et durable de nos
régions", de conclure le président de l'UPA.




Renseignements :

Renseignements: Patrice Juneau, Conseiller aux affaires publiques, Union
des producteurs agricoles, (450) 679-0540, poste 8591, Cellulaire: (514)
702-8591; Source: Eliane Hamel, Directrice des communications, Union des
producteurs agricoles, (450) 679-0540, poste 8235


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.