Ecole éloignée en réseau : Une expérience concluante



    MONTREAL, le 1er mars /CNW Telbec/ - Après quatre ans d'expérimentation,
le CEFRIO peut enfin affirmer que la mise en réseau de petites écoles au moyen
de la connectivité disponible sur le territoire québécois s'avère une solution
viable à la fermeture d'écoles en région lorsque celles-ci ne ferment pas pour
des considérations d'abord financières. En effet, les conclusions de la
deuxième phase du projet Ecole éloignée en réseau (EER) révèlent qu'il s'agit
d'une formule intéressante pour non seulement enrichir l'environnement
d'apprentissage des élèves qui fréquentent ces écoles mais aussi
l'environnement de travail de leurs enseignants.
    Mené en collaboration avec le ministère de l'Education, du Loisir et du
Sport (MELS) depuis 2002, le projet Ecole éloignée en réseau vise à explorer
des modèles novateurs permettant d'assurer la survie des petites écoles
partout sur le territoire québécois par l'utilisation des technologies de
réseau. Cette expérimentation touche actuellement une vingtaine de commissions
scolaires et plus d'une cinquantaine d'écoles primaires et secondaires
réparties dans une dizaine de régions. "L'EER s'avère la plus vaste initiative
au Québec en ce qui a trait à l'usage de la fibre optique en région. Il
constitue ainsi une avancée majeure en matière de développement local et
régional, déclare Monique Charbonneau, présidente-directrice générale du
CEFRIO."

    Une solution viable pour les petites écoles

    Les expériences vécues au cours des dernières années sont éloquentes :
les enseignants et les élèves peuvent tirer profit d'Internet pour briser
l'isolement professionnel ou accéder à des ressources jusqu'ici inaccessibles.
La petite école élargit ainsi son environnement pour contrer les effets de sa
taille. "L'initiative représente aussi une avancée en matière d'intégration
des technologies de réseau pour soutenir les apprentissages des élèves, tout
en favorisant le maintien de la petite école dans son milieu, surenchérit
Thérèse Laferrière, chercheuse associée au CEFRIO et professeure titulaire à
la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université Laval."
    Ainsi, l'Ecole éloignée en réseau a permis à des enseignants de
collaborer à distance à des projets d'apprentissage, et aux élèves de
travailler avec des élèves d'une autre école à un projet commun. Un outil de
télécollaboration mis à la disposition des écoles participantes visait, entre
autres, à favoriser l'approfondissement de leurs connaissances et le
développement de leurs compétences. En outre, l'initiative a permis de
recueillir des données qui mettent en évidence la pertinence du renouveau
pédagogique puisque les élèves de 4e année ont obtenu de meilleurs résultats à
une épreuve de compréhension écrite. La première épreuve a été administrée au
printemps 2005, et la seconde, au printemps 2006. L'outil de télécollaboration
utilisé et la pédagogie qu'il soutient sont reconnus comme un levier important
pour améliorer les résultats des élèves à l'écrit.

    Des résultats concrets

    A titre d'exemple, les élèves de trois petites écoles primaires de la
région Chaudière-Appalaches ont travaillé à développer leur goût pour la
lecture de textes variés à l'aide du réseau Internet. Pour ce faire, ils ont
rencontré en vidéoconférence des créateurs, des illustrateurs et des écrivains
de la littérature jeunesse québécoise. Le travail écrit accompli par ces
élèves sur l'histoire des bandes dessinées et l'impact de ces dernières sur le
monde littéraire les ont même amenés à collaborer avec des écoles primaires de
Barcelone.
    Dans le Bas-du-Fleuve, les enseignants et les douze élèves d'une petite
école ont, pour leur part, travaillé en collaboration avec une école de leur
région comptant 60 élèves. Dans Portneuf, des élèves ont maintenant accès à
une orthopédagogue qui les accompagne aujourd'hui tant en face-à-face que par
vidéoconférence. Cette nouvelle façon de faire permet notamment de contrer la
pénurie ou l'absence de ce type de spécialistes en région.
    Enfin, le rapport issu de cette recherche-expérimentation souligne les
défis soulevés par le projet Ecole éloignée en réseau sur le plan de la
transformation des rôles (gestionnaires, enseignants, spécialistes, etc.) et
sur le plan des pratiques de gestion requises par l'utilisation de la
vidéoconférence à partir de son propre ordinateur et d'autres outils de
télécollaboration pour assurer la qualité des services éducatifs en région.
Ces défis sollicitent non seulement l'engagement de tous les acteurs de
l'éducation au Québec, mais également celui des milieux locaux et régionaux.
    En effet, le projet EER favorise de nouvelles synergies entre l'école et
sa communauté. En plus d'enrichir l'environnement d'apprentissage des petites
écoles, il permet la mise en place de nouveaux services à la communauté
(orthopédagogue en réseau, cours pour les adultes dans l'école primaire,
stratégies de concertation entre les milieux scolaire et municipal, etc.).
Cette ouverture de l'école rurale à son environnement, et les partenariats qui
en résultent, sont autant de moyens pour améliorer l'accès et la qualité des
services dans les petites communautés.
    Le projet Ecole éloignée en réseau a été rendu possible grâce au
partenariat établi entre le ministère de l'Education, du Loisir et du Sport,
le CEFRIO et le ministère des Affaires municipales et des Régions. Il a
également bénéficié de la participation de la Fédération des commissions
scolaires du Québec et de la Centrale des syndicats du Québec ainsi que d'un
financement du ministère des Services gouvernementaux.

    Le CEFRIO est un centre de liaison et de transfert qui regroupe près de
160 membres universitaires, industriels et gouvernementaux ainsi que 57
chercheurs associés et invités. Sa mission : aider les organisations à être
plus productives et à contribuer au bien-être des citoyens en utilisant les
technologies de l'information comme levier de transformation et d'innovation.
En partenariat, le CEFRIO réalise partout au Québec des projets de recherche,
d'expérimentation et de veille stratégique sur l'appropriation des TI. Ces
projets touchent l'ensemble des secteurs de l'économie québécoise tant privé
que public. Les activités du CEFRIO sont financées en majeure partie par ses
membres et par le gouvernement du Québec, son principal partenaire financier.

    Pour en savoir plus sur ces résultats, téléchargez les rapports de
recherche :
    

    1) Synthèse du rapport final (phase II) - L'Ecole éloignée en réseau
       (disponible en français et en anglais):
    
http://www.cefrio.qc.ca/projets/Documents/Synthese_EER_phase2_francais_finale.
pdf 
http://www.cefrio.qc.ca/projets/Documents/Synthese_EER_phase%202_anglais_final
.pdf

    2) Rapport final  - L'Ecole éloignée en réseau (phase II) :

    http://www.cefrio.qc.ca/projets/Documents/EER_phase2_rapport_final.pdf

    3) La création de synergie école-communauté : dynamique reliée au
       projet EER

    http://www.cefrio.qc.ca/projets/Documents/Synergie_EER_2007.pdf
    




Renseignements :

Renseignements: Liette D'Amours, Directrice des communications, CEFRIO,
(514) 840-1279, liette.damours@cefrio.qc.ca; Josée Beaudoin, Directrice du
projet et directrice du bureau de Montréal, CEFRIO, (514) 840-1277,
josee.beaudoin@cefrio.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.