Ecoles publiques - La CSQ contre-attaque



    QUEBEC, le 24 oct. /CNW Telbec/ - "Exode grandissant vers l'école privée,
multiplication des programmes sélectifs dans les écoles publiques,
sous-financement du réseau public, voilà autant de difficultés qui causent du
tort à l'école publique et qui la font mal paraître. Pourtant, depuis
plusieurs années, l'éducation publique a connu des progrès significatifs, que
l'on pense à la maternelle cinq ans, aux projets éducatifs stimulants et à la
formation professionnelle et technique. Il est urgent d'intervenir pour
renverser la vapeur, contrer les inégalités et proposer des stratégies et des
moyens pour assurer une éducation de qualité, juste et égalitaire et donner à
l'éducation publique les moyens de faire valoir ce qu'elle a de mieux à
offrir", d'affirmer le président de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ).
    Près de 70 participantes et participants provenant de toutes les régions
sont réunis à Québec à l'occasion du Réseau d'action professionnelle de la
CSQ. Ils doivent poser les derniers jalons d'une vaste consultation qui se
déroulera partout à travers le Québec dès le début de la prochaine année et
dont les modalités seront dévoilées lors de son lancement. Cette vaste
consultation s'inscrit dans la campagne pour une éducation publique juste et
égalitaire, dont le thème Une éducation de qualité, un devoir de société
2006-2009 est en cours. Durant la première année, les neuf fédérations de
l'éducation représentant plus de 100 000 catégories de personnel enseignant,
de soutien et professionnel ont été rencontrées. Cela aura permis de cerner
les principaux constats et de cibler les interventions à venir.

    Des chiffres qui parlent d'eux-mêmes

    Dans le milieu de l'éducation comme dans la population en général,
beaucoup de gens sont préoccupés par la mission publique de l'éducation.
L'école comme lieu de la construction du vivre ensemble et comme lieu de
laicité semble constituer encore et toujours une valeur forte. La CSQ est
toutefois extrêmement inquiète de l'exode grandissant vers l'école privée au
détriment de l'école publique. Les écoles privées du Québec sont financées à
près de 400 millions de dollars de fonds publics équivalant à 42 % du
financement total de l'école privée. En comparaison avec l'Ontario, le
financement public de l'école privée est de 1 %. De plus, au Québec, un élève
sur cinq du secondaire fréquente le privé et plus d'un sur quatre dans les
grands centres urbains.
    D'autre part, il y a 70 000 enfants au Québec avec des besoins de soutien
dans les écoles qui sont placés sur des listes d'attente faute de moyens pour
les aider. En 2002 et 2006, le nombre d'élèves handicapés, en difficulté
d'apprentissage ou de comportement est passé de 135 000 à 154 000 élèves. Ils
représentent 15,9 % du total des élèves des écoles primaires et secondaires et
une très grande majorité est intégrée dans les classes régulières. "Le pire
c'est que les ressources nécessaires pour soutenir le personnel scolaire dans
l'intégration des élèves en difficulté sont nettement insuffisantes", de dire
Réjean Parent.

    Accès à une éducation de qualité tout au long de la vie

    Les participantes et les participants discuteront aussi de l'accès à une
éducation publique de qualité tout au long de la vie. Cela est conditionné par
de nombreux facteurs et commandent des actions qui vont du préscolaire jusqu'à
l'université, en passant par la formation continue dans le milieu éducatif et
dans les milieux de travail. Au Québec, présentement, un million d'adultes ne
possèdent pas leur diplôme d'études secondaires et 600 000 d'entre eux n'ont
pas l'équivalent d'une troisième année du secondaire. "Peut-on faire plus pour
s'assurer que toutes et tous peuvent apprendre tout au long de sa vie dans les
meilleures conditions ?", de dire le président de la CSQ.
    Il sera également question de l'importance d'une accessibilité à une
formation de base, à l'alphabétisation et à une formation continue pour les
jeunes et les adultes, soit à l'éducation des adultes, soit en formation
professionnelle et technique pour les travailleuses et les travailleurs.
    Pour la CSQ, la première phase de la campagne est déjà bien engagée et
démontre la pertinence de poursuivre les réflexions. L'ensemble des acteurs de
l'éducation sera invité à jeter un regard objectif et réaliste sur notre
système public d'éducation afin d'identifier les moyens pour l'améliorer pour
qu'ensemble, nous puissions faire plus et mieux "L'école publique demeure le
meilleur instrument pour garantir l'égalité des chances à la réussite du plus
grand nombre de jeunes, peu importe leurs origines socioéconomique. Nous
sommes sensibles aux conditions de vie des jeunes, engagés dans leur réussite
et soucieux de promouvoir une éducation de qualité orientée par des valeurs de
justice et d'égalité", de conclure le président de la CSQ, Réjean Parent.

    Profil de la CSQ

    La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) représente quelque 155 000
membres, dont plus de 100 000 dans le secteur public, la grande majorité dans
le secteur de l'éducation. Elle est présente dans les secteurs de la santé et
des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la
culture, du communautaire et des communications.




Renseignements :

Renseignements: Marjolaine Perreault, Attachée de presse CSQ, cell. :
(514) 235-5082, Perreault.marjolaine@csq.qc.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.