D'un océan à l'autre, les Canadiens se prononcent par une écrasante majorité en faveur de l'interdiction de fumer en présence d'enfants à bord de véhicules automobiles



    Les deux tiers des fumeurs appuient également une telle mesure

    TORONTO, le 16 janv. /CNW/ - La majorité des Canadiens (82 %)(*) se disent
d'accord avec une éventuelle interdiction de fumer en présence de passagers de
moins de 18 ans à bord de véhicules automobiles, selon une enquête nationale
dévoilée aujourd'hui par la Société canadienne du cancer.
    L'enquête révèle également que plus des deux tiers des fumeurs (69 %)(xx)
sont en faveur de cette interdiction.
    "Les données de ce sondage nous démontrent clairement que les Canadiens
sont prêts à agir concrètement pour protéger la santé de leurs enfants,
déclare Rob Cunningham, analyste principal des politiques à la Société
canadienne du cancer. Il est primordial de protéger les bébés et les enfants
de la fumée secondaire car ils en subissent davantage les effets nocifs."
    En décembre 2007, la Nouvelle-Ecosse a été la première province à adopter
une loi interdisant de fumer en présence d'enfants de moins de 19 ans à bord
de véhicules automobiles. Cette mesure s'est inspirée d'un règlement semblable
et tout à fait inédit, mis en vigueur par la municipalité néo-écossaise de
Wolfville en novembre 2007.
    "Nous croyons que la législation de la Nouvelle-Ecosse aura un effet
d'entraînement sur l'ensemble du Canada, précise Me Cunningham. Forte de
l'appui des Canadiens, la Société redoublera d'efforts pour inciter les autres
provinces et municipalités canadiennes à adopter cette importante mesure de
santé."
    En Ontario, le député provincial David Orazietti a déposé en décembre
2007 une proposition de loi interdisant le tabagisme en présence d'enfants à
bord de véhicules automobiles. En novembre 2007, Leonard Krog, membre de
l'Assemblée législative, a déposé une proposition similaire en
Colombie-Britannique.
    "A l'approche de la Semaine nationale sans fumée(xxx), nous demandons
instamment à nos gouvernements de faire preuve d'écoute envers leurs
électeurs, ajoute Me Cunningham. "L'interdiction de fumer en présence
d'enfants à bord de véhicules automobiles doit figurer au nombre de nos
priorités."
    Me Cunningham encourage les parents, les gardiens et quiconque à ne pas
attendre l'adoption de nouvelles lois pour protéger la santé des enfants.
"Lorsqu'on monte en voiture, attacher sa ceinture de sécurité est devenu un
réflexe. Il devrait en être de même avec le geste d'éteindre sa cigarette."
    Il est d'une importance capitale de protéger les bébés et les enfants car
ceux-ci souffrent davantage de la fumée secondaire que les adultes. Cela
s'explique par le fait qu'ils n'ont pas terminé leur croissance, que leur
système immunitaire est encore en développement et que leur fréquence
respiratoire est plus élevée.
    La fumée secondaire augmente le risque d'asthme et d'otite chez les
enfants; elle est également associée au syndrome de mort subite du nourrisson
et à certains problèmes respiratoires. La fumée secondaire est responsable de
décès prématurés et de maladies tant chez les enfants que chez les adultes.
Les personnes exposées à la fumée secondaire durant une période prolongée sont
plus susceptibles de développer des maladies cardiaques, des troubles
respiratoires ainsi que le cancer du poumon - et d'en mourir.
    Outre la loi adoptée en Nouvelle-Ecosse, il existe des mesures
législatives interdisant le tabagisme en présence d'enfants dans les véhicules
automobiles en Californie, en Arkansas, en Louisiane, à Porto Rico, à Bangor
(Maine), à Keyport (New Jersey), dans le comté de Rockland (New York), et dans
les Etats australiens de l'Australie du Sud et de la Tasmanie. Plusieurs
autres Etats sont en voie de mettre en application des mesures du même genre.
    Un des moyens les plus sûrs d'éliminer l'exposition des enfants à la
fumée secondaire est de venir en aide à ceux et celles qui désirent cesser de
fumer. Les lignes d'aide pour fumeurs (au Québec, la ligne j'Arrête au
1 866 JARRETE ou 514 527-7383) sont des services gratuits et confidentiels
offrant soutien, conseils et information sur le tabagisme et l'arrêt
tabagique. Pour en savoir plus, communiquez avec le Service d'information sur
le cancer de la Société au 1 888 939-3333 ou visitez le www.cancer.ca.

    La Semaine nationale sans fumée se déroule du 20 au 26 janvier. A cette
occasion, les bénévoles ainsi que les membres du personnel de la Société
canadienne du cancer vont sensibiliser les Canadiens à d'importantes questions
liées au tabac et les encourager à renoncer au tabagisme - ou mieux encore, à
ne jamais commencer à fumer.

    Les questions du sondage de la Société canadienne du cancer étaient
incluses dans une enquête nationale FOCUS CANADA administrée par le Groupe de
recherche Environics. L'enquête nationale a été menée par téléphone entre le
12 décembre 2007 et le 3 janvier 2008 auprès d'un échantillon composé de 2 032
Canadiens adultes (18 ans et plus). La marge d'erreur d'un sondage de cette
envergure est de plus ou moins 2,2 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

    La Société canadienne du cancer est un organisme bénévole national, à
caractère communautaire, dont la mission est l'éradication du cancer et
l'amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer. Pour
en savoir plus sur le cancer, sur nos programmes d'arrêt tabagique ou sur nos
publications, visitez le www.cancer.ca ou appelez notre Service d'information
sur le cancer, un service gratuit et bilingue, au 1 888 939-3333.

    -------------------------------------------------------------------------
    (*) Au Québec, 3 personnes sur 4 (soit 75 % des répondants au sondage)
    sont d'accord avec une éventuelle interdiction de fumer en présence de
    passagers de moins de 18 ans à bord de véhicules automobiles;
    (xx) 64 % des fumeurs québécois interrogés sont en faveur de cette
    interdiction.
    (xxx) Au Québec, la Semaine nationale sans fumée porte le nom de Semaine
    québécoise pour un avenir sans tabac.
    -------------------------------------------------------------------------

    
    Fiche d'information médias : Fumée secondaire et tabac

    Fumée secondaire

    -   La fumée secondaire est celle qui s'échappe par le bout allumé d'une
        cigarette, d'une pipe ou d'un cigare. C'est aussi la fumée expirée
        par le fumeur. Même la plus faible concentration de fumée secondaire
        constitue un danger.

    -   La fumée secondaire est associée au décès de plus de 1000 Canadiens
        chaque année.

    -   La fumée secondaire est composée de plus de 4000 substances
        chimiques, dont plusieurs sont des agents cancérogènes connus.

    -   Même si vous ne fumez pas à proximité de vos enfants, la fumée peut
        quand même adhérer à l'intérieur de votre voiture, à vos cheveux, à
        vos vêtements et aux meubles.

    -   Le fait d'ouvrir une fenêtre ne protège pas les enfants de la fumée.
        Fumez avant de partir; lors de longs trajets, faites une halte et
        fumez à l'extérieur, loin des enfants.

    -   Les enfants qui vivent avec des fumeurs seront beaucoup plus enclins
        à fumer eux-mêmes plus tard. Le tabagisme est une habitude très
        difficile à perdre - raison de plus pour encourager vos enfants à ne
        jamais commencer à fumer.

    Faits sur le tabac

    -   Le tabagisme est la principale cause de maladies évitables,
        d'invalidité et de décès au Canada.

    -   La cigarette est responsable d'environ 30 % des décès par cancer au
        Canada et de plus de 85 % des cas de cancer du poumon.

    -   Le cancer du poumon est la première cause de décès par cancer chez
        les hommes et les femmes.

    -   On estime qu'environ 23 300 Canadiens ont reçu un diagnostic de
        cancer du poumon en 2007 et qu'environ 19 900 personnes sont décédées
        des suites de la maladie.

    Statistiques sur le tabagisme

    La prévalence du tabagisme parmi les Canadiens de 15 ans et plus continue
de décliner.

    -   En 2006, un peu moins de 5 millions de Canadiens, soit 19 % de la
        population âgée de 15 ans ou plus, étaient des fumeurs. Il s'agit
        d'un net recul si on considère que le pourcentage de fumeurs était de
        25 % en 1999 et de 50 % en 1965.

    -   Actuellement, la prévalence du tabagisme chez les jeunes de 15 à 19
        ans continue de chuter, passant de 28 % en 1999 à 15 % en 2006.
    

    On peut obtenir des statistiques plus détaillées à propos du tabagisme en
consultant l'Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (2006) au :
    http://www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/tobac-tabac/research-recherche/stat/ctums-es
utc_2006_f.html

    Renseignements :

    Alexa Giorgi
    Spécialiste des communications bilingue
    Société canadienne du cancer
    416 934-5681





Renseignements :

Renseignements: Médias de langue française ou anglaise: Pour obtenir
plus de renseignements ou une interview, veuillez communiquer avec: Rob
Cunningham, Analyste principal des politiques, (613) 565-2522, poste 305

Profil de l'entreprise

Société canadienne du cancer (Bureau national)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.