EDC enregistre pour une troisième année consécutive un volume d'activités inégalé en plus de faciliter un niveau record d'échanges commerciaux sur les marchés émergents



    OTTAWA, le 12 mars /CNW Telbec/ - Exportation et développement Canada
(EDC) a annoncé aujourd'hui que son volume d'activités dans le secteur du
financement et de l'assurance a atteint en 2006 un niveau record de
66,1 milliards de dollars, une augmentation de 15 % par rapport à 2005. EDC a
également appuyé des échanges commerciaux d'un montant record de 15,2
milliards de dollars sur les marchés émergents et des investissements directs
canadiens à l'étranger d'une valeur de 6 milliards de dollars, soit des
augmentations respectives de 14 % et de 50 % par rapport à 2005.
    "L'année 2006 a été éprouvante pour les exportateurs canadiens qui ont dû
composer avec l'appréciation du huard et l'augmentation des coûts de
l'énergie, tout en cherchant des occasions de croissance et d'investissement
sur des marchés émergents plus risqués", a déclaré le président et chef de la
direction, M. Eric Siegel. "Nous avons constaté en 2006 une augmentation
appréciable du nombre d'entreprises appliquant une stratégie axée davantage
sur la mondialisation, d'où une augmentation de leurs besoins d'assurance et
de financement, ce qui a permis à EDC d'enregistrer des résultats records. La
solidité de notre bilan nous permet d'assumer des risques plus importants en
leur nom, au moment et à l'endroit où elles en ont le plus besoin."
    Le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et le Mexique demeurent des
marchés prioritaires pour les entreprises canadiennes compte tenu de leur taux
de croissance, de leur importance au sein des chaînes d'approvisionnement
mondiales et de la pertinence de l'expertise canadienne dans ces marchés. Le
volume d'activités d'EDC sur ces marchés a totalisé plus de 6,8 milliards de
dollars en 2006, une hausse de 26 % par rapport aux 5,4 milliards de 2005. Une
croissance notable a été réalisée au Mexique où le volume a atteint
2,6 milliards de dollars (1,6 milliard en 2005), en Inde (730 millions de
dollars plutôt que 375 millions en 2005) et en Russie (750 millions de dollars
plutôt que 502 millions en 2005).
    "Les représentations nouvellement établies par EDC en Chine et en Russie
nous ont permis d'approfondir des relations plus étroites avec les acheteurs
et emprunteurs locaux, les principaux clients des exportateurs et des
investisseurs canadiens", a poursuivi M. Siegel. "Nous avons établi notre
première représentation à l'étranger il y a dix ans. Aujourd'hui, nous
assurons une présence permanente dans dix marchés émergents en forte
croissance et nous travaillons en étroite collaboration avec le Service des
délégués commerciaux du gouvernement du Canada afin d'aider les entreprises
canadiennes à établir les contacts dont elles ont besoin pour accroître leur
volume d'affaires à l'étranger."
    EDC joue un rôle clé dans la stratégie commerciale mondiale du
gouvernement du Canada. En 2006, la Société a soutenu près de 13 % des
exportations totales de biens, de services et d'investissements canadiens et
cette participation atteint même 30 % des échanges commerciaux du Canada sur
les marchés émergents.
    Nous estimons que les transactions appuyées par EDC ont généré
44,6 milliards de dollars, soit 3,9 % du PIB canadien. Ces exportations et
investissements ont également permis le maintien de plus de 546 000 emplois,
soit environ 3,3 % de l'ensemble des emplois au pays. Plus de 85 % des clients
d'EDC sont des petites et moyennes entreprises.
    En 2006, EDC a enregistré un bénéfice net de 1,22 milliard de dollars
comparativement à 1,29 milliard de dollars en 2005. Les principaux éléments
ayant eu un impact sur le bénéfice net sont une réduction des provisions et
une augmentation du revenu net de financement et de placement. En 2006, il y a
eu une réduction des provisions de 376 millions de dollars grâce notamment à
l'amélioration des conditions de crédit et aux restructurations dans le
secteur du transport aérien. L'augmentation du revenu net de financement et de
placement découle principalement des revenus accrus tirés des mesures
d'allègement de la dette et de la diminution du nombre de prêts douteux.
    En 2006, le bénéfice d'exploitation d'EDC a augmenté de 7,1 % à
880 millions de dollars, grâce aux 261 millions de dollars reçus à titre
d'allègement de la dette, comparativement aux 64 millions de dollars pour la
période correspondante en 2005. Les revenus reçus à titre d'allègement de la
dette correspondent aux sommes touchées par EDC lorsque le gouvernement du
Canada efface la dette souveraine de pays en développement très endettés
souscrite au cours d'années antérieures. EDC touche alors un remboursement
d'un montant égal à l'allègement de la dette accordée par le gouvernement du
Canada.
    Les activités commerciales d'EDC ont été importantes dans la plupart des
régions du Canada. L'Ouest a dominé, avec 35,3 % du volume total d'activités,
et a été suivi dans l'ordre par l'Ontario (32,9 %), le Québec (27,4 %) et les
provinces de l'Atlantique (2,1 %).
    "En 2007, le travail d'EDC ne consistera pas simplement à répondre aux
besoins courants des exportateurs et des investisseurs canadiens, mais à
prévoir ce que seront dans l'avenir les besoins indispensables à leur succès",
a poursuivi M. Siegel. "La solidité de notre position financière nous
permettra de continuer à faire preuve de plus de souplesse, particulièrement
sur les marchés émergents où les risques sont plus élevés."
    

    Voici d'autres points saillants des résultats enregistrés en 2006 :

    - L'actif d'EDC s'est accru de 16 % pour atteindre 22,8 milliards de
      dollars depuis le 31 décembre 2005.

    - Au 31 décembre 2006, la provision totale pour pertes sur prêts et les
      indemnités sur assurance était de 2,4 milliards de dollars.

    - Le total du capital versé, des bénéfices non répartis et des provisions
      s'élevait à 8,4 milliards de dollars au 31 décembre 2006.

    - Les prêts douteux exprimés en pourcentage de prêts bruts ont diminué,
      passant de 18,4 % à la fin de 2005 à 8,2 % au 31 décembre 2006,
      reflétant ainsi le reclassement de prêts douteux en prêts productifs,
      surtout dans le secteur de l'aéronautique.

    - EDC a recouvré 27 avions du défunt transporteur aérien Independence
      Air, 15 de Northwest Airlines, quatre de Delta Air Lines et un de
      Comair. Les 15 avions de Northwest Airlines ont été ensuite retournés à
      cette entreprise à la suite d'un accord de restructuration conclu avec
      EDC. Nous avons remis en service 28 avions en les confiant à de
      nouveaux transportateurs et des ententes de principe ont été conclues
      pour les quatre autres.

    - Les indemnités sur assurance versées se sont élevées à 1 290, une
      diminution de 2,1 % par rapport à 2005. La valeur monétaire de ces
      indemnités était de 61 millions de dollars comparativement à
      44 millions de dollars en 2005.

    - Les coûts engendrés en 2006 au titre des frais de déplacement et de
      promotion par les 12 membres du Conseil d'administration ainsi que les
      frais de réunion et des comités ont totalisé 125 711 $, comparativement
      à 158 320 $ en 2005. En ce qui concerne le président et le président
      par intérim de la société, les frais de déplacement, de promotion et de
      conférence se sont élevés à 66 238 $, comparativement à 60 160 $ en
      2005.

    - Au 31 décembre 2006, EDC comptait 1 056 employés, une augmentation par
      rapport à 1 017 employés à la même date en 2005.

    - Les frais d'administration ont augmenté de 11,5 % à 203 millions de
      dollars par rapport à 182 millions de dollars en 2005, la hausse étant
      surtout attribuable à l'augmentation des frais des régimes de retraite
      et à l'augmentation de l'effectif nécessaire pour appuyer les activités
      de développement des affaires et de service à la clientèle.
    

    EDC, organisme de crédit à l'exportation du Canada, offre des solutions
commerciales novatrices pour aider les exportateurs et les investisseurs
canadiens à réussir sur les marchés mondiaux. Chaque année, quelque 7 000
entreprises canadiennes et leurs clients étrangers tirent profit de ses
connaissances et de ses partenariats pour faire des affaires sur environ 200
marchés. Société financièrement autonome, EDC est un chef de file reconnu dans
l'établissement de rapports financiers, dans l'analyse économique et dans la
gestion des ressources humaines et elle a été désignée l'un des 100 meilleurs
employeurs au Canada pour une sixième année consécutive.




Renseignements :

Renseignements: Contact: Philippe Taylor, Affaires publiques,
Exportation et développement Canada, (613) 598-2904, ptaylor@edc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.