Elections 2007: les retraités de l'Etat demandent une correction comparable à celle de l'équité salariale



    QUEBEC, le 18 mars /CNW Telbec/ - L'Association québécoise des
retraité (e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) dévoile aujourd'hui les
données préliminaires d'une évaluation actuarielle réalisée afin de chiffrer
la correction immédiate de l'iniquité actuelle des régimes de retraite
réclamée par les principales associations de retraités de l'Etat. En résumé,
cette correction impliquerait des engagements comparables aux fonds affectés
au règlement de l'équité salariale ainsi des hausses mineures des taux de
cotisation des employés de l'Etat. "Le règlement de l'équité salariale, qui
prévoit le versement de près de 2 milliards à 360 000 personnes qui y ont
légitimement droit, est une réalisation majeure de ce gouvernement. Nous
estimons que l'équité devrait également s'appliquer aux retraités. Lorsqu'ils
prendront connaissance de ces nouvelles données, les principaux partis
politiques du Québec ne pourront plus justifier leur silence à propos de
l'injustice que nos retraités vivent depuis 25 ans cette année" a déclaré
M. Roger Bellavance, président de l'AQRP.
    Le 5 mars dernier, les principales associations de retraités de l'Etat
ont notamment demandé que les personnes ayant accompli des années de service
entre 1982 et 1999 obtiennent, pour ces années de service, le même niveau
d'indexation que pour les années de services accomplies depuis 2000. En effet,
en raison des dispositions actuelles des régimes de retraite, les personnes
ayant accompli des années de service entre 1982 et 1999 sont victimes d'une
indexation de leur rente inférieure à celle des personnes ayant accompli des
années de service depuis 2000. Or, en principe, tous les employés de l'Etat
sont soumis aux mêmes échelles de traitement et aux mêmes taux de cotisation à
leurs régimes de retraite. "Ils devraient donc pouvoir bénéficier du même
niveau d'indexation, peu importe le moment de leur retraite, afin que cesse
leur appauvrissement", a ajouté le président de l'AQRP.
    L'AQRP a donc demandé à la firme Optimum Actuaires & Conseillers inc.,
membre du groupe financier Groupe Optimum, d'estimer le coût de la
modification réclamée par les retraités de l'Etat. Selon les données
préliminaires obtenues, le coût de la modification assumé par l'employeur
s'évaluerait à 2,2 milliards. Par ailleurs, en prenant en considération les
gains sur le rendement de la caisse des participants, le coût de la
modification assumé par les participants se traduirait par une augmentation de
0,4% du taux de cotisation pour les participants actifs du Régime de retraite
des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP) et par une
augmentation de 0,9% du taux de cotisation pour les participants actifs du
Régime de retraite du personnel d'encadrement (RRPE). Plus de la moitié des
coûts de la modification bénéficierait aux futurs retraités, alors que moins
de la moitié des coûts de la modification bénéficierait aux retraités actuels.
    L'AQRP estime que ces attentes sont raisonnables. Tout d'abord, la santé
financière des principaux régimes des secteurs public et parapublic est
excellente. En effet, les rendements des fonds du RREGOP et du RRPE se sont
traduits par une augmentation de plus de 60% de la valeur marchande des actifs
des cotisants depuis 2002, estimée à plus de 51 milliards en 2006. Dès 2005,
leur valeur dépassait déjà de plus de 10 milliards $ la valeur des obligations
à leur charge.
    De plus, dans le cadre des dernières négociations du secteur public,
plusieurs groupes syndicaux ont envisagé une légère hausse des taux de
cotisation, afin de permettre un règlement équitable de la problématique de
l'appauvrissement des personnes retraitées.
    Enfin, selon les document budgétaires présentés le 20 février dernier, le
poids des retraités de l'Etat sur les finances publiques du Québec est en
baisse. En effet, le passif net au titre des régimes de retraite a reculé de
près de 1,7 milliard $ par rapport à l'an dernier, passant de 34,2 milliards
en 2006-2007 à 32,6 milliards en 2007-2008.
    "Tous les partis politiques québécois ont appuyé le règlement de l'équité
salariale sur la base de leurs valeurs et de leurs principes. L'équité pour
les retraités de l'Etat pourrait aussi être réalisée, à un coût raisonnable,
avec l'accord des travailleurs et de façon bien étalée dans le temps. Ce
pourrait enfin être un moyen d'améliorer la situation des trop nombreuses
femmes retraitées de l'Etat qui vivent avec peu de moyens, qui ne sont pas
visées par le règlement de l'équité salariale ou qui attendent toujours
l'ensemble des ajustements reliés à ce règlement", a conclu le président de
l'AQRP.
    Rappelons que, dans le cadre de la campagne électorale, des associations
de retraités de l'Etat regroupant près 100 000 membres ont formulé les
demandes suivantes :
    
    - la correction immédiate de l'iniquité actuelle des régimes de retraite
      des secteurs public et parapublic, afin que les personnes ayant
      accompli des années de service entre 1982 et 1999 obtiennent, pour ces
      années de service, le même niveau d'indexation que pour les années de
      services accomplies depuis 2000 ;

    - la mise en place d'une table de travail permanente avec les principales
      associations de personnes retraitées des secteurs public et parapublic,
      notamment afin de discuter de solutions à long terme à apporter à leur
      appauvrissement continu depuis 1982 ;

    - le maintien des taux de cotisation au moins à leur niveau actuel pour
      3 ans.
    

    Fondée en 1968, l'AQRP est la principale association indépendante
représentant l'ensemble des retraités des secteurs public et parapublic au
Québec. Elle accueille plus de 21 000 membres provenant des gouvernements du
Québec et du Canada, des sociétés d'Etat et des municipalités du Québec, ainsi
que des réseaux québécois de la Santé et de l'Education. Sa mission est de
promouvoir et défendre les droits et intérêts économiques, financiers,
culturels, intellectuels et sociaux de ses membres.




Renseignements :

Renseignements: Mathieu Santerre, (418) 928-2608,
communication@aqrp.qc.ca; Source: AQRP


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.