EHDAA : un plan d'action qui est loin de répondre à l'ensemble des besoins



    MONTREAL, le 12 juin /CNW Telbec/ - Le plan d'action pour soutenir les
élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage (EHDAA)
dévoilé hier par la ministre Michelle Courchesne rate les cibles visées à
plusieurs égards selon l'Alliance des professeures et des professeurs de
Montréal (APPM). Ce plan ne propose pas suffisamment de mesures concrètes de
soutien et ne lance pas un message assez tranché contre l'intégration tous
azimuts. Selon nous, ce plan fait plutôt la promotion, malgré ce qu'en dit la
ministre, de l'intégration en classe ordinaire des EHDAA.
    En proposant une réduction du nombre d'élèves par classe en milieu
défavorisé du deuxième cycle du primaire à la première année du secondaire, la
ministre reconnaît le travail particulier effectué par les professeurs. "La
réalité toutefois, c'est qu'il y a des élèves en difficulté dans toutes les
écoles et non pas seulement en milieu défavorisé", souligne Nathalie Morel,
présidente de l'APPM, "voilà pourquoi nous renouvelons notre demande pour
appliquer des baisses de ratio partout, pour éviter que des élèves soient
laissés de côté."
    Bien que nécessaires, ces baisses de ratio ne doivent pas être confondues
avec les services aux élèves et le soutien aux enseignants. A cet égard, le
plan est très décevant. Si la ministre souhaite réellement soutenir les
enseignants, elle devra ajuster son plan pour répondre à leurs vrais besoins.
Encore un autre plan d'action gouvernemental qui met l'emphase sur les besoins
de perfectionnement des enseignants comme si les problèmes vécus dans les
écoles relevaient d'un manque de formation. "Les profs ont besoin de répit et
de temps de libération pour participer à l'élaboration des plans
d'intervention adaptés, pas de temps pour se perfectionner. Et les élèves ont
besoin de services, pas de profs en formation!", affirme madame Morel.
    L'APPM a été extrêmement étonné de l'absence de l'intervention précoce
dans le plan proposé. "Nous ne retrouvons aucune mention d'une de nos demandes
soit l'instauration des maternelles 4 ans dans toutes les écoles primaires de
la CSDM. Si nous voulons vraiment assurer la réussite des élèves, il faut
absolument intervenir dès la petite enfance. Là-dessus, la ministre nous
laisse en plan", conclut la présidente de l'APPM.
    L'APPM espère que la ministre Courchesne écoutera les enseignantes et les
enseignants et intégrera leurs préoccupations dans les phases subséquentes de
son plan d'action.

    L'Alliance des professeures et professeurs de Montréal représente les
quelque 7800 enseignantes et enseignants des établissements de la Commission
scolaire de Montréal ainsi que le personnel des écoles Peter Hall et du Centre
académique Fournier.




Renseignements :

Renseignements: Yves Bellavance, attaché de presse, (514) 383-4880,
poste 241, (514) 214-7031 (cellulaire); Source: Alliance des professeures et
professeurs de Montréal


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.