Elections 2008 - Quelle responsabilité sociale ?



    MONTREAL, le 8 oct. /CNW Telbec/ - Alors que la campagne électorale
fédérale va bon train en vue des élections du 14 octobre prochain, la
Coalition québécoise contre les ateliers de misère (CQCAM) déplore le peu de
préoccupation du respect des droits internationaux du travail dans toute la
chaîne d'approvisionnement des entreprises, institutions et organisations
canadiennes. Dans les programmes des partis politiques, si les pratiques
écologiques et la responsabilisation environnementale des entreprises et de
l'Etat sont amplement discutées, très peu de promesses sont faites quant à
leur responsabilisation sociale.
    Les conservateurs sont les premiers à blâmer car leur politique étrangère
et commerciale vise la négociation d'ententes bilatérales avec plusieurs pays
sans que des études d'impact n'aient été effectuées, notamment pour évaluer
les conséquences sur le niveau d'emploi et les conditions de travail tant au
Canada qu'à l'étranger.
    Le Bloc québécois et le Nouveau parti démocratique (NPD) sont les deux
seuls partis à faire des propositions relatives à la responsabilité sociale.
Pour le Bloc, le Canada doit adhérer aux grandes conventions de l'Organisation
internationale du travail (OIT) qui ne sont pas encore ratifiées, position qui
doit être chaudement saluée. De plus, dans le cadre des accords bilatéraux de
libre-échange, le parti préconise le développement de clauses plus
contraignantes touchant les droits du travail, les droits de la personne et le
respect de l'environnement. Pour la Coalition québécoise contre les ateliers
de misère (CQCAM), le développement de clauses contraignantes est une solution
intéressante qui permettrait de mettre fin au développement des ateliers de
misère, particulièrement dans les pays du Sud.
    Le NPD valorise également une politique commerciale fondée sur les droits
ci-haut mentionnés. Ce parti entend faire incorporer le respect des normes
internationales du travail dans les règles de concurrence loyale de
l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Bien que les cibles premières
doivent être les Etats et non les institutions extra-étatiques
antidémocratiques, nous applaudissons cette proposition du NPD. Finalement, la
création d'un poste de commissaire à l'emploi qui enquêterait sur les
fermetures d'entreprises nous apparaît digne d'intérêt. En effet, cela
pourrait contribuer à freiner la délocalisation des emplois qui se fait tant
sur le dos de travailleurs et travailleuses exploité-e-s du Sud que sur celui
des travailleurs et travailleuses du Nord qui se retrouvent sans emploi.
    La CQCAM invite tous les électeurs du Québec à questionner les candidats
de leur comté afin de connaître leurs propositions en matière de
responsabilité sociale.
    La CQCAM est une coalition de plus de 35 organisations syndicales,
d'organisations non gouvernementales (ONG) et de groupes étudiants qui
militent pour le respect des droits internationaux du travail dans toute la
chaîne d'approvisionnement des organisations. A l'occasion de sa campagne
nationale pour l'adoption de politiques d'approvisionnement responsable (PAR),
la CQCAM demande aux entreprises, institutions et organisations québécoises de
respecter les droits internationaux du travail dans leurs propres
établissements, mais aussi d'en exiger tout autant de leurs fournisseurs et
sous-traitants, au Canada et à l'étranger. Notons que la coalition mène
également une campagne politique afin que le gouvernement du Québec développe
une législation contraignante en ce sens par le biais de sa Loi sur le
développement durable. En somme, la CQCAM croit que les démarches volontaires
ne génèrent pas de résultats probants. Elle appuie donc fortement le
développement de législations contraignantes.

    La CQCAM est une table de concertation du Centre international de
solidarité ouvrière (CISO). La mission du CISO est de développer la solidarité
internationale en renforçant les liens entre les travailleuses et travailleurs
d'ici et du Sud en lutte pour le respect de leurs droits, pour de meilleures
conditions de travail et pour l'instauration d'une société plus juste et
démocratique.




Renseignements :

Renseignements: Marie-Noelle Roy CQCAM, (514) 383-2266, poste 224,
ateliers@ciso.qc.ca

Profil de l'entreprise

Centre international de solidarité ouvrière (CISO)

Renseignements sur cet organisme

ELECTIONS FEDERALES 2008

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.