Elections fédérales: La CSN recommande un vote utile et stratégique



    MONTREAL, le 17 sept. /CNW Telbec/ - Le comité exécutif de la CSN
recommande aux 250 délégué-es réunis à l'occasion d'une réunion de son conseil
confédéral d'adopter une résolution visant un vote utile et stratégique lors
du scrutin fédéral du 14 octobre prochain.
    "Cette élection est certainement la plus risquée et la plus dangereuse
pour les travailleuses et les travailleurs que nous représentons et pour la
population en général", a déclaré la présidente, Claudette Carbonneau.
    Pour la leader syndicale, le Parti conservateur représente la formation
politique la plus à droite depuis des décennies. "Laisser-faire économique
dans les secteurs manufacturier et forestier, coupes dans les OSBL oeuvrant
dans le développement économique, aide minimale accordée aux chômeurs et aux
travailleurs âgés, pillage de la caisse d'assurance emploi et refus d'adopter
des mesures anti-briseur de grève, mise à mort du Protocole de Kyoto et
développement débridé de l'exploitation des sables bitumineux dans l'Ouest
canadien, détermination à réduire l'Etat à des fonctions primaires, obsession
pour les affaires militaires et la sécurité, désintéressement pour les
programmes sociaux et la culture, opacité et conservatisme moral : ce beau
programme, Stephen Harper se l'est payé à partir d'un gouvernement
minoritaire. Imaginons l'avenir que nous réserverait un gouvernement
conservateur majoritaire !"
    Pour la CSN, un gouvernement majoritaire conservateur représente une
menace. C'est ainsi que le comité exécutif de la CSN recommande, comté par
comté, de voter pour le candidat le plus en mesure d'empêcher l'élection d'un
candidat conservateur. La CSN n'est pas dupe de l'offensive des conservateurs
qui font campagne au Québec sur la pertinence du Bloc pour tenter de régner
sans partage. Dans deux tiers des comtés québécois, les luttes se font à deux,
entre candidats bloquistes et conservateurs. "En démocratie, le vrai baromètre
de la pertinence d'un parti, c'est l'appui populaire qu'il suscite", rappelle
la présidente de la CSN.
    Rappelons que les statuts et règlements stipulent que la CSN est une
centrale syndicale indépendante de tous les partis politiques, mais ils
prévoient également qu'elle peut exercer une action de portée politique
notamment pour combattre tout gouvernement, administration publique,
programme, projet de loi et situation qui nuisent aux intérêts fondamentaux
des Québécoises et des Québécois.

    Le privé à nos portes

    Pour une deuxième année consécutive, la CSN entend faire de sa lutte
contre la privatisation du système de santé, une priorité. Le passage de
Philippe Couillard vers le privé avec l'absolution complète du gouvernement,
l'annonce d'un PPP nouveau genre pour la construction d'un CHSLD en Montérégie
dans lequel tout ira au privé y compris les soins, les tractations du CHUM
avec des cliniques privées pour leur sous-contracter une partie des services,
notamment l'ophtalmologie ; tout cela doit nous inquiéter au plus haut point",
a indiqué Claudette Carbonneau.
    "Après avoir tout mis en place pour ouvrir un marché privé de la santé au
Québec, il est évident que l'ancien ministre Philippe Couillard ne pourra
s'abstenir de partager sa profonde connaissance d'un système qu'il a lui-même
réformé. Il est inconcevable que le gouvernement ne réagisse pas plus
fortement." La présidente de la CSN demande au nouveau ministre de la Santé et
au gouvernement d'indiquer leurs véritables intentions. Veulent-ils poursuivre
dans la même veine ?
    Pour la CSN, le gouvernement Charest doit faire la démonstration que son
attachement au système de santé public n'est pas qu'une façade pour gagner des
élections, mais qu'il est bien réel et doit se transformer en politiques
publiques de protection, de consolidation et de développement du réseau
public.

    Revoir le régime de négociation du secteur public

    En plus de la poursuite de la campagne sur la santé, la CSN se fixe
d'autres priorités. La révision du régime de négociation dans le secteur
public est de ce nombre.
    Depuis le milieu des années 1980, les salarié-es du secteur public
québécois sont sous le coup d'un chapitre d'exception du Code du travail qui
met passablement à mal leur droit de négocier. Non-négociabilité des salaires,
approche rigide et abusive en matière de services essentiels, négation du
droit de grève et aucun mécanisme pour résoudre les impasses sont au nombre
des multiples reproches que le mouvement syndical québécois a toujours adressé
à la loi 37.
    "Nous avons répondu positivement à l'appel de Mme Jérôme-Forget,
présidente du Conseil du trésor. Voilà pourquoi nous mettrons tous les efforts
requis pour réussir cet objectif à l'intérieur d'un calendrier qui, à notre
demande, n'entache pas la reprise des négociations pour nous sortir des
décrets qui nous ont été imposés jusqu'en mars 2010. On ne souhaitera pas
prêter flanc à une prolongation des décrets. Cette échéance fixée à décembre
2008 est serrée, mais demeure tout à fait réaliste si la bonne volonté est au
rendez-vous", de poursuivre la présidente de la CSN.
    La mise en route des résolutions du 62e Congrès de la CSN concernant la
lutte à la discrimination en fonction des statuts d'emploi, la définition d'un
cadre pour les agences de placement et la mise en oeuvre de mesures de
conciliation famille-travail dans les milieux de travail seront également des
chantiers prioritaires en 2008-2009.

    La CSN compte actuellement 9 conflits de travail qui touchent 1284
membres : 5 lock-out et 4 grèves. Elle représente au total plus de 300 000
travailleuses et travailleurs provenant des secteurs privé et public.




Renseignements :

Renseignements: Michelle Filteau, directrice du Service des
communications de la CSN, cellulaire: (514) 894-1326


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.